Pièces de carrosserie : le Conseil économique et social se prononce pour une ouverture partielle

Publié le par .

Pièces de carrosserie : le Conseil économique et social se prononce pour une ouverture partielle

Lors de la remise de son rapport sur la filière automobile aujourd’hui au Conseil économique social et environnemental (CESE), Patrick Bailly, rapporteur de l’avis, a créé la surprise en recommandant « un partage des droits de commercialisation » des pièces captives entre constructeurs et équipementiers.

Cet avis, qui fait suite au rapport de l’Autorité de la concurrence qui préconisait une ouverture totale du marché aux pièces protégées par la législation des dessins et modèles, est un nouveau pavé dans la mare pour les constructeurs français.

Dans son avis qui sera voté définitivement dans la journée par les partenaires sociaux siégeant au CESE, il est dit que «  suite à l’avis de l’Autorité de la concurrence d’octobre 2012, notre assemblée invite les représentants de la filière » à un « partage plus équilibré des droits de commercialisation des pièces couvertes par des droits de dessins et modèles entre les constructeurs et équipementiers ».

Cet avis du CESE isole un peu plus les constructeurs car rappelons que son rapporteur, Patrick Bailly, est par ailleurs président du CNPA, partenaire historique des constructeurs dans la défense de ce monopole. Il permet aussi au CNPA de reprendre la main sur le sujet et de sortir de son isolement avec les constructeurs. Des négociations seraient déjà en cours entre les équipementiers et les constructeurs sur le sujet. Du côté des pouvoirs publics, il se dit que les constructeurs n’auraient plus qu’une alternative : soit une libéralisation totale en cas d’échec des discussions avec les équipementiers, soit une libéralisation partielle et partagée avec les équipementiers qui leur permettrait de contrôler encore un peu ce business majeur de la commercialisation des pièces de carrosserie.

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Dent Wizard déploie ses plates-formes de dégrêlage
    Dent Wizard déploie ses plates-formes de dégrêlage
  • Pratiquez-vous la facturation « divers » ?
    Pratiquez-vous la facturation « divers » ?
  • Volkswagen Group France et Five Star : le partenariat se ressert
    Volkswagen Group France et Five Star : le partenariat se ressert
  • FFC Réparateurs : après Bercy, le ministère de l’Intérieur
    FFC Réparateurs : après Bercy, le ministère de l’Intérieur
  • La FFC Réparateurs à Bercy pour dénoncer les agissements des assureurs
    La FFC Réparateurs à Bercy pour dénoncer les agissements des assureurs
  • Sinistres grêle : la FNAA met en demeure plusieurs assureurs
    Sinistres grêle : la FNAA met en demeure plusieurs assureurs
  • Srj Jost Automobiles, la référence Five Star
    Srj Jost Automobiles, la référence Five Star
  • Nouvel arrêté  pour le « libre choix du réparateur »
    Nouvel arrêté pour le « libre choix du réparateur »
  • Malgré la baisse d’activité, les carrossiers gardent le moral
    Malgré la baisse d’activité, les carrossiers gardent le moral
  • Sinistres grêle : la FFC dénonce un détournement de clientèle
    Sinistres grêle : la FFC dénonce un détournement de clientèle
  • Panorama des Réseaux de Carrosseries 2016 : des enseignes toujours plus utiles
    Panorama des Réseaux de Carrosseries 2016 : des enseignes toujours plus utiles
  • Christophe Bazin, ex-Nobilas, rejoint la FFC Réparateurs
    Christophe Bazin, ex-Nobilas, rejoint la FFC Réparateurs
  • Five Star s’ouvre de nouvelles perspectives
    Five Star s’ouvre de nouvelles perspectives
  • Les experts demandent la reconnaissance par l’Etat d’un Code de déontologie
    Les experts demandent la reconnaissance par l’Etat d’un Code de déontologie
  • Five Star se dote du chiffrage en live
    Five Star se dote du chiffrage en live

Recherche