Point S et Siligom unissent leurs forces

Publié le par .

Alors que les richissimes constructeurs et manufacturiers organisent à grande vitesse leurs réseaux de services, Point S et Siligom se rassemblent au sein d’une co-entreprise afin de mutualiser certains moyens et peser sur les achats.

Christophe Rollet et Olivier Pasini travailleront main dans la main.
Christophe Rollet et Olivier Pasini travailleront main dans la main.

Point S et Siligom viennent d’annoncer la création d’une structure commune pour unir leurs forces. Le rapprochement de ces deux grandes enseignes de spécialises du pneu indépendantes a pour objectif de renforcer leur compétitivité et la souveraineté de leurs adhérents face à l’offensive des industriels (constructeurs et manufacturiers) qui développent à grande vitesse leurs réseaux de points de service par rachats et concentrations. « Nous avons en face des nous des fournisseurs qui sont aussi nos concurrents, ce qui complique la règle du jeu » glisse Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Cette structure, dont le nom sera connu d’ici à un mois, est une société par actions simplifiées détenue à 70 % par Point S et à 30 % par Siligom. Elle sera basée à Lyon et sera animé par huit salariés, dont un directeur, issus des deux enseignes. Elle sera pleinement opérationnelle au 1er janvier 2017. Précisons que les centrales Point S et Siligom restent en place.

La co-entreprise se donne deux objectifs prioritaires : optimiser les achats et développer l’activé flotte. Avec un total de 2 millions de pneus vendus chaque année en France, Point S et Siligom gagnent en pouvoir de négociation en maximisant leur volume et améliorent ainsi leurs conditions d’achat (pneumatiques et pièces). L’ensemble profite désormais de 650 points de service répartis sur toute la France. Ce qui constitue le plus grand maillage de spécialistes. Un atout pour séduire les grands comptes. Des ressources communes seront déployées pour assurer une qualité de service aux parcs professionnels. D’autres synergies pourraient être déployées, au niveau du marketing par exemple. Mais les deux dirigeants l’assurent : sur le marché des particuliers, chacune des enseignes reste libre dans sa politique commerciale et sa stratégie de développement.

Ces deux axes de travail doivent permettre aux enseignes indépendantes de garantir le résultat d’exploitation des affaires et de leur faire gagner de nouvelles parts de marché sur un secteur en érosion qui souffre de la guerre des prix. « Cette nouvelle structure redonne indirectement du pouvoir aux adhérents qui sont associés aux décisions et aux stratégies du groupe puisqu’ils en sont les actionnaires », soutient Christophe Rollet.

Siligom quitte FleetPartner

« Nous allons développer des synergies qui vont bénéficier tant à nos adhérents qu’à nos clients » se félicite de son côté Olivier Pasini, directeur général de Siligom. Et de poursuivre  : « Le partage de valeurs communes, la complémentarité de nos maillages, le talent de nos équipes et notre attachement à l’indépendance de nos réseaux sont les atouts qui favoriseront la réussite de notre association. » Pour rappel, il y a un an jour pour jour Siligom rejoignait le groupement FleetPartner aux côtés d’Eurotyre et de BestDrive, deux enseignes appartenant à Continental. Un groupe avec lequel Siligom souhaite désormais prendre ses distances.

Point S et Siligom pèsent 10 % du marché du pneumatique (30 % sur le canal des enseignes spécialisées). Les enseignes ont réalisé en 2015 respectivement 415 et 165 millions d’euros de chiffres d’affaires, dont 70 % grâce à leur activité pneumatiques.

Mots clefs associés à cet article : Point S, Siligom, Pneumatique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autodistribution se porte acquéreur de Mondial Pare-Brise
    Autodistribution se porte acquéreur de Mondial Pare-Brise
  • Point S ouvre deux nouveaux centres en Seine-et-Marne
    Point S ouvre deux nouveaux centres en Seine-et-Marne
  • Glastint ouvre son capital à un fonds monégasque
    Glastint ouvre son capital à un fonds monégasque
  • Vulco : entre résistance et performance
    Vulco : entre résistance et performance
  • L’application de la législation sur les vitrages teintés s’annonce difficile
    L’application de la législation sur les vitrages teintés s’annonce difficile
  • Point S double son nombre de centres-autos en 2016
    Point S double son nombre de centres-autos en 2016
  • Mondial Pare-Brise propose le pré-contrôle technique
    Mondial Pare-Brise propose le pré-contrôle technique
  • Carglass recrute chez les militaires
    Carglass recrute chez les militaires
  • Point S sur le marché indien
    Point S sur le marché indien
  • Interparebrise s’apprête à commercialiser Intervision, solution hydrophobe
    Interparebrise s’apprête à commercialiser Intervision, solution hydrophobe
  • First Stop modernise ses centres
    First Stop modernise ses centres
  • Le rachat de France Pare-Brise par Saint-Gobain en 3 questions
    Le rachat de France Pare-Brise par Saint-Gobain en 3 questions
  • Caréco renouvelle sa journée nationale du réemploi automobile
    Caréco renouvelle sa journée nationale du réemploi automobile
  • Carglass se met au traitement anti-pluie
    Carglass se met au traitement anti-pluie
  • Saint-Gobain rachète France Pare-Brise
    Saint-Gobain rachète France Pare-Brise

Newsletter
Recherche