PSA Retail déploie son dispositif de pièces de rechange à Rennes

Publié le par .

Le groupe de distribution PSA Retail finalise son assaut sur le marché français de la pièce de rechange en créant une nouvelle plaque dédiée en Bretagne. PSA Retail espère conquérir de nouveaux clients indépendants et devenir, à terme, le fournisseur unique de ses clients.

Plus de 20 000 références de pièces d'origine constructeur et catalogue IAM sont stockées sur la plaque PR de Rennes. Quinze nouveaux emplois ont été crée au lancement du nouveau site.
Plus de 20 000 références de pièces d'origine constructeur et catalogue IAM sont stockées sur la plaque PR de Rennes. Quinze nouveaux emplois ont été crée au lancement du nouveau site.

PSA Retail a inauguré une nouvelle plaque dédiée à la pièce de rechange (PR), située au sein même de l’usine de Rennes du groupe, à 3 kilomètres de la rocade Sud. Son ouverture fait suite à la volonté du groupe de distribution de s’établir durablement sur le marché concurrentiel PR en installant 12 plaques similaires dans toute la France.

Opérationnelle depuis le 23 janvier dernier, la plaque de stockage et de livraison dispose d’ores et déjà de 3 millions d’euros de pièces, dont 18 000 sont d’origine PSA (Peugeot, Citroën, DS), 5 000 proviennent d’équipementiers (Valeo, Bosch…) et 3 000 sont badgées Eurorepar (multimarque du groupe dédiée aux véhicules de plus de 3 ans). PSA Retail souhaite renforcer son catalogue, l’objectif étant de proposer à terme 20 000 références en pièces d’équipementiers.

Cette structure vient optimiser la plaque de Nantes/Orvault, déjà existante. « Avec cette nouvelle plaque nous voulons servir directement nos clients de Rennes et toute cette zone de chalandise » explique Pascal Busson, directeur des plaques de Nantes et Rennes. Quinze camions livrent les quelque 450 clients de la nouvelle plate-forme au cours de trois tournées quotidiennes. « Le secteur est très concurrentiel, nous misons donc sur la qualité de livraison et le service », ajoute Pascal Busson.

Renforcement des commandes des clients

D’ailleurs PSA Retail ne compte pas jouer la carte de la concurrence tarifaire. « On n’arrive pas sur le marché par le prix mais par le service. On souhaite certes pouvoir fournir n’importe quelle pièce à tous nos clients, mais notre valeur ajoutée repose aussi sur notre animation commerciale » assure Jean-Baptiste Choupot, directeur de PSA Retail.

Cinq commerciaux sont répartis sur la zone de chalandise de la plaque pour démarcher de nouveaux clients et renforcer le niveau de commande des réparateurs. Sur la nouvelle plaque bretonne, les 450 clients réguliers se répartissent entre les agents indépendants – qui représentent plus de la moitié du contingent –, les concessionnaires (21 %) et les MRA (environ 16 %).

Le One Stop Shop

L’idée est d’acquérir de nouveaux clients, mais surtout qu’ils se fournissent à terme exclusivement auprès du groupe de distribution ; le principe même du « one stop shop ». « Le but est de fidéliser nos concessionnaires. Auparavant, s’ils avaient une Peugeot et une Citroën à réparer, ils nous contactaient. Mais pour Volkswagen, par exemple, ils passaient ailleurs. Nous voulons qu’ils puissent se fournir auprès de nous pour toutes les références », explique le directeur des plaques de Nantes et Rennes.

JPEG - 359.7 ko
Quinze véhicules livrent les 450 clients réguliers de la plaque rennaise de PSA Retail.
Ainsi, 88 % des commandes sont assurées sur le stock de Rennes. L’entrepôt PSA de Vesoul (Haute-Saône) l’approvisionne chaque matin pour compléter les stocks.
Depuis son lancement, le 23 janvier 2017, PSA Rennes a reçu entre 1 500 et 2 000 lignes de commande par jour. Avec un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros sur la nouvelle plaque bretonne, Pascal Busson table sur une augmentation de 13 % de son chiffre d’affaires en 2017.

D’ici à la fin de l’année 9 nouvelles plaques viendront compléter le maillage européen. En tout, 35 plaques seront ouvertes sur 9 pays d’Europe. PSA Retail a réalisé un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros en 2016 et espère passer à 2 milliards en 2020.

Mots clefs associés à cet article : Distribution pièces, Groupe PSA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Volkswagen et Ford s’allient pour le développement d’utilitaires
    Volkswagen et Ford s’allient pour le développement d’utilitaires
  • BMW double la surface de son centre de pièces de Strasbourg
    BMW double la surface de son centre de pièces de Strasbourg
  • Renault projette d’investir un milliard d’euros dans l’électrique en France
    Renault projette d’investir un milliard d’euros dans l’électrique en France
  • FCA forme ses futurs techniciens après-vente
    FCA forme ses futurs techniciens après-vente
  • Les ventes de véhicules électriques en hausse de 9 %
    Les ventes de véhicules électriques en hausse de 9 %
  • Trois-cylindres PureTech de PSA élu moteur de l’année
    Trois-cylindres PureTech de PSA élu moteur de l’année
  • Audi : nouveau chef du département après-vente
    Audi : nouveau chef du département après-vente
  • Mazda élargit son offre d’assistance
    Mazda élargit son offre d’assistance
  • Mediapart accuse Renault et PSA de gonfler artificiellement le prix de leurs pièces de carrosserie
    Mediapart accuse Renault et PSA de gonfler artificiellement le prix de leurs pièces de carrosserie
  • Volvo annonce la fin du diesel sur la S60
    Volvo annonce la fin du diesel sur la S60
  • Toyota et Suzuki étudient des projets communs
    Toyota et Suzuki étudient des projets communs
  • Toyota veut
    Toyota veut "exploser" ses ventes de véhicules à hydrogène
  • Opel ouvre son premier point de vente sous l’égide de PSA Retail
    Opel ouvre son premier point de vente sous l’égide de PSA Retail
  • Toyota France lance une offensive RH sur la vente et l’après-vente
    Toyota France lance une offensive RH sur la vente et l’après-vente
  • PSA investit dans sa digitalisation
    PSA investit dans sa digitalisation

Newsletter
Recherche