Norauto personnalise ses prospectus digitaux avec Bonial

Publié le par .

Après avoir digitalisé ses prospectus, Norauto va plus loin en laissant à ses centres la possibilité de les adapter localement.

Dans un paysage saturé d’offres promotionnelles, Norauto cherche à se démarquer avec ses prospectus adaptables.
Dans un paysage saturé d’offres promotionnelles, Norauto cherche à se démarquer avec ses prospectus adaptables.

Plus que de digitaliser ses prospectus, Norauto propose à ses 400 centres de les personnaliser en fonction de leurs besoins et de leurs promotions du moment. Une individualisation rendue possible avec la technologie digitale de l’éditeur Bonial.

Le prospectus digital apporte une agilité dans la communication locale avec la possibilité de mettre en avant les offres au bon moment, de les adapter à la zone et aux besoins des clients. Les centres peuvent ainsi choisir la couverture en fonction de l’offre commerciale.

Par exemple, en pleine saison hivernale, un centre situé dans une zone enneigée pourra décider de mettre en avant l’offre des chaînes neige ou celle des pneus hiver. Un centre situé dans une zone très ensoleillée au mois de mars aura l’opportunité de promouvoir l’offre climatisation.

Le prospectus digital apporte une agilité dans la communication locale avec la possibilité de mettre en avant les offres au bon moment, de les adapter à la zone et aux besoins des clients.

« Cette étape est un début. Les perspectives en termes de personnalisation sont énormes et vont ouvrir un champ de possibilités au niveau du local » explique Jérôme Dumont, responsable de la communication. Et de poursuivre : « Avec quatre ou cinq opérations commerciales très fortes dans l’année, rythmées par les saisons, Bonial se présente comme un partenaire indispensable aujourd’hui. Il permet une expérience utilisateur proche des usages liés aux prospectus tout en apportant souplesse et dynamisme. »

Dans un paysage saturé d’offres promotionnelles, Norauto cherche avec ses prospectus adaptables à augmenter leurs chances d’intéresser les consommateurs au bon moment en leur adressant sur mobile des offres pertinentes.

Un nouveau logo

On notera au passage que l’enseigne a changé sa charte graphique. L’ancien logo datant de vingt-cinq ans a été revu. « Il n’était plus adapté à un secteur et à une entreprise qui évoluent sans cesse. Il était nécessaire d’apporter une touche de modernité sans pour autant toucher à notre ADN et à nos couleurs, auxquelles nos équipes et nos clients sont attachés. Le déploiement se fera sur deux à trois ans maximum », explique Jérôme Dumont.

Mots clefs associés à cet article : Norauto

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Speedy : un troisième centre à Madrid
    Speedy : un troisième centre à Madrid
  • Feu Vert compte désormais 354 points de service en France
    Feu Vert compte désormais 354 points de service en France
  • Point S dans la communication avec le rachat de Yucatan
    Point S dans la communication avec le rachat de Yucatan
  • Feu Vert gère 14 000 contrats d’entretien
    Feu Vert gère 14 000 contrats d’entretien
  • Eco-Entretien : Feu Vert dit oui !
    Eco-Entretien : Feu Vert dit oui !
  • Feu Vert teste it’smycar
    Feu Vert teste it’smycar
  • Norauto ouvre un nouveau centre à Pithiviers
    Norauto ouvre un nouveau centre à Pithiviers
  • L’outillage Orok débarque chez Autobacs
    L’outillage Orok débarque chez Autobacs
  • Norauto lance la révision Ecocontrôle pour répondre au futur contrôle technique
    Norauto lance la révision Ecocontrôle pour répondre au futur contrôle technique
  • Samuel Barnabas, nouveau DG de Norauto France
    Samuel Barnabas, nouveau DG de Norauto France
  • Point S ouvre un centre-auto en Occitanie
    Point S ouvre un centre-auto en Occitanie
  •  Caréco séduit RelaxAuto
    Caréco séduit RelaxAuto
  • Autobacs lance sa MDD
    Autobacs lance sa MDD
  • Achats : Roady et Profil Plus mutualisent avec Prody
    Achats : Roady et Profil Plus mutualisent avec Prody
  • Norauto souhaite recruter 3 000 personnes en trois ans
    Norauto souhaite recruter 3 000 personnes en trois ans

Newsletter
Recherche