Mauvais temps pour les véhicules d’occasion

Publié le par .

Le marché du véhicule d’occasion est en net recul au mois de janvier, avec 4,3 % de changements de main en moins par rapport à janvier 2017. Presque toutes les tranches d’âges sont touchées.

Au mois de janvier 2018, 442 868 véhicules ont changé de main.
Au mois de janvier 2018, 442 868 véhicules ont changé de main.

C’est le deuxième mois consécutif. Après une dégringolade des ventes au mois de décembre, le marché du véhicule particulier d’occasion connaît une nouvelle chute. Alors que le marché du neuf progresse, ce sont 442 868 changements de main qui ont été relevés par AAA Data pour le mois de janvier 2018, soit un recul de 4,3 % des ventes.

Les marques sont plus ou moins touchées par le phénomène. Le groupe PSA – dont les ventes de V.O. représentent 35 % de part de marché – connaît, par exemple, des baisses pour toutes ses marques. Peugeot (– 4,7 %), Citroën (– 5,7 %) et Opel (– 6,2 %) affichent en effet des récessions légèrement plus importantes que le marché. Concernant le groupe Renault, qui totalise 104 743 unités, les ventes de Dacia s’accroissent significativement (7 425 immatriculations contre 6 725 en janvier 2016) tandis que la marque au losange régresse de 6,8 %.

Les véhicules de 1 à 2 ans épargnés par la baisse

Du côté des étrangères, seuls les groupes Nissan (+ 4,5 %), Hyundai (+ 6,2 %) ou, dans une moindre mesure Toyota (+ 1,7 %) et Daimler (+ 0,7 %), ne souffrent pas de la mauvaise amorce 2018 du marché. Le groupe Volkswagen, incluant notamment la marque éponyme et Audi, recule de 3,9 % avec 59 814 immatriculations enregistrées.

Concernant les tranches d’âges des V.O., toutes sont concernées hormis celle regroupant les véhicules de 1 à 2 ans. Sur ce segment, on relève une augmentation des immatriculations de 1,5 %, soit 27 334 unités. Les véhicules de moins de 1 an, qui représentent 42 718 immatriculations, reculent de 4,3 %, tandis que ceux de 2 à 5 ans affichent 1,14 % de ventes en moins et 103 179 unités. Rappelons que jusqu’à 4 ans le marché du V.O. est majoritairement tenu par les professionnels, mais que les ventes globales sont pour deux tiers des transactions réalisées entre particuliers.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le marché de l’occasion confirme sa chute
    Le marché de l’occasion confirme sa chute
  • Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
    Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
  • Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
    Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
  • Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
    Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
  • La chute du marché de l’occasion se poursuit
    La chute du marché de l’occasion se poursuit
  • AutoVisual : le big data au service des pro
    AutoVisual : le big data au service des pro
  • Kyump se déploie à Lille
    Kyump se déploie à Lille
  • L’essence davantage plébiscité en occasion
    L’essence davantage plébiscité en occasion
  • Prime à la conversion : AutoVisual liste les véhicules éligibles
    Prime à la conversion : AutoVisual liste les véhicules éligibles
  • Mon Spécialiste Auto veut doubler ses effectifs de mécaniciens indépendants
    Mon Spécialiste Auto veut doubler ses effectifs de mécaniciens indépendants
  • Vente de véhicules d’exception : CarJager compte sur les garagistes
    Vente de véhicules d’exception : CarJager compte sur les garagistes
  • Aramisauto  a vendu 36 000 véhicules en 2017
    Aramisauto a vendu 36 000 véhicules en 2017
  • Youpicar : le groupe Colin lance sa plate-forme en ligne
    Youpicar : le groupe Colin lance sa plate-forme en ligne
  • Bonne année… pour le marché du VO
    Bonne année… pour le marché du VO
  • Le marché VO à l’ère du digital
    Le marché VO à l’ère du digital

Newsletter
Recherche