Norauto lance l’abonnement-entretien

Publié le par .

Le réseau de centre auto proposera dès le mois d’octobre un service d’entretien mensualisé dans l’optique de fidéliser ses clients. Norauto teste le concept dans quatre de ses centres et espère étendre ses abonnements au niveau national.

Norauto a mis en place un numéro dédié à ses abonnés pour pouvoir prendre notamment rendez-vous
Norauto a mis en place un numéro dédié à ses abonnés pour pouvoir prendre notamment rendez-vous

Norauto teste l’entretien mensualisé dans quatre de ses centres, dans le Nord et dans la Marne, dès le mois d’octobre. Le principe ? Un abonnement mensuel d’entretien de son véhicule comprenant la révision conforme au carnet d’entretien constructeur, l’entretien des pièces d’usure de freinage, balais d’essuie-glace, la purge du liquide recharge climatisation et en option la courroie de distribution et les pneumatiques. En échange, l’automobiliste devra débourser entre 29 et 65 euros par mois, selon son véhicule, sa distance annuelle parcourue et la durée d’abonnement choisie. En effet le client s’engage, à la manière d’un abonnement téléphonique, sur 24 ou 36 mois.

Norauto assure avant tout un premier entretient qui consiste notamment à vérifier que le véhicule peut bien intégrer l’offre. En effet, l’abonnement-entretien exclut les véhicules de plus de 13 ans ou de plus de 250 000 kilomètres au compteur. Mais s’il est éligible, Norauto évalue l’âge de la voiture, le kilométrage ainsi que l’état général- les gros travaux sont éventuellement spécifiés, par exemple « problème moteur » mais ne sont pas pris en charge. Un constat est dressé et le prix de l’abonnement en dépend mais il n’y a pas de franchise.

« La manière de consommer évolue. Les clients veulent optimiser leurs dépenses. Ils ont besoin pour ce faire d’établir un budget, de prévoir  » estime Margaux Raucher en charge de la communication de l’enseigne. L’objectif de test est avant tout de comprendre et d’interpréter les besoins et attentes des clients. Norauto n’a pas encore d’objectif spécifique en termes de nombre d’abonnés car il s’agit d’une offre test. Mais l’enseigne entend développer cette offre au niveau national, dans tous les centres. « C’est une nouvelle façon d’appréhender l’entretien de son véhicule. Ce test nous permet d’ajuster notre offre  » explique Matthieu Foucart, directeur général de Norauto France.

Mots clefs associés à cet article : Norauto, Service

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Trois centres Euromaster proposent le service « voiturier »
    Trois centres Euromaster proposent le service « voiturier »
  • Norauto lance son service voiturier avec Parkopoly
    Norauto lance son service voiturier avec Parkopoly
  • Feu Vert regroupe des partenaires aftermarket européens
    Feu Vert regroupe des partenaires aftermarket européens
  • Feu Vert se lance dans le contrat d’entretien, pneumatiques inclus
    Feu Vert se lance dans le contrat d’entretien, pneumatiques inclus
  • Feu Vert étend son maillage en propre et en franchise
    Feu Vert étend son maillage en propre et en franchise
  • Norauto livrera les véhicules pour le groupe Parot
    Norauto livrera les véhicules pour le groupe Parot
  • Feu Vert Entreprises lance la Box TPE
    Feu Vert Entreprises lance la Box TPE
  • Equip Auto : Point S fête son 500e centre
    Equip Auto : Point S fête son 500e centre
  • Feu Vert Entreprises sort un nouveau site web dédié à la gestion des flottes
    Feu Vert Entreprises sort un nouveau site web dédié à la gestion des flottes
  • Norauto ouvre son premier centre pro
    Norauto ouvre son premier centre pro
  • Alliance Automotive met en place une direction Réseaux de Franchises
    Alliance Automotive met en place une direction Réseaux de Franchises
  • Norauto renforce son maillage en Occitanie et en Auvergne
    Norauto renforce son maillage en Occitanie et en Auvergne
  • Speedy en quête de 45 franchisés
    Speedy en quête de 45 franchisés
  • Autobacs se réorganise
    Autobacs se réorganise
  • Point S renforce sa présence en Auvergne-Rhône-Alpes
    Point S renforce sa présence en Auvergne-Rhône-Alpes

Newsletter
Recherche