Lizarte vante l’art de la pièce rénovée

Publié le par .

JPEG - 251.4 ko
Oscar Huarte, P-DG de Lizarte.
Apôtre de la pièce remanufacturée, Lizarte s’est fixé une mission : redorer le blason d’un produit qui souffre encore trop souvent d’une image négative auprès de certains professionnels de la rechange.

La société espagnole, présente dans l’Hexagone depuis 2009, veut en effet développer ce marché de la pièce remanufacturée, qui offre une alternative intéressante à la pièce d’origine neuve ou adaptable avec son positionnement prix attractif (30 à 70 % moins chère en fonction des produits).

Pour convaincre les sceptiques, Oscar Huarte, P-DG de la société familiale, loue les qualités d’un catalogue complet comprenant des systèmes de direction, compresseurs de climatisation, sphères de suspension, injecteur, etc. Au total, le fabricant dispose de 4 500 références rénovées selon un processus industriel dans son usine de Pampelune. Lizarte s’assure d’ailleurs d’y disposer des dernières technologies de contrôle, comptant ainsi plusieurs bancs d’essai de pompes d’injection et même un émulateur intelligent pour la réparation des systèmes de direction baptisé SmartCan.

Ce qui lui permet de garantir chacun de ses produits pendant 2 ans pour un taux de retour plutôt bas, variant de 2,9 % pour les crémaillères à 5,5 % pour les compresseurs.

Un maillage de 8 dépôts en France

JPEG - 186.8 ko
Monica Fuentes, directrice commerciale de Lizarte.
Dans le cadre de son opération séduction, Lizarte a également revu son mode de distribution en France afin de valoriser son activité. « À notre lancement, nos produits étaient distribués en marque blanche. C’est désormais fini : toutes nos pièces, à quelques exceptions près, sont commercialisées sous la marque Lizarte pour lui donner une meilleure visibilité », explique Oscar Huarte.

En interne, le service s’est également adapté aux professionnels hexagonaux : les horaires ont été aménagés, dix agents commerciaux français ont été recrutés tandis que des distributeurs ont été désignés pour assurer la logistique. Dans tout le territoire, Lizarte s’appuie ainsi sur un maillage de huit dépôts situés stratégiquement pour « être au plus proche de ses clients ».

Une proximité indispensable puisque la société espagnole propose également un service de rénovation par échange standard avec une livraison garantie dans les cinq jours. « Nous sommes capables de proposer une solution de réparation unique et sur mesure pour un besoin spécifique », complète Monica Fuentes, directrice commerciale du fabricant.

Lizarte entend dépasser le cap des 3 millions d’euros

Pour consolider son implantation en France, Lizarte mise aussi sur son référencement au sein de l’Agra (depuis 2009) et, au niveau international, chez Temot (depuis janvier dernier). En revanche, la marque ibère n’est pas présente sur les plates-formes nationales des groupements Precisium-Gefa/Groupauto et Autodistribution.

Fort de cette stratégie, Lizarte s’est fixé pour ambition de doper de 12 % son chiffre d’affaires dans l’Hexagone, où il a réalisé l’année dernière 3 millions d’euros de recettes (pour un CA global de 10 millions d’euros).

 

Présentation de Lizarte en vidéo :

Mots clefs associés à cet article : Distribution pièces

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La FFC ouvre les portes de son CFA
    La FFC ouvre les portes de son CFA
  • Vitrage : VSF va ouvrir son centre de formation
    Vitrage : VSF va ouvrir son centre de formation
  • Le loueur Alphabet France confirme sa croissance en 2016
    Le loueur Alphabet France confirme sa croissance en 2016
  • TomTom Road Event Report : le nouvel outil de partage de la marque
    TomTom Road Event Report : le nouvel outil de partage de la marque
  • Les coûts d’achat et d’usage des voitures restent modestes en France
    Les coûts d’achat et d’usage des voitures restent modestes en France
  • Greenspot, la station de services qui se veut éco-responsable
    Greenspot, la station de services qui se veut éco-responsable
  • Fiat 500 : numéro 1 des véhicules de collection
    Fiat 500 : numéro 1 des véhicules de collection
  • Le CNPA alerte la DGCCRF sur les dérives autour de la pièce de réemploi
    Le CNPA alerte la DGCCRF sur les dérives autour de la pièce de réemploi
  • Équip Auto 2017 : « Réparer aujourd’hui, préparer demain ! »
    Équip Auto 2017 : « Réparer aujourd’hui, préparer demain ! »
  • Pour Traqueur, covoiturage et auto-partage font progresser les vols de véhicules
    Pour Traqueur, covoiturage et auto-partage font progresser les vols de véhicules
  • Pour FNAA, la mobilité pour tous passera par les artisans de l’automobile
    Pour FNAA, la mobilité pour tous passera par les artisans de l’automobile
  • Les conducteurs de véhicules électriques économisent jusqu’à 800 euros par an
    Les conducteurs de véhicules électriques économisent jusqu’à 800 euros par an
  • Autopromotec, le Salon qui grossit
    Autopromotec, le Salon qui grossit
  • L’Anfa renouvelle sa semaine des services de l’automobile et de la mobilité
    L’Anfa renouvelle sa semaine des services de l’automobile et de la mobilité
  • Pièces recyclées : que faire en attendant l’arrêté d’application ?
    Pièces recyclées : que faire en attendant l’arrêté d’application ?

Newsletter
Recherche