Nissens apporte son conseil aux réparateurs

Publié le par .

Fabricant majeur d’échangeurs de température, Nissens annonce dans un proche avenir le développement important des moteurs suralimentés avec l’exploitation systématique des échangeurs qui accompagnent leur bon fonctionnement. L’occasion pour le spécialiste de rappeler quelques règles que les réparateurs doivent avoir le réflexe d’adopter.

Nissens apporte son conseil aux réparateurs

Au regard des études réalisées par Nissens, 43 % des véhicules du parc européen sont aujourd’hui équipés de turbocompresseur ; un chiffre qui devrait augmenter de 30 % avant 2019. Bien que l’utilisation de moteurs turbocompressés fournisse un certain nombre d’avantages comme une augmentation de leur puissance et de leur rendement, une consommation de carburant réduite, des taux d’émissions plus bas et un stress thermique minoré, des incidents autrefois rares sont devenus de plus en plus réguliers, et de nouvelles situations peuvent se produire car les systèmes à tous les stades sont poussés à leurs limites.

Un échangeur de plus en plus sollicité

Depuis son introduction en grande série, il y a plus de trente ans, les turbos ont vu leur taille diminuer de moitié alors que, paradoxalement, ils fournissent une pression et une vitesse de rotation jusqu’à deux fois supérieure à celles des montages initiaux. Sans parler de la température de travail, qui de son côté n’a cessé d’augmenter. Toutes ces évolutions accroissent les contraintes sur l’intercooler et avec elles les défaillances constatées.

Il est important que les garagistes soient conscients des problèmes liés à l’intercooler et qu’ils respectent les instructions de montage. Un intercooler défectueux ou qui fuit peut être le signe de différents problèmes et particulièrement de trois symptômes récurrents comme une baisse importante de la puissance du moteur, une émission de fumée à l’échappement et, dans le pire des cas, la casse du turbocompresseur.

Remplacer pour plus de sécurité

C’est pour cette raison que Nissens préconise le remplacement de l’intercooler après une défaillance du turbo pour s’assurer qu’il est vierge de tous débris comme de l’huile, du métal ou de toute autre particule. Lorsqu’un nouveau turbo est installé, tous les composants du système doivent être précautionneusement examinés pour s’assurer qu’ils ne sont pas polluées par des débris métalliques ou par de l’huile. L’étude menée par Nissens indique que, dans les cinq années à venir, 75 % des véhicules européens livrés seront équipés d’un turbo. C’est pourquoi la connaissance de l’intercooler et de son impact sur le moteur est plus indispensable qu’auparavant.

Mots clefs associés à cet article : Nissens

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Dolz élargit sa gamme de pompes à eau
    Dolz élargit sa gamme de pompes à eau
  • Luc Boyer prend la direction de Rema Tip Top
    Luc Boyer prend la direction de Rema Tip Top
  • Gates promeut sa gamme de courroies Micro-V Stop&Start.
    Gates promeut sa gamme de courroies Micro-V Stop&Start.
  • Delphi élargit sa gamme de disques peints
    Delphi élargit sa gamme de disques peints
  • Bosch apporte de la couleur aux liquides de frein
    Bosch apporte de la couleur aux liquides de frein
  • Beru lance une gamme de bougies iridium
    Beru lance une gamme de bougies iridium
  • TRW lance une campagne sur Eurosport
    TRW lance une campagne sur Eurosport
  • Le groupe Berner fête ses 60 ans
    Le groupe Berner fête ses 60 ans
  • Collective Amortisseurs : la mascotte Wheely entre en scène
    Collective Amortisseurs : la mascotte Wheely entre en scène
  • Valeo Service France muscle son support technique
    Valeo Service France muscle son support technique
  • Delphi accompagne Nicolas Prost
    Delphi accompagne Nicolas Prost
  • ATE renouvelle son image
    ATE renouvelle son image
  • SKF adopte la production flexible
    SKF adopte la production flexible
  • Temot distribue les récompenses de l’après-vente à Barcelone
    Temot distribue les récompenses de l’après-vente à Barcelone
  • Bosch France : progression de 1,4 % de ses ventes en 2016
    Bosch France : progression de 1,4 % de ses ventes en 2016

Newsletter
Recherche