Nissan mise sur la pile au bioéthanol

Publié le par .

Nissan a dévoilé début août au Brésil le premier prototype de véhicule propulsé par une pile à combustible fonctionnant au bioéthanol et non pas, comme traditionnellement, à l’hydrogène.

Cette nouvelle pile à combustible permet d'assurer une autonomie de 600 kilomètres.
Cette nouvelle pile à combustible permet d'assurer une autonomie de 600 kilomètres.

Le bioéthanol au lieu de l’hydrogène ! Nissan a présenté ces derniers jours le premier véhicule motorisé par une pile à combustible alimenté par un biocarburant. Ce prototype utilise la technologie solide-oxyde SOFC (Solid-Oxyde Fuel Cell), qui se compose d’une pile de 5 kW à combustible e-Bio et d’un générateur électrique SOFC. L’ensemble utilise la réaction de l’oxygène à l’éthanol (contenu dans un réservoir de 30 litres) afin de générer de l’électricité. C’est cette électricité qui propulse le véhicule.

Le prototype est basé sur le fourgon compact e-NV200. Sa motorisation électrique est alimentée par une batterie de 24 kWh, dont la recharge est assurée par la pile à combustible. Son autonomie peut atteindre 600 kilomètres. Nissan poursuivra les essais de son prototype sur les routes brésiliennes.

Carlos Ghosn, président et CEO de la marque japonaise, a déclaré : « La pile à combustible e-Bio développée par Nissan ouvre la voie à des moyens de transport toujours plus respectueux de l’environnement. Elle constitue une source d’opportunités pour la production énergétique locale […] tout en soutenant les infrastructures déjà existantes. À l’avenir, les piles à combustible e-Bio deviendront encore plus vertueuses. Le mélange eau-éthanol est plus facile et plus sûr à manipuler que les autres combustibles. Sans la nécessité de construire de nouvelles infrastructures, c’est une formidable opportunité de croissance pour le marché. »

Mots clefs associés à cet article : Nissan

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Bosch et Daimler partenaires pour la conduite automatisée
    Bosch et Daimler partenaires pour la conduite automatisée
  • Gulplug et son Selfplug distinguée par l’Ademe
    Gulplug et son Selfplug distinguée par l’Ademe
  • ZF et son système sMotion lissent la route
    ZF et son système sMotion lissent la route
  • ZF développe un renfort de traction électrique
    ZF développe un renfort de traction électrique
  • Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
    Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
  • Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
    Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
  • L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
    L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
  • Volkswagen explore le gaz naturel
    Volkswagen explore le gaz naturel
  • Ford accompagne les malvoyants
    Ford accompagne les malvoyants
  • Nauto : la conduite sous haute surveillance
    Nauto : la conduite sous haute surveillance
  • Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
    Schaeffler se projette dans l’avenir avec le 48 volts
  • Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
    Bosch et e.GO s’accordent sur un service de voiturier automatique
  • [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
    [Vidéo] Nexteer paré pour la conduite autonome
  • Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
    Brevets : l’automobile toujours en tête de l’innovation
  • BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants
    BASF souhaite mieux maîtriser la densité de la mousse des volants

Newsletter
Recherche