Les nouvelles ailes d’Icare

Publié le par .

Sur un marché porteur, le garantisseur Icare progresse et ambitionne un déploiement international

Icare se la joue multicarte.
Icare se la joue multicarte.

Racheté en fin d’année 2014 par BNP Paribas Cardif, Icare, spécialiste de la garantie et des contrats d’entretien, progresse avec un chiffre d’affaires 2015 en hausse de 4,5 %, établi à 85,9 millions d’euros. Le garantisseur revendique ainsi 26 % de part de marché des acteurs indépendants.

Devenu l’expert de la garantie et du contrat d’entretien sur mesure de BNP Paris cardif, Icare déploie ses ailes et a désormais l’ambition de se développer à l’international, dans les 36 pays où l’assureur est présent. Les pays limitrophes à la France seront prioritaires.

Dans l’Hexagone, pour l’heure, la société gère 400 000 contrats, un volume en hausse de 17 %. Sur la masse, 42 % sont des extensions de garantie, 28 % des garanties distributeurs (VO) et 26 % des contrats d’entretien, métier historique de l’entreprise. À noter que la société cherche à se développer sur l’assistance, qui peine à décoller et représente 4 % des dossiers.

Icare travaille pour le compte de 12 organismes de crédit, 6 assureurs et 17 constructeurs, dont dernièrement Mazda. L’entreprise est aussi partenaire de groupes de distribution et de quelques sociétés de services. Ses références font aussi apparaître qu’Icare démarre une collaboration avec Feu Vert et Midas.

Une première application pour smartphone

Pascal Briodin, directeur général d’Icare, reste discret sur la nature de cette collaboration naissante qui touche vraisemblablement l’arrivée dans les centres de nouvelles formes de contrats d’entretien connecté. Midas a d’ailleurs annoncé lors du dernier Salon Equip Auto son intention de proposer ce type de service. Ces collaborations avec des réseaux indépendants seraient donc une première pour Icare, plutôt jusqu’ici partenaire des réseaux constructeurs.

Alors que le VO progresse, que la LOA se développe et que l’après-vente devient un enjeu de fidélisation, Icare compte bien profiter du contexte favorable et adapter son offre à cette nouvelle donne.

Deux nouveautés marquent l’actualité du garantisseur : une nouvelle identité de marque et l’apparition d’une première application pour smartphone disponible en marque blanche, Mobicar. Gratuite, elle doit permettre aux bénéficiaires des garanties Icare de mieux comprendre et utiliser ses contrats.

Mots clefs associés à cet article : Icare

Dans la même rubrique :

  • Des brouilleurs contre les outils d’aide à la conduite
    Des brouilleurs contre les outils d’aide à la conduite
  • Kleen accompagne l’automobiliste au lavage
    Kleen accompagne l’automobiliste au lavage
  • Filtre d’habitacle : Feu vert propose trois nouveaux forfaits
    Filtre d’habitacle : Feu vert propose trois nouveaux forfaits
  • Le boom de l’assistance, qui a doublé en dix ans
    Le boom de l’assistance, qui a doublé en dix ans
  • Patrick Poincelet réélu président des recycleurs du CNPA
    Patrick Poincelet réélu président des recycleurs du CNPA
  • EBP MéCa optimise ses logiciels de gestion
    EBP MéCa optimise ses logiciels de gestion
  • Point Loc de ADA ouvre sa 400<sup>e</sup> agence
    Point Loc de ADA ouvre sa 400e agence
  • La corvée du nettoyage du véhicule
    La corvée du nettoyage du véhicule
  • DAF Conseil lance My Network Management Center
    DAF Conseil lance My Network Management Center
  • CarGarantie dénonce une nette augmentation des pannes du système d’alimentation
    CarGarantie dénonce une nette augmentation des pannes du système d’alimentation
  • Les auto-écoles manifestent contre « l’ubérisation » de l’Éducation routière
    Les auto-écoles manifestent contre « l’ubérisation » de l’Éducation routière
  • Proxiserve franchit le cap des 25 000 points de recharge installés en France
    Proxiserve franchit le cap des 25 000 points de recharge installés en France
  • Crédit du Nord se lance dans la location longue durée
    Crédit du Nord se lance dans la location longue durée
  • Légère reprise d’activité pour les garagistes en 2016
    Légère reprise d’activité pour les garagistes en 2016
  • La FNAA demande une TVA à 7 % sur les factures d’entretien-réparation
    La FNAA demande une TVA à 7 % sur les factures d’entretien-réparation

Newsletter
Recherche