PSA lorgne le marché indien avec Ambassador

Publié le par .

Après 20 ans d’absence, PSA espère (enfin) signer son retour en Inde où il vient de signer le rachat d’une marque historique locale, Ambassador. Le constructeur a également prévu de s’associer avec un groupe local pour la création de deux joint-ventures.

L'Ambassador a été voiture de fonction des hauts fonctionnaires indiens avant de servir également pour les taxis.
L'Ambassador a été voiture de fonction des hauts fonctionnaires indiens avant de servir également pour les taxis.

En quête de nouveaux marchés à l’étranger, le groupe PSA vient de prendre position en Inde avec le rachat de la marque Ambassador. Plus vieux constructeur automobile indien, Hindustan Motors, qui appartient au groupe CK Birla, a confirmé la cession de sa marque à son homologue hexagonal. Coût de l’opération : 11 millions d’euros. Ambassador a connu ses heures de gloire dans les années 60 et 70 en commercialisant, dès 1954, les premiers véhicules fabriqués en Inde. A partir des années 80, la marque va péricliter avec la libéralisation économique du pays, CK Birla stoppant sa production en 2014.

PSA à l’assaut de l’eldorado indien

Grâce à cette acquisition, le constructeur PSA espère signer son retour au pays des Eléphants, où il s’est déjà cassé les dents à deux reprises, dans les années 1990 puis au début des années 2010. Ces échecs ne semblent pas décourager la direction actuelle du groupe qui entend tirer profit des opportunités offertes par ce marché émergent. Si le taux de motorisation y reste faible – 32 véhicules pour 1 000 habitants – ses perspectives sont prometteuses : les ventes pourraient atteindre 5 millions de voitures par an d’ici à 2020 contre 3,3 millions l’année dernier. Ce qui ferait alors de l’Inde le quatrième marché mondial.

Dans ce contexte, PSA a déjà prévu, outre le rachat d’Ambassador, la création de deux co-entreprises avec CK Birla afin de produire, en 2020, près de 100 000 véhicules par an. Le groupe de l’avenue de la Grande Armée tentera ainsi de rattraper son retard sur son rival français, Renault. Après avoir tenté de pénétrer le marché indien en vain avec sa Logan, l’ex-Régie vient de passer le cap des 100 000 ventes grâce à son dernier modèle, la Kwid, lancée en septembre 2015.

Mots clefs associés à cet article : Groupe PSA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Véhicules d’entreprise : une croissance ralentie
    Véhicules d’entreprise : une croissance ralentie
  • Opel ouvre sa e-boutique d’accessoires
    Opel ouvre sa e-boutique d’accessoires
  • Véhicule électrique : près de 13 % de progression depuis janvier
    Véhicule électrique : près de 13 % de progression depuis janvier
  • Les agents Citroën lancent le réseau des experts Dangel
    Les agents Citroën lancent le réseau des experts Dangel
  • PSA choisit Punch Powertrain pour ses futures transmissions
    PSA choisit Punch Powertrain pour ses futures transmissions
  • Le Nissan Qashqai adopte un nouveau 1.5 l dCi
    Le Nissan Qashqai adopte un nouveau 1.5 l dCi
  • Eurorepar multiplie les références
    Eurorepar multiplie les références
  • PSA poursuit l’intégration d’Opel à travers Distrigo
    PSA poursuit l’intégration d’Opel à travers Distrigo
  • Les constructeurs inquiets face au véhicule électrique
    Les constructeurs inquiets face au véhicule électrique
  • Volkswagen : le challenge MRA Club séduit
    Volkswagen : le challenge MRA Club séduit
  • Mopar offre une assurance pneu de deux ans
    Mopar offre une assurance pneu de deux ans
  • Toujours plus de concentration chez les concessionnaires
    Toujours plus de concentration chez les concessionnaires
  • PSA enregistre un semestre record
    PSA enregistre un semestre record
  • Renault et ADA lance un service de mobilité électrique free floating à Paris
    Renault et ADA lance un service de mobilité électrique free floating à Paris
  • PSA réorganise la direction d’Opel
    PSA réorganise la direction d’Opel

Newsletter
Recherche