Mon Spécialiste Auto veut doubler ses effectifs de mécaniciens indépendants

Publié le par .

La start-up spécialisée dans l’inspection de véhicules d’occasion vient d’annoncer une levée de fonds de 600 000 euros auprès d’un fond d’investissement. Mon Spécialiste Auto entend profiter de cette manne pour étendre son réseau de mécaniciens indépendants.

La jeune pousse cible les mandataires, concessionnaires, les agents et les plate-formes de vente en ligne.
La jeune pousse cible les mandataires, concessionnaires, les agents et les plate-formes de vente en ligne.

Mon Spécialiste Auto annonce une levée de fonds de 600 000 euros auprès de Side Capital, un fond d’investissement. La start-up fondée en 2016, qui cible les mandataires automobiles et les spécialistes de la vente en ligne pour leur proposer une inspection du véhicule en 155 points, souhaite étendre son réseau de mécanicien. En effet, la jeune pousse travaille avec des mécaniciens indépendants qui se déplacent dans toute la France. Ces derniers interviennent en dehors de leurs heures de travail, ce qui leur permet d’arrondir leurs fins de mois. A ce jour Mon Spécialiste Auto dispose de 500 mécaniciens à leur compte et espère en compter un millier dès le second semestre 2018.

Des mécaniciens "neutres"

« Nos spécialistes n’ont aucun intérêt dans l’achat ou la vente du véhicule, le prix du véhicule ne nous est d’ailleurs pas communiqué. L’objectif est de faire un état des lieux précis du véhicule, en toute transparence et objectivité, avec des mécaniciens qualifiés » rappelle Jean-Michel Cochet, co-fondateur de Mon Spécialiste Auto.
Pour rappel, les mécaniciens du réseau sont rémunérés à hauteur de 60 euros par heure, c’est-à-dire le temps nécessaire à une inspection. Mon Spécialiste Auto exige que ses techniciens détiennent un diplôme de mécanique, 2 ans d’expérience minimum et un statut d’auto-entrepreneur.

La jeune pousse sélectionnée en 2017 par le CNPA pour intégrer son incubateur, le Moove Lab’, au sein de Station F. Par ailleurs, elle compte déjà parmi ses clients le groupe Colin par l’intermédiaire de sa plate-forme en ligne Youpicar. « Mon Spécialiste Auto nous permet de valider l’état du véhicule déclaré par nos clients, à leur domicile. Leur réactivité, leur neutralité et leur professionnalisme sont des éléments clés pour nous  » assure David Nedelec, responsable de Youpicar.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, E-commerce

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Les jeunes véhicules prisés sur le marché de l’occasion
    Les jeunes véhicules prisés sur le marché de l’occasion
  • L’Etat lance HistoVec pour pallier les fraudes sur le marché de l’occasion
    L’Etat lance HistoVec pour pallier les fraudes sur le marché de l’occasion
  • Cartch, la nouvelle appli sur le marché de l’occasion
    Cartch, la nouvelle appli sur le marché de l’occasion
  • AutoScout24 évalue les prix des occasions
    AutoScout24 évalue les prix des occasions
  • Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar
    Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar
  • Le marché de l’occasion demeure en berne
    Le marché de l’occasion demeure en berne
  • Autoviza s’allie à Carfax pour les véhicules importés
    Autoviza s’allie à Carfax pour les véhicules importés
  • Sébastien d’Aboville prend la direction commerciale de VO3000
    Sébastien d’Aboville prend la direction commerciale de VO3000
  • La LOA davantage prisée en occasion
    La LOA davantage prisée en occasion
  • Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion
    Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion
  • Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
    Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
  • Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
    Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
  • Le marché de l’occasion toujours en recul
    Le marché de l’occasion toujours en recul
  • Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
    Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
  • Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
    Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?

Newsletter
Recherche