Plan Climat : le CNPA réagit aux annonces de Nicolas Hulot

Publié le par .

Le syndicat a réagi, par la voix de son président Francis Bartholomé, au lancement du Plan Climat dévoilé par Nicolas Hulot le jeudi 6 juillet dernier. Il se penche en particulier sur l’annonce de l’arrêt de la commercialisation de véhicules diesel et essence à l’horizon 2040. Le CNPA compte bien faire entendre ses propositions.

Le CNPA s'est dit satisfait de l'annonce par Nicolas Hulot d'un bonus en faveur des ménages modestes pour l'achat d'un véhicule neuf ou d'occasion plus propre. Mais il attend néanmoins les modalités de son montant.
Le CNPA s'est dit satisfait de l'annonce par Nicolas Hulot d'un bonus en faveur des ménages modestes pour l'achat d'un véhicule neuf ou d'occasion plus propre. Mais il attend néanmoins les modalités de son montant.

La cessation des ventes des véhicules thermiques d’ici à 2040 ? C’est l’une des mesures fortes et des plus ambitieuses qu’a annoncées le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, lors du lancement du Plan Climat. Selon le CNPA, premier représentant des entreprises de la distribution et des services automobiles, « les professionnels des services de l’automobile sont prêts à relever le défi ». Pourtant cette annonce audacieuse faire figure de gageure lorsque l’on connaît la composition actuelle du parc automobile. Pour rappel, les motorisations alternatives ne représentent même pas 2 % des véhicules sur le marché.

Justement, le syndicat conditionne cette transition énergétique à un renforcement par les pouvoirs publics de l’équipement de tout le territoire en bornes électriques ou hydrogène ; le CNPA rappelle d’ailleurs être en faveur d’une neutralité énergétique qui respecte les besoins de chaque conducteur. « L’importance d’un entretien à visée écologique comme des contrôles de pollution réguliers ne doit pas être occultée. L’urgence est de trouver des solutions socialement justes et écologiques pour permettre à tous l’accès à une mobilité responsable », propose Francis Bartholomé, président du CNPA.

Une prime pour les véhicules d’occasion plus propres

Toujours dans l’optique de transiter vers un parc plus écologique, le ministre d’État a également annoncé la mise en place d’une prime pour les ménages les plus modestes qui souhaitent changer leur véhicule polluant au profit d’une voiture plus propre (sans toutefois en dévoiler le montant). Si le président du CNPA se dit satisfait de cette mesure, il espère que la valeur de la prime sera réellement incitative. « Ce dispositif a déjà été mis en place en janvier 2016, mais avec des montants peu élevés et uniquement dédiés aux ménages non imposables. Car 500 euros ou 1 000 euros pour des véhicules d’occasion qui valent encore entre 7 000 et 12 000 euros sur le marché, cela n’est pas incitatif pour une personne qui gagne moins de 1 500 euros par mois ! » a-t-il déclaré. Le syndicat demande ainsi qu’elle soit proportionnelle au niveau des revenus de l’acheteur.

À l’occasion des assises de la mobilité, prévues en septembre prochain, et de la loi d’orientation des mobilités, annoncée au premier semestre 2018 par Emmanuel Macron, le syndicat promet de faire des propositions très concrètes au Gouvernement.

Mots clefs associés à cet article : CNPA, Environnement

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Macif investit davantage dans Drust
    Macif investit davantage dans Drust
  • [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
    [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
  • ST Performance propose la reprogrammation des calculateurs
    ST Performance propose la reprogrammation des calculateurs
  • La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall
    La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall
  • I’Car Systems et Datafirst se rapprochent
    I’Car Systems et Datafirst se rapprochent
  • C2A Garantie propose la formule Prestige
    C2A Garantie propose la formule Prestige
  • La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique
    La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique
  • Clas bouge et le fait savoir
    Clas bouge et le fait savoir
  • Automechanika Francfort dévoile son programme 2018
    Automechanika Francfort dévoile son programme 2018
  • Renault génère du trafic en atelier avec FidMe
    Renault génère du trafic en atelier avec FidMe
  • Budget de l’automobiliste : entre 5 000 et 10 000 euros par an
    Budget de l’automobiliste : entre 5 000 et 10 000 euros par an
  • Prévention des nuisances sonores : le CNPA veille sur la filière
    Prévention des nuisances sonores : le CNPA veille sur la filière
  • Pièce de réemploi : 56 % des Français prêts à l’adopter
    Pièce de réemploi : 56 % des Français prêts à l’adopter
  •  Les avis GarageScore sur les Pages jaunes et lacentrale.fr
    Les avis GarageScore sur les Pages jaunes et lacentrale.fr
  • L’évolution en 3 actes du contrôle technique
    L’évolution en 3 actes du contrôle technique

Newsletter
Recherche