Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?

Publié le par .

La marché du VO n’est toujours pas au beau fixe, et les professionnels ne s’accordent pas toujours pour expliquer ce ralentissement. Si selon certains il est la conséquence directe d’un désintérêt pour le diesel, d’autres mettent en avant le bug généré par la dématérialisation des démarches pour l’obtention de la carte grise.

Les ventes de VO sur les cinq premiers mois de l'année 2018 ont reculé de 2,7 % par rapport à l'année dernière sur la même période.
Les ventes de VO sur les cinq premiers mois de l'année 2018 ont reculé de 2,7 % par rapport à l'année dernière sur la même période.

Mauvaise passe pour l’occasion. Depuis décembre 2017, le marché a connu un ralentissement récurrent malgré une légère amélioration au mois de mai. En effet, si 2017 a été dans sa globalité une bonne année pour le marché avec près de 5,7 millions de changements de main, l’on relevait un recul des transactions, dès la fin de l’année, de près de 7 % en nombre de jours ouvrés comparables par rapport à décembre 2016. Ce recul a terni la belle année 2017, qui finit tout de même à 0,6 % d’augmentation des ventes par rapport à l’année précédente.

Mais ce qui devait être une exception s’est ensuite établi puisque le premier bilan trimestriel de l’année 2018 reste négatif. En effet, il s’est vendu 1,38 million de VO sur les trois premiers mois de l’année en cours contre 1,45 million en 2017, soit une régression de 5,2 %. « Ça arrive qu’il y ait des diminutions, mais généralement elles ne se confirment pas le mois suivant » commente Vincent Hancart, directeur général d’Autoscout24. Et la tendance se poursuit pour les immatriculations des mois qui suivent.

Diesel bashing et bug des cartes grises

Qu’est-ce qui explique cette régression dans un contexte économique plutôt favorable ? Selon le spécialiste de la vente en ligne de VO, il y a un basculement des demandes en termes d’énergie. Il y aurait, d’après lui, moins de demandes que d’offres de diesels. « Actuellement le marché de l’occasion n’est pas prêt à rencontrer cette nouvelle demande car les véhicules ne sont pas en stock. C’est cette transition qui donne un coup de frein au volume », analyse-t-il.

Pour Clémence Artur, responsable des affaires publiques du CNPA, « le diesel bashing » peut en effet expliquer en partie la régression. « Les professionnels nous le disent tous, ils ont beaucoup plus de mal à vendre des véhicules d’occasion diesel », confirme-t-elle. Et d’ajouter : « Le marché n’est même pas soutenu par la prime à la conversion, qui devrait prioritairement favoriser le VO, car il y a potentiellement des problèmes liés aux immatriculations. »

En effet, le bug des cartes grises pénaliserait aussi bien les ventes liées à la prime à la conversion que toutes les autres transactions. Selon le CNPA, pas moins de 300 000 demandes de cartes grises étaient encore en attente au premier trimestre de l’année.

Retrouvez l’article complet dans le numéro 131 (juin) de Décision Atelier.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
    Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
  • Le marché de l’occasion toujours en recul
    Le marché de l’occasion toujours en recul
  • Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
    Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
  • Univers VO lance sa première réunion de club
    Univers VO lance sa première réunion de club
  • Le marché de l’occasion se stabilise mais…
    Le marché de l’occasion se stabilise mais…
  • Youpicar propose la revente en ligne
    Youpicar propose la revente en ligne
  • Univers VO devient un Club
    Univers VO devient un Club
  • Autovisual s’allie à Drust
    Autovisual s’allie à Drust
  • Le marché de l’occasion confirme sa chute
    Le marché de l’occasion confirme sa chute
  • Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
    Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
  • Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
    Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
  • Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
    Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
  • La chute du marché de l’occasion se poursuit
    La chute du marché de l’occasion se poursuit
  • AutoVisual : le big data au service des pro
    AutoVisual : le big data au service des pro
  • Kyump se déploie à Lille
    Kyump se déploie à Lille

Newsletter
Recherche