Precepta publie une nouvelle étude sur les enjeux du véhicule autonome et connecté

Publié le par .

Dans sa nouvelle étude « Le véhicule autonome et connecté – Comment se préparer efficacement aux mutations stratégiques à venir ? », le cabinet Precepta livre son analyse prospective sur la façon dont le véhicule du futur va bouleverser l’industrie automobile et les modes de création de valeur. Synthèse.

Precepta publie une nouvelle étude sur les enjeux du véhicule autonome et connecté

Constructeurs, équipementiers de premier rang et acteurs du digital composent le cœur de l’écosystème d’affaires complexe de la voiture intelligente. Les premiers jouent historiquement le rôle d’architectes qui centralisent les ressources essentielles. Mais, dans un contexte de connectivité croissante, les sous-traitants et les entreprises technologiques sont désormais des partenaires stratégiques. Or ils pourraient bouleverser le rapport de forces et capter l’essentiel de la valeur générée par la voiture autonome et connectée au détriment des constructeurs.

Volkswagen, Toyota et Bosch devant ?

En amont, les constructeurs ont tout intérêt à faire de la donnée un levier pour optimiser la conception-production des véhicules. Cela permettrait, entre autres, une meilleure détection des anomalies avant la production en série pour éviter les coûteux rappels de voitures. En aval, ils doivent évoluer vers un modèle de service pour fidéliser le conducteur et ainsi augmenter la valeur ajoutée dans le réseau. Parmi les services, les constructeurs pourraient notamment proposer de la maintenance prédictive, un certificat de garantie du kilométrage ou encore l’usage d’un véhicule via l’auto-partage ou la location de courte durée.

Au regard du benchmark réalisé par les experts de Precepta auprès de quatre constructeurs automobiles (PSA, Volkswagen, Ford, Toyota), il ressort que Volkswagen et Toyota sont aujourd’hui en position de force pour remporter la « bataille de la voiture intelligente ». Ils peuvent se prévaloir d’une très forte intensité en R&D, d’un pouvoir de marché important et d’une forte capacité d’investissement. « Pour autant, les positions concurrentielles des constructeurs sur ce marché sont encore très contestables » tempère le cabinet.

Les équipementiers devront quant à eux poursuivre leur stratégie d’intégration de la connectivité au cœur de leur modèle d’affaires, intégrant toujours plus d’électronique et d’autonomie. D’après le benchmark réalisé auprès de quatre équipementiers (Bosch, Valeo, Delphi, Faurecia), Bosch présente les meilleures capacités stratégiques au regard de la voiture intelligente en raison de sa recherche, sa capacité à investir et sa position concurrentielle, de l’avis des experts de Precepta.

Le data-driven, moteur de la croissance

Enfin, les modèles dits data-driven* pourraient bel et bien devenir les moteurs de la croissance de la filière. Ces business models data-driven vont permettre d’optimiser la mobilité en valorisant des pans de données encore inexploitées. Surtout portés par les acteurs technologiques comme Waze, Coyote ou Google Maps, ces modèles d’affaires peuvent aussi être une piste de diversification pour les opérateurs traditionnels de l’automobile, à commencer par les constructeurs.

* Une démarche data-driven est orientée par les données, traces numériques du comportement des conducteurs. L’observation permanente de ces données permet de faire évoluer les services de manière adaptée.

Dans la même rubrique :

  • Les Adas encore peu connus des automobilistes
    Les Adas encore peu connus des automobilistes
  • Suivideflotte.net propose de suivre la gestion des sinistres
    Suivideflotte.net propose de suivre la gestion des sinistres
  • L’Anfa fait découvrir les métiers de l’automobile avec l’Onisep
    L’Anfa fait découvrir les métiers de l’automobile avec l’Onisep
  • Salon de l’emploi automobile : 4 500 offres disponibles
    Salon de l’emploi automobile : 4 500 offres disponibles
  • Opteven se lance dans la connectivité avec Oocar
    Opteven se lance dans la connectivité avec Oocar
  • Naissance officielle de l’OPCO Mobilités
    Naissance officielle de l’OPCO Mobilités
  • Autoeco se colle au « décret 5 flux »
    Autoeco se colle au « décret 5 flux »
  • KG Protech forme les techniciens à distance
    KG Protech forme les techniciens à distance
  •  Claude Cham nouveau président de la Fiev
    Claude Cham nouveau président de la Fiev
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier de mars 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier de mars 2019
  • WeProov adapte sa solution aux gestionnaires de flotte
    WeProov adapte sa solution aux gestionnaires de flotte
  • ETAI Iberica expose à Motortec Automechanika
    ETAI Iberica expose à Motortec Automechanika
  • Stéphane Rivière est le nouveau président de l’Anfa
    Stéphane Rivière est le nouveau président de l’Anfa
  • Attention aux fluides frigorigènes non réglementaires
    Attention aux fluides frigorigènes non réglementaires
  • + 36% de véhicules électriques en février 2019
    + 36% de véhicules électriques en février 2019

Newsletter
Recherche