Michelin : ventes en hausse et marge qui s’érode

Publié le par .

Michelin a vu l’an passé son chiffre d’affaires progresser de près de 5 % avec une hausse des volumes de 2,6 %. Si la marge s’érode, le résultat net de la firme n’a jamais été aussi fort.

Michelin a vu l’an passé son chiffre d’affaires progresser de près de 5 % avec une hausse des volumes de 2,6 %.
Michelin a vu l’an passé son chiffre d’affaires progresser de près de 5 % avec une hausse des volumes de 2,6 %.

Près de 22 milliards d’euros de chiffre d’affaires (21,96 Md€), tel est le montant des ventes de pneumatiques de Michelin dans le monde l’an passé. Cela représente une croissance de 4,8 % du chiffre d’affaires avec une augmentation des volumes de 2,6 %.

Le résultat opérationnel (sur activités courantes) du groupe s’établit à 2,7 milliards d’euros avec une marge opérationnelle en légère érosion à 12,5 %. Le résultat net est cependant en hausse, à 1,69 millions d’euros. Un niveau historique.

« En 2017, le groupe Michelin a réalisé une performance conforme à sa feuille de route à l’horizon 2020. La force de sa marque et son leadership technologique ont permis au groupe de réaliser une croissance de 2,6 % et un résultat net historique » a déclaré Jean-Dominique Senard, président de Michelin.

La croissance du chiffre d’affaires du groupe s’explique par un effet prix-mix favorable, une augmentation des prix (+ 2,5 % sur l’année), mais aussi par les rachats de Levorin, fabricant brésilien de pneumatiques pour deux-roues, et de NexTraq, fournisseur américain de solutions télématiques.

Atteindre les 25 milliards en 2020

L’industriel progresse sur tous les segments de marché. Les pneus tourisme et VUL ont représenté 57 % des ventes, contre 28 % pour le secteur industriel. Le reste des ventes (15 %) concerne les activités de spécialistes.

En juin, le manufacturier a annoncé un projet de réorganisation mondiale pour répondre aux nouvelles attentes de ses clients et améliorer leur satisfaction, mais aussi pour simplifier ses modes de fonctionnement et accélérer sa digitalisation.

Il s’est fixé pour objectif de porter son chiffre d’affaires à plus de 25 milliards d’euros en 2020. Pour cette année, Michelin vise une croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés.

Mots clefs associés à cet article : Michelin

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • NSK poursuit sa conquête de la rechange indépendante
    NSK poursuit sa conquête de la rechange indépendante
  • Continental se réorganise en profondeur
    Continental se réorganise en profondeur
  • Nouveaux sites web pour UFI Filters
    Nouveaux sites web pour UFI Filters
  • NGK enrichit son catalogue
    NGK enrichit son catalogue
  • Gates lance deux nouvelles gammes de pompes à eau
    Gates lance deux nouvelles gammes de pompes à eau
  • Pneumatique : le top 3 fabricants en perte de vitesse
    Pneumatique : le top 3 fabricants en perte de vitesse
  • Pirelli revendique plus de 500 homologations de Run Flat
    Pirelli revendique plus de 500 homologations de Run Flat
  • ZF présentera à Automechanika son freinage silencieux
    ZF présentera à Automechanika son freinage silencieux
  • Bosch développe le réemploi avec l’échange standard
    Bosch développe le réemploi avec l’échange standard
  • Faurecia anticipe la prise de contrôle de Parrot Automotive
    Faurecia anticipe la prise de contrôle de Parrot Automotive
  • Continental réorganise sa direction pneumatique
    Continental réorganise sa direction pneumatique
  • Bendix est de retour en France
    Bendix est de retour en France
  • Sidem change ses coupelles de suspension
    Sidem change ses coupelles de suspension
  • Bosch assure ses échanges standard avec QualityScan
    Bosch assure ses échanges standard avec QualityScan
  • Osram et Continental s’unissent
    Osram et Continental s’unissent

Newsletter
Recherche