PSA : nouveau départ pour Eurorepar

Publié le par .

Créée en 2003, Eurorepar retrouve un nouveau souffle dans le cadre de l’offensive menée par le groupe PSA sur le marché de l’après-vente. Nouvelles familles de produits, packaging modernisé et internationalisation accélérée : c’est l’heure du renouveau pour la marque de pièces multimarque.

Lucile Olivas-Maynez, responsable de la gamme Eurorepar.
Lucile Olivas-Maynez, responsable de la gamme Eurorepar.

Maillon essentiel de la nouvelle stratégie multimarque du groupe PSA, la gamme de pièces Eurorepar est devenue pour le constructeur un de ses principaux atouts dans sa conquête du marché de la rechange indépendante. Une ambition qui s’est concrétisée par une profonde refonte amorcée par Lucile Olivas-Maynez, responsable de la gamme Eurorepar, arrivée en décembre 2015 chez PSA.

Ex-directrice des achats de Groupauto, cette dernière s’est efforcée dans un premier temps de redonner une nouvelle image à la marque. Les anciens emballages blancs ont donc été remplacés par un packaging aux couleurs de l’enseigne, plus identifiable. Lancée en janvier 2016, cette nouvelle charte a déjà été déployée sur les trois quarts des produits du catalogue.

Une couverture toujours plus importante

En parallèle, l’équipe Eurorepar, qui fait partie de la business unit dirigée par Nuno Zigue, s’est étoffée puisque elle bénéficie désormais de chefs de produits dédiés. « Jusqu’à mars 2015, la gamme Eurorepar était développée par les chefs de produits chargés des pièces constructeur. Désormais, elle est animée par sept chefs de produits spécifiques. Deux autres personnes seront d’ailleurs recrutées en 2017 pour accompagner le développement du catalogue », souligne Lucile Olivas-Maynez.

C’est en effet l’une des autres priorités du constructeur : élargir davantage la couverture du parc roulant avec sa marque multimarque. Ciblant les véhicules roulants âgés de trois ans et plus, Eurorepar compte aujourd’hui 40 familles de produits pour 9 000 références. « En 2016, nous avons créé environ 1 000 nouvelles références avec notamment des gammes d’ampoules et de lève-vitres. Nous ne nous arrêterons pas là puisque deux nouvelles familles seront mises en place l’année prochaine » confie la directrice d’Eurorepar. Objectif : couvrir 98 % d’un parc cible qui représente environ 70 % du parc roulant européen.

Eurorepar attaque la Chine et le Brésil

JPEG - 98.2 ko
Le packaging d’Eurorepar a été entièrement revu depuis janvier dernier.
Face au déploiement de Distrigo, sa nouvelle offre de pièces d’équipementiers, PSA a également décidé de revoir la politique tarifaire d’Eurorepar pour renforcer sa compétitivité. La gamme multimarque est désormais dépositionnée à hauteur de 20 à 30 % par rapport au catalogue OES et de 15 % vis-à-vis de l’offre IAM. 

Un nouveau pricing qui devrait aider Eurorepar dans ses ambitions nationales et… internationales. Accompagnant le développement du réseau de garages Euro Repar Car Service, qui compte désormais 3 000 sites à l’international, la gamme de pièces multimarque est aujourd’hui disponible dans cinquante pays. « Nous voulons attaquer vingt nouveaux pays l’an prochain en nous concentrant plus particulièrement sur les marchés chinois et brésilien avec un catalogue spécifique et un sourcing local », précise Lucile Olivas-Maynez. Pour doper sa visibilité à l’export, la marque sera d’ailleurs présente dans plusieurs Salons étrangers, dont la biennale italienne Autopromotec (24 au 28 mai 2017) et Automechanika Birmingham (6 au 8 juin 2017). Et Equip Auto Paris ? « Nous ne nous sommes pas encore décidés. La réflexion est toujours en cours », conclut Lucile Olivas-Maynez.

Mots clefs associés à cet article : Groupe PSA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Automotor se réorganise
    Automotor se réorganise
  • Data, diesel, fiscalité, formation : les quatre grands chantiers de la Feda pour 2018
    Data, diesel, fiscalité, formation : les quatre grands chantiers de la Feda pour 2018
  • Vers une harmonisation des prix des pièces en Europe ?
    Vers une harmonisation des prix des pièces en Europe ?
  • Doyen Auto veut doubler ses réseaux en France
    Doyen Auto veut doubler ses réseaux en France
  • Alternative Autoparts renforce son réseau
    Alternative Autoparts renforce son réseau
  • Laurent Automobile entérine la transformation de son réseau
    Laurent Automobile entérine la transformation de son réseau
  • Alternative Autoparts devient partenaire de Nexus
    Alternative Autoparts devient partenaire de Nexus
  • Amerigo International d’Automotor intéresse douze distributeurs
    Amerigo International d’Automotor intéresse douze distributeurs
  • Étude Décision Atelier : les habitudes d’achat des garagistes et Internet
    Étude Décision Atelier : les habitudes d’achat des garagistes et Internet
  • Jérôme Bertin-Lebret nommé directeur marketing et pricing de Back2Car
    Jérôme Bertin-Lebret nommé directeur marketing et pricing de Back2Car
  • Autodis (Autodistribution) bientôt coté en Bourse ?
    Autodis (Autodistribution) bientôt coté en Bourse ?
  • Mort ou dormant, le stock en question
    Mort ou dormant, le stock en question
  • Trophées de la rechange : Autodistribution et Alliance Automotive à l’honneur
    Trophées de la rechange : Autodistribution et Alliance Automotive à l’honneur
  • Distributeurs : des marges à récupérer
    Distributeurs : des marges à récupérer
  • L’Agra s’implante en Bretagne en rachetant CREA
    L’Agra s’implante en Bretagne en rachetant CREA

Newsletter
Recherche