My Procar fait le lien entre garages et particuliers

Publié le par .

Nouveau venu sur le marché en ligne de la mise en relation entre particuliers et garagistes, My Procar entend se faire une place de choix auprès des ateliers. À l’instar d’IDgarages ou d’Autobulter, le site en ligne mise sur la digitalisation de la prospection client. My Procar se positionne néanmoins sur des services plus pointus comme la reprogrammation moteur ou la réparation de jante.

Le site lancé en été 2017 dispose de 8700 professionnels référencés (dont 300 sont abonnés).
Le site lancé en été 2017 dispose de 8700 professionnels référencés (dont 300 sont abonnés).

My Procar est la nouvelle plate-forme en ligne dédiée à la mise en relation entre particuliers et professionnels de la réparation. S’il existe une dizaine de sites d’intermédiation installés sur le marché (ReparMax, IDgarages, Vroomly, Autobutler, etc.), myprocar.com entend se différencier en proposant le contact de professionnels pour des prestations spécifiques et techniques.

« Notre particularité est de proposer des services qu’on ne trouve pas forcément sur les autres plates-formes de ce genre » estime Fabrice Vandenhende, responsable de My Procar. Reprogrammation moteur, réparation de jantes, décalaminage moteur, carrosserie, lavage auto…, c’est ainsi plus d’une dizaine d’onglets de prestations d’entretien, de réparation et de service que propose le site.

Un système d’abonnement pour les ateliers

Le principe se veut simple : le particulier choisit sa prestation et la zone géographique où il souhaite la faire réaliser, ensuite My Procar le met en relation avec cinq professionnels. Sauf demande particulière, les devis ne sont qu’une option. Et ici, contrairement à ce qui a lieu sur d’autres sites web, ce sont les garagistes qui les établissent. À noter que My Procar n’intervient pas dans la tarification des services.

En effet, il se rémunère sur les abonnements proposés aux garagistes. Les professionnels peuvent choisir entre deux formules. La première, affichée 9 euros HT mensuel, permet d’être référencé sous une catégorie de prestation. La seconde, à 19 euros HT par mois, donne accès à cinq catégories.

Lancé depuis quelques mois par les créateurs de Carbon cleaning, le site dispose actuellement de 300 ateliers abonnés, et 8 700 professionnels y sont référencés. « Nous souhaitons atteindre le succès de Carbon cleaning, qui répertorie 400 centres. Il fédère 14 000 visiteurs et 350 demandes par jour », précise Fabrice Vandenhende.

Mots clefs associés à cet article : Service, E-commerce

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Mister-Auto livrera les professionnels en 24 heures
    Mister-Auto livrera les professionnels en 24 heures
  • Acoat Selected passera par Caréco
    Acoat Selected passera par Caréco
  • Yakarouler.com : le virage stratégique vers le service
    Yakarouler.com : le virage stratégique vers le service
  • GarageScore : l’alternative digitale aux call center
    GarageScore : l’alternative digitale aux call center
  • Vroomly séduit Mobivia
    Vroomly séduit Mobivia
  • iDGarages s’étend à la Belgique
    iDGarages s’étend à la Belgique
  • Ad Jugé, les pièces détachées aux enchères
    Ad Jugé, les pièces détachées aux enchères
  • 1001pneus propose de livrer des pneus hiver « très » rapidement
    1001pneus propose de livrer des pneus hiver « très » rapidement
  • Waze nomme des responsables de marché auto et TPE
    Waze nomme des responsables de marché auto et TPE
  • Yakarouler renforce son pôle achats
    Yakarouler renforce son pôle achats
  • Caruso inaugure ses premiers services
    Caruso inaugure ses premiers services
  • Deal2Drive, bien plus qu’un comparateur de prix des pièces
    Deal2Drive, bien plus qu’un comparateur de prix des pièces
  • Drust se tourne vers les garagistes avec son carnet d’entretien digital
    Drust se tourne vers les garagistes avec son carnet d’entretien digital
  • SKF lance son site internet dédié à la Rechange
    SKF lance son site internet dédié à la Rechange
  • iDGarages vise 60 000 rendez-vous en 2018
    iDGarages vise 60 000 rendez-vous en 2018

Newsletter
Recherche