Point S n’a pas « vocation à monter un réseau de centres autos »

Publié le par .

Point S n’a pas « vocation à monter un réseau de centres autos »

Deux ans après avoir dévoilé son concept de centre auto, Point S s’apprête à ouvrir son 20ème site d’ici la fin de l’année.

L’enseigne spécialiste du pneumatique poursuit, sans stress, sa stratégie d’expansion, en veillant à sélectionner soigneusement ses implantations. Pas question donc de déployer son concept parmi l’ensemble de ses 430 adhérents : le groupe mène une étude minutieuse de chaque dossier, avec une préférence pour les espaces situés à proximité des GMS.

« Au total, près d’une centaine d’adhérents ont manifesté leur intérêt pour le concept centre auto. Mais c’est un métier très différent qui demande de la réflexion. J’ai d’ailleurs conseillé à certains membres du réseau de ne pas s’y lancer parce que leur centre ne réunissait pas toutes les conditions nécessaires à son implantation », explique Franck Trichot, responsable national centres auto de Point S.

C’est pourquoi, à fin 2014, l’enseigne s’est fixé un objectif raisonnable de 40 points de vente dans tout le pays.

Le modèle de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu

S’il se développe à pas comptés, le concept Point S centre auto se veut malgré tout flexible pour s’adapter aux multiples structures qui composent aujourd’hui le réseau. Trois types de formats (A, B et C) sont proposés en fonction de la taille du magasin et de l’atelier. Exemple : le type A s’étend sur une surface globale de 800 m², pour un stock d’environ 115.000 euros et un équipement atelier chiffré à 130.000 euros.

JPEG - 173.7 ko
C’est pour ce format intermédiaire qu’a opté Dominique Moriceau, adhérent Point S à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, près de Nantes. Cet agent Renault a rejoint l’enseigne en 2013, après avoir porté le panneau Formule 1 pendant une quinzaine d’années. Son centre, totalement refait à neuf, s’étend sur une superficie de 1450 m² et bénéficie de la dynamique générée par la zone commerciale de la grande surface Hyper U.

« Au départ, je craignais que le centre auto pénalise l’agence Renault. Ca n’a pas du tout été le cas puisque le chiffre d’affaires de l’agence a progressé de 10%. En fait, la typologie de clients est très différente, plus volatile, attirée par l’enseigne », observe Dominique Moriceau.

Avec un retour sur investissement estimé à 10 ans, pour un chiffre d’affaires annuel attendu de 1,5 million d’euros, l’entrepreneur ne regrette pas son choix, estimant que les niveaux de rentabilité apportés par son affaire sont « intéressants ».

La réussite de son adhérent philibertin donne aujourd’hui des idées à Point S qui entend bien faire de ce site un modèle pour ses futurs centres autos.

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Ecolave lance deux nouvelles prestations
    Ecolave lance deux nouvelles prestations
  • Éléphant Bleu ouvre un nouveau centre à Saint Mard (77)
    Éléphant Bleu ouvre un nouveau centre à Saint Mard (77)
  • 3 questions à Martial Lafont, directeur général de France Pare-Brise SAS
    3 questions à Martial Lafont, directeur général de France Pare-Brise SAS
  • Point S ouvre un nouveau centre dans le Nord
    Point S ouvre un nouveau centre dans le Nord
  • Ecolave ouvre un centre esthétique .... automobile
    Ecolave ouvre un centre esthétique .... automobile
  • Point S lance son nouveau pneu hiver : Winterstar 4
    Point S lance son nouveau pneu hiver : Winterstar 4
  • France Pare-Brise intervient à domicile
    France Pare-Brise intervient à domicile
  • Shell implante des bornes de recharge Ionity
    Shell implante des bornes de recharge Ionity
  • Franchise : Glastint lance une nouvelle campagne de recrutement
    Franchise : Glastint lance une nouvelle campagne de recrutement
  • Point S signe un partenariat avec Biomotors
    Point S signe un partenariat avec Biomotors
  • Point S : plus fort en Italie qu’en France
    Point S : plus fort en Italie qu’en France
  • Flottes : Bridgestone passe à l’offensive avec Eurofleet
    Flottes : Bridgestone passe à l’offensive avec Eurofleet
  • A+Glass : cap sur le développement du maillage
    A+Glass : cap sur le développement du maillage
  • Les Mousquetaires rachètent Rapid Pare-Brise
    Les Mousquetaires rachètent Rapid Pare-Brise
  • Euromaster développe la formation en alternance
    Euromaster développe la formation en alternance

Newsletter
Recherche