Pièces d’occasion : + 10 % en 2017

Publié le par .

Poussé par le législateur, le marché de la pièce d’occasion a progressé de 10 % l’an dernier. La progression serait même de l’ordre de 20 % pour ce qui touche les ventes aux professionnels.

Le marché de la pièce d’occasion a progressé de 10 % l’an dernier.
Le marché de la pièce d’occasion a progressé de 10 % l’an dernier.

Il y a un an était publié au Journal officiel l’obligation pour les garagistes de proposer à leurs clients une possible réparation à partir de pièces d’occasion. Si l’arrêté d’application de cette loi se fait toujours attendre – sans nouvelles du Gouvernement, visiblement agacé et freiné par des discussions à n’en plus finir avec des professionnels très regardants sur son contenu –, les premiers chiffres communiqués par Patrick Poincelet, président de la branche des recycleurs au CNPA, indiquent que le marché de la pièce d’occasion a connu l’an passé une croissance autour de 10 %.

« Le marché de la pièce d’occasion progresse, en particulier sur le segment de la carrosserie, tout simplement parce que les donneurs d’ordre l’imposent. Pour ce qui concerne la mécanique, comme l’arrêté d’application n’est pas encore publié, la moitié des ateliers ignore cette obligation, d’où une progression bien moindre. On note toutefois un frémissement porté par des groupements de distribution », observe le responsable.

« Ce sont les acteurs qui se sont informatisés avec un vrai service aux professionnels qui ont progressé. »

Mais selon le niveau d’informatisation des recycleurs et leur appartenance ou non à un réseau, la progression varie d’un centre à l’autre. « Ce sont les acteurs qui se sont informatisés avec un vrai service aux professionnels qui ont progressé », précise Patrick Poincelet.

Car ces ventes aux professionnels compensent un marché aux particuliers qui s’érode avec des automobilistes de moins en moins bricoleurs. Ainsi, si les ventes aux professionnels connaissent une croissance de 20 %, celles réalisées auprès des automobilistes sont en recul de 10 %.

« Il y a une mutation du chiffre d’affaires vers les professionnels, ce qui est plutôt une bonne chose » conclut le patron des recycleurs, qui espère un doublement du chiffre d’affaires du marché à terme.

Dans la même rubrique :

  • Goodyear et Bridgestone mutualisent leur distribution
    Goodyear et Bridgestone mutualisent leur distribution
  • Autodis amorce son introduction en bourse
    Autodis amorce son introduction en bourse
  • OTOP recrute en région
    OTOP recrute en région
  • Alternative Autoparts renforce son maillage
    Alternative Autoparts renforce son maillage
  • Autopromotion chez Précisium Distribution
    Autopromotion chez Précisium Distribution
  • Automotive Factory Parts choisit Alternative Autoparts
    Automotive Factory Parts choisit Alternative Autoparts
  • Comment Autodistribution prépare la vague de l’éco-entretien
    Comment Autodistribution prépare la vague de l’éco-entretien
  • Technik’A : jeu national et nouvelle gamme embrayage
    Technik’A : jeu national et nouvelle gamme embrayage
  • Un premier mois convaincant pour le réseau digitalisé Otop
    Un premier mois convaincant pour le réseau digitalisé Otop
  • M.A.I, la plate-forme qui veut faire grandir les distributeurs
    M.A.I, la plate-forme qui veut faire grandir les distributeurs
  • Baisse de trésorerie et de marge chez les distributeurs
    Baisse de trésorerie et de marge chez les distributeurs
  • Automotor : le projet Amerigo se précise
    Automotor : le projet Amerigo se précise
  • marketparts.com, la nouvelle place de marché de Nexus
    marketparts.com, la nouvelle place de marché de Nexus
  • [Evènement] #Connect Aftermarket : premières rencontres des décideurs de la distribution
    [Evènement] #Connect Aftermarket : premières rencontres des décideurs de la distribution
  • Temot International, encore un nouvel actionnaire
    Temot International, encore un nouvel actionnaire

Newsletter
Recherche