Oscaro multiplie les actions de sponsoring

Publié le par .

Oscaro multiplie les actions de sponsoring

Oscaro et Disney, c’est une affaire qui roule.

Avec la sortie le 9 octobre dernier de « Planes », le dernier film d’animation du studio américain, le site de vente de pièces en ligne s’est offert un court-métrage publicitaire mettant en scène Speeder, une voiture bleue au filtre à air défaillant. Du moins avant l’intervention d’un livreur Oscaro…

Ce mini-film promotionnel original a été conçu spécifiquement pour le pure player français par les mêmes réalisateurs de « Planes ». Imaginé par l’agence KR Média, le spot aura coûté pas moins de 8 millions d’euros brut. Un budget conséquent partagé notamment avec DisneyMedia+, le pôle régies publicitaires, promotions et partenariats de Walt Disney Company France.

« Ce sont ces valeurs de proximité et de partage qui caractérisent le scénario du film que nous avons voulu mettre en avant dans le spot, car elles sont typiques de notre société qui "dépanne" rapidement et à moindres frais », a déclaré Pierre-Noël Luiggi, le président d’Oscaro.com, à nos confrères des Echos.

Oscaro fait sa promo en Corse

Oscaro et Disney, c’est aussi une affaire qui dure puisque l’entreprise française avait déjà accompagné la sortie du film « Cars ». Ce partenariat avec le studio américain s’inscrit d’ailleurs dans une stratégie de sponsoring très active du spécialiste de la vente pièces sur Internet.

style='float:right;'>

Ce dernier est notamment le sponsor principal du club de football SC Bastia (Ligue 1), avec lequel il a renouvelé son contrat cette saison contre un chèque de 800.000 euros… Le site web est aussi, dans une moindre mesure, partenaire du Cercle athlétique bastiais, qui évolue en Ligue 2.

Impliqué dans la vie culturelle et sportive corse, Pierre-Noël Luiggi est également le premier mécène de la ligue des échecs de l’île de Beauté ou encore du festival du vent de Calvi, qui prend fin le 27 octobre.

Des actions de sponsoring très variées qui risquent de faire grincer quelques dents du côté de la rechange traditionnelle, qui met régulièrement en doute la rentabilité du pure player. Rappelons qu’en janvier dernier Thierry Talbot, président des distributeurs indépendants du réseau Autodistribution, accusait la société corse de devoir sa profitabilité à un crédit d’impôt recherche versé en 2010 et 2011.

Le spot Oscaro / "Planes" :

Mots clefs associés à cet article : E-commerce

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Pneumaclic lance les offres « linéaires »
    Pneumaclic lance les offres « linéaires »
  • Wyz Group vise la cour des ETI
    Wyz Group vise la cour des ETI
  • Piecesetpneus.com se lance dans la pièce de carrosserie
    Piecesetpneus.com se lance dans la pièce de carrosserie
  • Opisto revient sur 2018
    Opisto revient sur 2018
  • L’Aventure Peugeot Citroën DS étoffe son offre de pièces
    L’Aventure Peugeot Citroën DS étoffe son offre de pièces
  • France Réemploi Pièces Auto : + 35 % de commandes en 2018
    France Réemploi Pièces Auto : + 35 % de commandes en 2018
  • Pneumaclic vise 450 000 pneus livrés en 2019
    Pneumaclic vise 450 000 pneus livrés en 2019
  • Lecarrossier.fr : le réseau digital apporteur d’affaires
    Lecarrossier.fr : le réseau digital apporteur d’affaires
  • Piècesetpneus teste la vente B2B
    Piècesetpneus teste la vente B2B
  • Pneumaclic veut faire du volume
    Pneumaclic veut faire du volume
  • Garagescore lance un outil dédié à la gestion des mécontents
    Garagescore lance un outil dédié à la gestion des mécontents
  • Sytao, la vente de pneumatiques en ligne pour tous
    Sytao, la vente de pneumatiques en ligne pour tous
  • Oscaro.com mis en demeure par l’UFC-Que Choisir
    Oscaro.com mis en demeure par l’UFC-Que Choisir
  • lautopiece.com : la différence par les services
    lautopiece.com : la différence par les services
  • La maison mère d’Autodis en passe de reprendre Oscaro
    La maison mère d’Autodis en passe de reprendre Oscaro

Newsletter
Recherche