Quand le contrôle technique devient un produit d’appel…

Publié le par .

Le patron de Dekra le rappelle, le contrôle technique répond avant tout à un devoir sécuritaire.
Le patron de Dekra le rappelle, le contrôle technique répond avant tout à un devoir sécuritaire.

Proposé gratuitement ou soldé à 1 euro, voire fortement remisé dans le cadre d’opérations commerciales, le contrôle technique se brade. C’est l’effet secondaire d’un secteur où, en France, le nombre de centres comme les prix pratiqués sont libres, contrairement à ce qui s’observe dans d’autres pays d’Europe. Ce qui était à l’origine une opération sécuritaire tend à devenir un simple produit d’appel au bénéfice des acteurs de l’après-vente automobile.

Il n’en fallait pas moins pour irriter Nicolas Bouvier, directeur général de Dekra. Le responsable cherche à garder l’église au milieu du village. « La réalité, c’est que le poids du prix du contrôle technique est très faible dans la balance totale des coûts d’utilisation annuelle d’un véhicule. […] La focalisation du public sur le prix du contrôle technique tient surtout au fait qu’il est une dépense contrainte. Pourtant le contrôle technique est une activité dont l’utilité économique pour les clients est bien réelle. […] Le contrôle technique, en détectant les défauts de manière préventive, permet souvent d’éviter des réparations les plus coûteuses et joue ainsi un rôle sociétal. Pour les professionnels de la réparation, les 20 % de contre-visites génèrent par an 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires, et donc plusieurs milliers d’emplois. On voit bien que le contrôle technique doit être envisagé dans l’ensemble de ses fonctions : sécuritaire, préventif, générateur de revenus et d’emplois » prévient Nicolas Bouvier.

Le responsable rappelle en outre les nombreux investissements, qui se chiffrent en dizaines de milliers d’euros, auxquels doivent faire face les centres du fait des obligations réglementaires. Un contexte bel et bien à contre-courant de la grande braderie qui s’opère.

Dans la même rubrique :

  • L’Anfa renouvelle sa semaine des services de l’automobile et de la mobilité
    L’Anfa renouvelle sa semaine des services de l’automobile et de la mobilité
  • Pièces recyclées : que faire en attendant l’arrêté d’application ?
    Pièces recyclées : que faire en attendant l’arrêté d’application ?
  • Aliapur : gel de l’éco-contribution en 2017
    Aliapur : gel de l’éco-contribution en 2017
  • Véhicule connecté : la Feda rejoint la coalition européenne
    Véhicule connecté : la Feda rejoint la coalition européenne
  • Véhicule connecté : le combat européen s’engage pour l’accès aux données
    Véhicule connecté : le combat européen s’engage pour l’accès aux données
  • La Feda lance son tour de France du diesel
    La Feda lance son tour de France du diesel
  • L’assurance automobile fait encore trop d’insatisfaits
    L’assurance automobile fait encore trop d’insatisfaits
  • Le CNPA édite un guide pour évaluer la pénibilité
    Le CNPA édite un guide pour évaluer la pénibilité
  • Autodata passe dans le giron de Solera
    Autodata passe dans le giron de Solera
  • Traqueur partenaire de l’assisteur ARC Europe Group
    Traqueur partenaire de l’assisteur ARC Europe Group
  • Deux nouveaux présidents de branches métier à la FNAA
    Deux nouveaux présidents de branches métier à la FNAA
  • Les véhicules les plus entretenus de l’année 2016
    Les véhicules les plus entretenus de l’année 2016
  • Décision Atelier dévoile le palmarès des Prix de l’Équipement de Garage
    Décision Atelier dévoile le palmarès des Prix de l’Équipement de Garage
  • Bessé Motors et +Simple.fr créent une solution d’assurance dédiée aux garages
    Bessé Motors et +Simple.fr créent une solution d’assurance dédiée aux garages
  • Automobile : la satisfaction client plafonne à 64 %
    Automobile : la satisfaction client plafonne à 64 %

Newsletter
Recherche