Lizarte veut grandir avec la pièce de réemploi

Publié le par .

Fort d’un catalogue de 4 500 références, Lizarte entend convertir les professionnels européens de l’après-vente à la pièce re-manufacturée. En France, le spécialiste de l’échange standard affiche de fortes ambitions avec la nouvelle réglementation autour de la pièce de réemploi.

Lizarte fait le bilan d’une année 2016 qui a su tenir ses engagements.
Lizarte fait le bilan d’une année 2016 qui a su tenir ses engagements.

Lizarte se prépare à la promulgation du décret d’application de la loi sur la pièce de réemploi en France ! Compte tenu de ce nouvel environnement réglementaire favorable, l’entreprise espagnole a structuré ses activités ces derniers mois pour faire face au développement du marché de la pièce d’occasion dans l’Hexagone.

Côté fabrication, Lizarte a notamment mis en place la méthodologie « Lean Manufacturing », basée sur une meilleure maîtrise des ressources pour une meilleure productivité. Un ingénieur process méthodes a notamment été recruté pour aider l’entreprise à tendre vers le zéro défaut. Parallèlement, Lizarte a décidé la création d’une « salle blanche » dédiée au Diesel, qui répond à des conditions spéciales de contrôle atmosphérique. Objectif : éviter l’introduction de particules qui pourraient nuire au bon fonctionnement des pièces re-manufacturées.

Lizarte s’est également efforcé d’optimiser sa distribution avec l’ouverture d’un nouvel entrepôt à Dortmund, en Allemagne, début 2016. Ce dépôt est destiné à améliorer les flux logistiques et les livraisons dans les marchés germaniques et du Nord-Est. En France, la société de Pampelune s’est rapprochée du distributeur Flauraud pour élargir sa diffusion auprès des réparateurs. En 2017, Lizarte a indiqué son souhait de conserver sa dynamique de croissance et d’expansion géographique.

Mots clefs associés à cet article : Recyclage, Flauraud

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le nouveau visage de Flauraud
    Le nouveau visage de Flauraud
  • Distribution de pièces : vers une fiscalité plus juste ?
    Distribution de pièces : vers une fiscalité plus juste ?
  • Alternative Autoparts s’installe à Nancy
    Alternative Autoparts s’installe à Nancy
  • Exadis inaugure une plate-forme de distribution à Bordeaux
    Exadis inaugure une plate-forme de distribution à Bordeaux
  • Autodis Group fait l’acquisition de Geevers Auto Parts
    Autodis Group fait l’acquisition de Geevers Auto Parts
  • [Vidéo] #Connect Aftermarket : Deauville capitale de la distribution de pièces
    [Vidéo] #Connect Aftermarket : Deauville capitale de la distribution de pièces
  • Le Golda récompense les meilleures pratiques
    Le Golda récompense les meilleures pratiques
  • L’Agra poursuit son développement hors de ses terres
    L’Agra poursuit son développement hors de ses terres
  • Autodis suspend son introduction en Bourse
    Autodis suspend son introduction en Bourse
  • Alternative Autoparts : une première convention sous l’angle de la technique
    Alternative Autoparts : une première convention sous l’angle de la technique
  • Otop, la mise en orbite se poursuit
    Otop, la mise en orbite se poursuit
  • Hausse des prix à la pompe : le CNPA explique
    Hausse des prix à la pompe : le CNPA explique
  • L’analyse prédictive au service de la distribution
    L’analyse prédictive au service de la distribution
  • Autodis grossit en Italie
    Autodis grossit en Italie
  • Autodistribution lance une nouvelle gamme de pièces techniques Isotech
    Autodistribution lance une nouvelle gamme de pièces techniques Isotech

Newsletter
Recherche