Norauto lance la révision Ecocontrôle pour répondre au futur contrôle technique

Publié le par .

L’enseigne propose désormais une prestation alliant révision complète du véhicule et diagnostic anti-pollution. L’objectif est de répondre au durcissement du contrôle technique qui sera effectif le 1er janvier 2019.

Il faudra débourser en moyenne 9~euros supplémentaires à la révision classique pour bénéficier de la prestation de diagnostic anti-pollution 5 gaz de l’enseigne.
Il faudra débourser en moyenne 9~euros supplémentaires à la révision classique pour bénéficier de la prestation de diagnostic anti-pollution 5 gaz de l’enseigne.

Norauto met en place dès le mois d’octobre une nouvelle prestation baptisée Ecocontrôle. Le réseau de centres-autos a souhaité combiner une révision classique du véhicule à un diagnostic anti-pollution de 5 gaz (CO, CO2, O2, HC, NOx). L’enseigne proposait déjà depuis 2013 le diagnostic 5 gaz pour les motorisations thermiques, mais c’est la première fois qu’elle annonce cette prestation dans le cadre d’une révision complète. « Nous sommes les seuls à proposer un contrôle antipollution aussi complet. Et pour aller plus loin, nous avons des traitements adaptés en fonction des points de défaillance diagnostiqués » indique Xavier Chocraux, directeur du réseau Norauto.

Anticiper le durcissement du contrôle technique en 2019

Cette nouvelle offre est conçue pour répondre à l’évolution prochaine du contrôle technique. En effet, après la mise en place le 20 mai dernier d’un renforcement du contrôle technique – passé notamment de 123 à 133 points de contrôle –, un nouveau durcissement est prévu pour le 1er janvier 2019. Il concerne les émissions avec un contrôle de l’opacité des fumées émises par les motorisations diesel. À partir de cette date, les émissions polluantes des échappements seront donc examinées. « Le taux de véhicule diesel en contre-visite grimpera de 0,87 à 16 % », prédit le dirigeant de Norauto. Et de citer des experts : « Nous passerons de 100 000 à 2 millions de véhicules diesel en contre-visite avec cette nouvelle norme. »

De quoi alerter les automobilistes, d’autant plus qu’en 2022 la mesure des NOx entrera en vigueur. « Pour se préparer aux nouvelles normes, les simples révisions consistant à changer les filtres ne suffiront pas. La révision Ecocontrôle permettra de limiter la pollution, mais également d’éviter les pannes et les réparations coûteuses », assure Xavier Chocraux.

Mots clefs associés à cet article : Norauto, Contrôle technique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Samuel Barnabas, nouveau DG de Norauto France
    Samuel Barnabas, nouveau DG de Norauto France
  • Point S ouvre un centre-auto en Occitanie
    Point S ouvre un centre-auto en Occitanie
  •  Caréco séduit RelaxAuto
    Caréco séduit RelaxAuto
  • Autobacs lance sa MDD
    Autobacs lance sa MDD
  • Achats : Roady et Profil Plus mutualisent avec Prody
    Achats : Roady et Profil Plus mutualisent avec Prody
  • Norauto souhaite recruter 3 000 personnes en trois ans
    Norauto souhaite recruter 3 000 personnes en trois ans
  • Norauto personnalise ses prospectus digitaux avec Bonial
    Norauto personnalise ses prospectus digitaux avec Bonial
  • Thierry Sinquin nommé à la présidence du groupe Feu Vert
    Thierry Sinquin nommé à la présidence du groupe Feu Vert
  • Norauto ouvre à Saint-Nicolas-de-Port
    Norauto ouvre à Saint-Nicolas-de-Port
  • BestDrive choisit Caréco
    BestDrive choisit Caréco
  • Norauto pro s’allie à Kleen pour le lavage
    Norauto pro s’allie à Kleen pour le lavage
  • Midas : dans la peau d’un directeur de centre-auto
    Midas : dans la peau d’un directeur de centre-auto
  • Vitrage : Norauto partenaire de Carglass
    Vitrage : Norauto partenaire de Carglass
  • Les enseignes auto en force à Franchise Expo Paris
    Les enseignes auto en force à Franchise Expo Paris
  • Autobacs se préoccupe du FAP
    Autobacs se préoccupe du FAP

Newsletter
Recherche