PSA enregistre un semestre record

Publié le par .

Le groupe PSA dresse son bilan du premier semestre 2018, et tous les voyants ont au vert notamment en termes de rentabilité et de volume des ventes. Les premiers résultats d’Opel/Vauxhaull contribuent également au bilan positif du constructeur.

Le constucteur aux cinq marques enregistre une belle croissance sur les six premiers mois de l'année.
Le constucteur aux cinq marques enregistre une belle croissance sur les six premiers mois de l'année.

C’est une belle première partie de l’année que le groupe PSA vient de jouer. Le constructeur aux cinq marques vient effectivement de publier son bilan semestriel 2018 et enregistre un bénéfice de 1,48 milliard d’euros contre 1,25 sur la même période en 2017.

Ces résultats, « records » selon le constructeur, sont notamment imputables à la croissance des volumes des ventes. En effet, le groupe PSA a vendu près de 2,2 millions de véhicules dans le monde sur la période, soit une progression de 38,1 % par rapport au premier semestre 2017. En outre, le chiffre d’affaires semestriel du groupe est passé de 27,5 milliards d’euros en 2017 à 38,5 milliards en 2018. Et l’intégration d’Opel/Vauxhall au groupe n’est évidemment pas étrangère à ces résultats.

Opel, un redressement déjà réussi

Même si la division Peugeot Citroën DS affiche une croissance de 11,4 % de son CA par rapport au premier semestre 2017 (soit 22,1 milliards d’euros) et une rentabilité en hausse (+ 8,5 %), les bons résultats enregistrés par Opel/Vauxhall contribuent également au bilan semestriel record. Rappelons que le constructeur français a racheté Opel (Vauxhall en Angleterre) pour 2,2 milliards d’euros l’année dernière alors que la marque à l’éclair était en difficulté financière. Dans le giron du groupe PSA, Opel a présenté en novembre dernier sa feuille de route pour redresser sa situation.

Et c’est plus qu’en bonne voie puisque la marque allemande a enregistré un CA de 9,9 milliards d’euros au premier semestre avec un résultat opérationnel courant (rentabilité) d’environ 5 %, alors que le plan stratégique de redressement table sur une marge opérationnelle de 6 % à l’horizon 2026.

« Les bons résultats que commencent à générer les équipes d’Opel Vauxhall démontrent tout le potentiel du nouvel Opel Vauxhall » commente Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA. En outre, l’équipementier automobile Faurecia, détenu par le groupe, affiche un résultat opérationnel courant en augmentation de 10,1 %.

Mots clefs associés à cet article : Opel, Groupe PSA, Marché, Véhicules neufs

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
    Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
  • Baisse des immatriculations de véhicules neufs
    Baisse des immatriculations de véhicules neufs
  • PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
    PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
  • [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
    [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
  • La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
    La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
  • Toyota poursuit son objectif de zéro accident
    Toyota poursuit son objectif de zéro accident
  • PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
    PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
  • Wyz Group signe avec Ford
    Wyz Group signe avec Ford
  • PSA Retail teste l’entretien en « Self-Reception »
    PSA Retail teste l’entretien en « Self-Reception »
  • L’électrique survolté en octobre
    L’électrique survolté en octobre
  • Le marché des véhicules particuliers neufs régresse
    Le marché des véhicules particuliers neufs régresse
  • Ford muscle son après-vente
    Ford muscle son après-vente
  • Eurorepar propose une gamme de machines tournantes rénovée
    Eurorepar propose une gamme de machines tournantes rénovée
  • Volkswagen proposera un nouveau parcours client en 2020
    Volkswagen proposera un nouveau parcours client en 2020
  • Opel contraint au rappel de 96 000 voitures
    Opel contraint au rappel de 96 000 voitures

Newsletter
Recherche