Norauto lance la révision Ecocontrôle pour répondre au futur contrôle technique

Publié le par .

L’enseigne propose désormais une prestation alliant révision complète du véhicule et diagnostic anti-pollution. L’objectif est de répondre au durcissement du contrôle technique qui sera effectif le 1er janvier 2019.

Il faudra débourser en moyenne 9~euros supplémentaires à la révision classique pour bénéficier de la prestation de diagnostic anti-pollution 5 gaz de l’enseigne.
Il faudra débourser en moyenne 9~euros supplémentaires à la révision classique pour bénéficier de la prestation de diagnostic anti-pollution 5 gaz de l’enseigne.

Norauto met en place dès le mois d’octobre une nouvelle prestation baptisée Ecocontrôle. Le réseau de centres-autos a souhaité combiner une révision classique du véhicule à un diagnostic anti-pollution de 5 gaz (CO, CO2, O2, HC, NOx). L’enseigne proposait déjà depuis 2013 le diagnostic 5 gaz pour les motorisations thermiques, mais c’est la première fois qu’elle annonce cette prestation dans le cadre d’une révision complète. « Nous sommes les seuls à proposer un contrôle antipollution aussi complet. Et pour aller plus loin, nous avons des traitements adaptés en fonction des points de défaillance diagnostiqués » indique Xavier Chocraux, directeur du réseau Norauto.

Anticiper le durcissement du contrôle technique en 2019

Cette nouvelle offre est conçue pour répondre à l’évolution prochaine du contrôle technique. En effet, après la mise en place le 20 mai dernier d’un renforcement du contrôle technique – passé notamment de 123 à 133 points de contrôle –, un nouveau durcissement est prévu pour le 1er janvier 2019. Il concerne un contrôle de l’opacité des fumées émises par les motorisations diesel. À partir de cette date, les émissions polluantes des échappements seront donc examinées. « Le taux de véhicule diesel en contre-visite grimpera de 0,87 à 16 % », prédit le dirigeant de Norauto. Et de citer des experts : « Nous passerons de 100 000 à 2 millions de véhicules diesel en contre-visite avec cette nouvelle norme. »

De quoi alerter les automobilistes, d’autant plus qu’en 2022 la mesure des NOx entrera en vigueur. « Pour se préparer aux nouvelles normes, les simples révisions consistant à changer les filtres ne suffiront pas. La révision Ecocontrôle permettra de limiter la pollution, mais également d’éviter les pannes et les réparations coûteuses », assure Xavier Chocraux.

Mots clefs associés à cet article : Norauto, Contrôle technique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Norauto ouvre un nouveau centre à Pithiviers
    Norauto ouvre un nouveau centre à Pithiviers
  • L’outillage Orok débarque chez Autobacs
    L’outillage Orok débarque chez Autobacs
  • Samuel Barnabas, nouveau DG de Norauto France
    Samuel Barnabas, nouveau DG de Norauto France
  • Point S ouvre un centre-auto en Occitanie
    Point S ouvre un centre-auto en Occitanie
  •  Caréco séduit RelaxAuto
    Caréco séduit RelaxAuto
  • Autobacs lance sa MDD
    Autobacs lance sa MDD
  • Achats : Roady et Profil Plus mutualisent avec Prody
    Achats : Roady et Profil Plus mutualisent avec Prody
  • Norauto souhaite recruter 3 000 personnes en trois ans
    Norauto souhaite recruter 3 000 personnes en trois ans
  • Norauto personnalise ses prospectus digitaux avec Bonial
    Norauto personnalise ses prospectus digitaux avec Bonial
  • Thierry Sinquin nommé à la présidence du groupe Feu Vert
    Thierry Sinquin nommé à la présidence du groupe Feu Vert
  • Norauto ouvre à Saint-Nicolas-de-Port
    Norauto ouvre à Saint-Nicolas-de-Port
  • BestDrive choisit Caréco
    BestDrive choisit Caréco
  • Norauto pro s’allie à Kleen pour le lavage
    Norauto pro s’allie à Kleen pour le lavage
  • Midas : dans la peau d’un directeur de centre-auto
    Midas : dans la peau d’un directeur de centre-auto
  • Vitrage : Norauto partenaire de Carglass
    Vitrage : Norauto partenaire de Carglass

Newsletter
Recherche