Libre choix du réparateur : les Français méconnaissent leurs droits

Publié le par .

71 % des Français ignorent qu’ils peuvent diminuer le montant de leur franchise.
71 % des Français ignorent qu’ils peuvent diminuer le montant de leur franchise.

Entré en application depuis le 1er janvier, l’arrêté de la loi Hamon sur le libre choix du carrossier-réparateur en cas de sinistre automobile reste peu connu des assurés.

C’est du moins l’une des conclusions de l’étude menée par Ipsos pour zerofranchise.com qui révèle que 23 % des Français ignorent totalement l’existence de cette législation. Quant aux automobilistes informés de cette réglementation, 32 % parmi eux n’ont jamais essayé de confier leur véhicule à un réparateur non agréé.

Il faut préciser que 71 % des sondés ignorent qu’ils peuvent réduire le montant de leur franchise en choisissant eux-mêmes leur garage en cas de sinistre. Pourtant, ils sont nombreux à se plaindre des tarifs élevés pratiqués par leur assureur. Ainsi, toujours selon l’étude, 84 % des automobilistes estiment injuste le paiement d’une franchise en plus de leur cotisation.

Fort des résultats de cette enquête, zerofranchise.com entend bien aider les assurés à faire valoir leurs droits. « Un constat alarmant dans un contexte économique difficile où le pouvoir d’achat est au cœur des préoccupations quotidiennes des Français. Pouvoir réaliser facilement dans le garage de son choix une économie de 200 euros en moyenne n’est pas négligeable, et les Français n’en sont toujours assez informés ! », dénonce Frédéric Hoareau, fondateur du site internet.

Lancé au cours de l’été 2014, zerofranchise.com permet à ces derniers de choisir librement leur carrossier en les mettant en relation avec un réseau de réparateurs-partenaires prêts à baisser le tarif de leurs interventions en fonction de leurs agréments. Aujourd’hui la plate-forme fédère une centaine de carrossiers.

Mots clefs associés à cet article : Carrosserie

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
    La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
  • La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
    La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
  • Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
    Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
  • Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
    Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
  • Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
    Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
  • Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA
    Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA
  • François Mondello élu président de l’ANEA
    François Mondello élu président de l’ANEA
  • Five Star et PACT partenaires face à la grêle
    Five Star et PACT partenaires face à la grêle
  • Les experts confortés dans leur rôle de régulateur économique
    Les experts confortés dans leur rôle de régulateur économique
  • Five Star organisera son congrès à Barcelone en juin prochain
    Five Star organisera son congrès à Barcelone en juin prochain
  • Le Syndicat des experts indépendants se lance dans le recours direct
    Le Syndicat des experts indépendants se lance dans le recours direct
  • Le coût des pièces de carrosserie en hausse de 3,5 % en 2016
    Le coût des pièces de carrosserie en hausse de 3,5 % en 2016
  • Le CNPA réagit à l’incompréhensible hausse des primes d’assurance
    Le CNPA réagit à l’incompréhensible hausse des primes d’assurance
  • Agréments : les carrossiers en position de force selon la FFC Réparateurs
    Agréments : les carrossiers en position de force selon la FFC Réparateurs
  • Non ! Les carrossiers ne sont pas responsables de la hausse du coût de la réparation
    Non ! Les carrossiers ne sont pas responsables de la hausse du coût de la réparation

Newsletter
Recherche