NTN-SNR milite pour ses kits de suspension

Publié le par .

NTN-SNR est l’entité européenne du groupe japonais NTN, un des plus grands fabricants mondiaux de roulements, de joints de transmission, de galets et de butées de suspension. L’automobile représente aujourd’hui 70 % du chiffre d’affaires du groupe. Mais si son expertise est connue et reconnue par de nombreux constructeurs automobiles, la marque est paradoxalement beaucoup moins présente dans l’esprit des réparateurs.

JPEG - 476.7 ko
Chaque jour, 90 000 butées de suspension sortent de l’usine NTN-SNR d’Annecy (Haute-Savoie).

L’offre de l’équipementier s’articule principalement, en automobile, autour de trois gammes : les roulements de roue et kits de frein ; la distribution et les accessoires ; les kits de suspension. C’est au sujet de cette dernière gamme, créée il y a plus de quatorze ans, que le spécialiste compte renforcer sa présence sur le marché de la rechange.

Sous l’appellation kit de suspension, on parle plus particulièrement de l’ensemble des composants qui assurent l’ancrage de l’élément de suspension sur la caisse. Cet empilage subtil et précis permet d’assurer à la fois le maintien, la filtration mais aussi (pour la grande majorité des montages avant) la possible rotation de l’élément de suspension sur le véhicule permettant d’en modifier la trajectoire.

JPEG - 154.2 ko
Invisible sur le véhicule, le palier de suspension est souvent négligé, à tort, des réparateurs.

Des pièces de plus en plus complexes

Sur cette famille de pièces, NTN-SNR a su faire évoluer sa gamme et innover en fonction des besoins du marché avec des butées intégrant désormais de plus en plus de fonctions pour répondre aux contraintes croissantes des constructeurs automobiles en termes d’espace d’implantation, de niveau de prestation de confort et de tenue de route. Ces évolutions en font des pièces de plus en plus complexes qui nécessitent de réels savoir-faire et compétences en matériaux, conception et design afin de répondre aux cahiers des charges demandés.
En contrepartie, comme l’ensemble des composants de la suspension, ces pièces sont soumises à une usure quasi programmée que le réparateur doit intégrer.

JPEG - 158.1 ko
En apparence basique, le kit de suspension exige un réel savoir-faire tant dans sa conception que dans sa réalisation.
Selon les statistiques du fabricant, un kit de suspension serait changé en moyenne tous les trois amortisseurs, ce qui est loin d’être satisfaisant.
Avec l’expérience qui est la sienne et qui peut difficilement être remise en cause, NTN-SNR préconise de remplacer le kit de suspension à chaque changement d’amortisseur ou, a minima, tous les 70 000 à 100 000 kilomètres. C’est pour le spécialiste la meilleure façon d’éviter une usure prématurée des pneumatiques, de préserver une bonne tenue de route et des distances de freinage correctes, de maintenir un niveau de confort optimal et surtout d’éviter un surcoût que provoquerait pour le client final un remplacement devant s’opérer, en urgence, entre deux remplacements classiques d’amortisseurs.

NTN-SNR dispose dans sa gamme de kits de suspension de plus de 400 références afin de contenter une demande des plus riches sur les parcs européen et asiatique.

Mots clefs associés à cet article : NTN-SNR

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Hella à la rencontre des distributeurs
    Hella à la rencontre des distributeurs
  • SKF poursuit l’accompagnement de la rechange indépendante
    SKF poursuit l’accompagnement de la rechange indépendante
  • Irontek lance son « Pass contrôle technique »
    Irontek lance son « Pass contrôle technique »
  • Le marché de la pièce de suspension et de direction en quelques chiffres
    Le marché de la pièce de suspension et de direction en quelques chiffres
  • Michelin : ventes en hausse et marge qui s’érode
    Michelin : ventes en hausse et marge qui s’érode
  • Michelin : Florent Menegaux succédera à Jean-Dominique Senard
    Michelin : Florent Menegaux succédera à Jean-Dominique Senard
  • Motul digitalise son offre dédiée aux véhicules classiques
    Motul digitalise son offre dédiée aux véhicules classiques
  • NGK étoffe son offre de plus de 40 nouvelles références
    NGK étoffe son offre de plus de 40 nouvelles références
  • Une année 2017 record pour Bosch, qui mise sur le numérique
    Une année 2017 record pour Bosch, qui mise sur le numérique
  • Liqui Moly devient fournisseur officiel d’ADI
    Liqui Moly devient fournisseur officiel d’ADI
  • Pneumatiques : Il faudra compter sur les SUV
    Pneumatiques : Il faudra compter sur les SUV
  • Continental ajoute une courroie de distribution dans la boîte
    Continental ajoute une courroie de distribution dans la boîte
  • Tenneco s’associe à Suzuki pour ses suspensions
    Tenneco s’associe à Suzuki pour ses suspensions
  • Total et Temot annoncent un accord de coopération
    Total et Temot annoncent un accord de coopération
  • Bosch confie à SEG Automotive l’activité démarreurs et alternateurs
    Bosch confie à SEG Automotive l’activité démarreurs et alternateurs

Newsletter
Recherche