Nouveau coup de frein pour le marché de l’occasion

Publié le par .

Avec quelque 409 000 immatriculations, le marché des véhicules d’occasion connaît une nouvelle fois un recul par rapport à l’année dernière. L’attrait pour le neuf et les mesures incitatives expliquent notamment ce désintérêt pour la seconde main.

Le rapport VO/VN passe à 2,79 pour le mois d'août 2018.
Le rapport VO/VN passe à 2,79 pour le mois d'août 2018.

Si le mois d’août est habituellement le moins dynamique pour les transactions de véhicules, celui-ci a été particulièrement morose pour le marché de l’occasion. Les 409 012 changements de main relevés dans le baromètre d’Autoscout24 accusent en effet une régression de plus de 7 % par rapport à août 2017. Au total, depuis le début de l’année et en comparant les mêmes périodes, le marché de la seconde main perd plus de 130 000 immatriculations.

Une baisse de l’occasion au profit du neuf

Selon une étude récemment réalisée par Xerfi, les automobilistes délaisseraient les véhicules les plus âgés au profit des plus jeunes, voire du neuf. Le baromètre d’Autoscout24 montre d’ailleurs une hausse des transactions pour les occasions âgées de 1 à 5 ans, malgré le recul général. Il faut dire que les mesures restrictives de circulation, le durcissement du contrôle technique et les réglementations incitatives pèsent sur le choix d’achat. L’on relève ainsi une hausse spectaculaire des immatriculations de véhicules neufs due notamment à l’arrivée de la nouvelle norme WLTP. Cette dernière a notamment incité les concessionnaires à baisser les tarifs de voitures neuves pour les mettre sur le marché avant le relèvement du niveau des émissions de CO2.

Et côté occasions, les marques françaises sont assurément touchées par la baisse des transactions. Renault (– 10,85 %) Citroën (– 9 %) et Peugeot (– 7,8 %) n’échappent pas au ralentissement. Même son de cloche pour Volkswagen (– 7,2 %), Opel (– 13,7 %), Ford (– 9,6 %), Audi (– 7,6 %) et BMW (– 5,9 %). En revanche, Dacia tire son épingle du jeu en affichant un accroissement de près de 15 %.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Les jeunes véhicules prisés sur le marché de l’occasion
    Les jeunes véhicules prisés sur le marché de l’occasion
  • L’Etat lance HistoVec pour pallier les fraudes sur le marché de l’occasion
    L’Etat lance HistoVec pour pallier les fraudes sur le marché de l’occasion
  • Cartch, la nouvelle appli sur le marché de l’occasion
    Cartch, la nouvelle appli sur le marché de l’occasion
  • AutoScout24 évalue les prix des occasions
    AutoScout24 évalue les prix des occasions
  • Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar
    Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar
  • Le marché de l’occasion demeure en berne
    Le marché de l’occasion demeure en berne
  • Autoviza s’allie à Carfax pour les véhicules importés
    Autoviza s’allie à Carfax pour les véhicules importés
  • Sébastien d’Aboville prend la direction commerciale de VO3000
    Sébastien d’Aboville prend la direction commerciale de VO3000
  • La LOA davantage prisée en occasion
    La LOA davantage prisée en occasion
  • Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
    Occasion : les professionnels vont-ils reprendre la main ?
  • Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
    Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
  • Le marché de l’occasion toujours en recul
    Le marché de l’occasion toujours en recul
  • Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
    Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
  • Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
    Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
  • Univers VO lance sa première réunion de club
    Univers VO lance sa première réunion de club

Newsletter
Recherche