Nissan lutte contre les pièces contrefaites

Publié le par .

Nissan s’est allié à MarkMonitor, spécialiste de la protection des marques d’entreprise, pour retirer de la circulation les pièces contrefaites du constructeur. Après quatre années de partenariat, le constructeur japonais annonce, à ce jour, le retrait du marché de plus de 30 000 contrefaçons.

Nissan a retiré de la ciculation 31 700 pièces contrefaites depuis 2013.
Nissan a retiré de la ciculation 31 700 pièces contrefaites depuis 2013.

Selon une étude réalisée par Automotive Logistics, la contrefaçon fait perdre 45 milliards de dollars par an à l’industrie automobile dans le monde. Au-delà de la perte pécuniaire, les constructeurs mettent en garde les réparateurs sur la qualité douteuse des pièces contrefaites, également nommées « exotiques ». « La sécurité de nos clients est notre objectif numéro un. Or les pièces contrefaites créent un risque superflu » assure Andy Forsythe, responsable de la protection de la marque de Nissan en Amérique du Nord. « Nissan s’engage à faire preuve de vigilance face aux contrefaçons », ajoute-t-elle.

Pour ce faire, le constructeur japonais a mis en place un partenariat avec MarkMonitor depuis 2013. À ce jour, la collaboration a permis à Nissan de retirer de la circulation plus de 31 700 copies.

Les sites en ligne en cause

Principalement dans la ligne de mire des constructeurs : les sites en ligne illicites, qui utilisent des images ou des textes volés pour induire en erreur les particuliers et même les professionnels. « Les faussaires ne cessent de perfectionner leurs méthodes pour tromper les consommateurs sur Internet. C’est pourquoi les marques ont besoin d’une solide stratégie visant à protéger leurs clients » explique Charlie Abrahams, vice-président de MarkMoniteur. Nissan a ainsi attaqué plus de 125 000 offres en ligne pour un montant total de 283 millions de dollars.

Mots clefs associés à cet article : Nissan, Distribution pièces

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le nouveau visage de Flauraud
    Le nouveau visage de Flauraud
  • Distribution de pièces : vers une fiscalité plus juste ?
    Distribution de pièces : vers une fiscalité plus juste ?
  • Alternative Autoparts s’installe à Nancy
    Alternative Autoparts s’installe à Nancy
  • Exadis inaugure une plate-forme de distribution à Bordeaux
    Exadis inaugure une plate-forme de distribution à Bordeaux
  • Autodis Group fait l’acquisition de Geevers Auto Parts
    Autodis Group fait l’acquisition de Geevers Auto Parts
  • [Vidéo] #Connect Aftermarket : Deauville capitale de la distribution de pièces
    [Vidéo] #Connect Aftermarket : Deauville capitale de la distribution de pièces
  • Le Golda récompense les meilleures pratiques
    Le Golda récompense les meilleures pratiques
  • L’Agra poursuit son développement hors de ses terres
    L’Agra poursuit son développement hors de ses terres
  • Autodis suspend son introduction en Bourse
    Autodis suspend son introduction en Bourse
  • Alternative Autoparts : une première convention sous l’angle de la technique
    Alternative Autoparts : une première convention sous l’angle de la technique
  • Otop, la mise en orbite se poursuit
    Otop, la mise en orbite se poursuit
  • Hausse des prix à la pompe : le CNPA explique
    Hausse des prix à la pompe : le CNPA explique
  • L’analyse prédictive au service de la distribution
    L’analyse prédictive au service de la distribution
  • Autodis grossit en Italie
    Autodis grossit en Italie
  • Autodistribution lance une nouvelle gamme de pièces techniques Isotech
    Autodistribution lance une nouvelle gamme de pièces techniques Isotech

Newsletter
Recherche