Omia reprend son souffle

Publié le par .

Le site d'Angoulême doit accueillir une nouvelle ligne de production.
Le site d'Angoulême doit accueillir une nouvelle ligne de production.

Omia, qui fêtera ses 70 ans en 2017, est une entreprise française de conception, fabrication, installation et maintenance de lignes de peinture et de traitement de surface. Implantée à Angoulême, la société est numéro un sur le marché français automobile avec 55 % de parts de marché et jouit d’une présence internationale dans près de 50 pays. Omia est structuré autour de trois activités : la réparation des automobiles et poids lourds, les équipements complexes de traitement de surface et peinture destinés à l’industrie (aéronautique, machinisme agricole, ferroviaire…) et les services associés de l’installation à l’après-vente.

Depuis fin juin, Omia a été rejoint par Naxicap Partners, son nouvel actionnaire. Appuyée par celui-ci, l’entreprise lance un plan stratégique ambitieux visant à consolider sa présence dans l’Hexagone par un élargissement de gamme sur le marché du PL et de l’industrie. Le plan ambitionne également une forte croissance à l’international, notamment par la mise sur le marché d’une inédite cabine d’entrée de gamme pour les marchés émergents de l’Europe de l’Est, du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest. Cette croissance s’appuie sur un investissement de 2 millions d’euros sur deux ans.

Omia vise les 30 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015

Dans le détail le plan d’investissement concerne :
- l’achat d’une nouvelle ligne de production (poinçonnage, cisaillage et pliage) dotée des derniers perfectionnements techniques, qui sera installée à Angoulême fin 2015 ;
- la création d’un atelier de fabrication au Maroc, permettant de produire notamment la nouvelle cabine d’entrée de gamme à destination des pays émergents. Cet atelier sera équipé des anciennes machines transférées d’Angoulême ;
- la mise à disposition pour le bureau d’études d’une base informatisée de données techniques permettant d’améliorer encore la capacité de la marque à concevoir des installations complexes, telles que les gros concepts de carrosserie automobiles ou les lignes de traitement de surface industrielles.

L’entreprise, qui compte aujourd’hui 189 collaborateurs, espère atteindre un effectif de 220 à 230 personnes d’ici à deux ans. Le chiffre d’affaires 2014, qui atteignait 28 millions d’euros pour un résultat opérationnel de près de 9 %, devrait atteindre pour l’exercice 2015 les 30 millions d’euros. Omia ambitionne un doublement de son chiffre d’affaires et de ses résultats dans cinq ans.

Mots clefs associés à cet article : Omia

Dans la même rubrique :

  • La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
    La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
  • La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
    La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
  • Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
    Rôle économique de l’expert : les menaces de la FFC Réparateurs
  • Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
    Leaseway et Five Star : nouveau service de véhicules de remplacement en cas d’assistance
  • Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
    Rôle économique de l’expert : la FNAA incrédule
  • Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA
    Rôle économique de l’expert : un arrêt non réglementaire selon le CNPA
  • François Mondello élu président de l’ANEA
    François Mondello élu président de l’ANEA
  • Five Star et PACT partenaires face à la grêle
    Five Star et PACT partenaires face à la grêle
  • Les experts confortés dans leur rôle de régulateur économique
    Les experts confortés dans leur rôle de régulateur économique
  • Five Star organisera son congrès à Barcelone en juin prochain
    Five Star organisera son congrès à Barcelone en juin prochain
  • Le Syndicat des experts indépendants se lance dans le recours direct
    Le Syndicat des experts indépendants se lance dans le recours direct
  • Le coût des pièces de carrosserie en hausse de 3,5 % en 2016
    Le coût des pièces de carrosserie en hausse de 3,5 % en 2016
  • Le CNPA réagit à l’incompréhensible hausse des primes d’assurance
    Le CNPA réagit à l’incompréhensible hausse des primes d’assurance
  • Agréments : les carrossiers en position de force selon la FFC Réparateurs
    Agréments : les carrossiers en position de force selon la FFC Réparateurs
  • Non ! Les carrossiers ne sont pas responsables de la hausse du coût de la réparation
    Non ! Les carrossiers ne sont pas responsables de la hausse du coût de la réparation

Newsletter
Recherche