Quand le contrôle technique devient un produit d’appel…

Publié le par .

Le patron de Dekra le rappelle, le contrôle technique répond avant tout à un devoir sécuritaire.
Le patron de Dekra le rappelle, le contrôle technique répond avant tout à un devoir sécuritaire.

Proposé gratuitement ou soldé à 1 euro, voire fortement remisé dans le cadre d’opérations commerciales, le contrôle technique se brade. C’est l’effet secondaire d’un secteur où, en France, le nombre de centres comme les prix pratiqués sont libres, contrairement à ce qui s’observe dans d’autres pays d’Europe. Ce qui était à l’origine une opération sécuritaire tend à devenir un simple produit d’appel au bénéfice des acteurs de l’après-vente automobile.

Il n’en fallait pas moins pour irriter Nicolas Bouvier, directeur général de Dekra. Le responsable cherche à garder l’église au milieu du village. « La réalité, c’est que le poids du prix du contrôle technique est très faible dans la balance totale des coûts d’utilisation annuelle d’un véhicule. […] La focalisation du public sur le prix du contrôle technique tient surtout au fait qu’il est une dépense contrainte. Pourtant le contrôle technique est une activité dont l’utilité économique pour les clients est bien réelle. […] Le contrôle technique, en détectant les défauts de manière préventive, permet souvent d’éviter des réparations les plus coûteuses et joue ainsi un rôle sociétal. Pour les professionnels de la réparation, les 20 % de contre-visites génèrent par an 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires, et donc plusieurs milliers d’emplois. On voit bien que le contrôle technique doit être envisagé dans l’ensemble de ses fonctions : sécuritaire, préventif, générateur de revenus et d’emplois » prévient Nicolas Bouvier.

Le responsable rappelle en outre les nombreux investissements, qui se chiffrent en dizaines de milliers d’euros, auxquels doivent faire face les centres du fait des obligations réglementaires. Un contexte bel et bien à contre-courant de la grande braderie qui s’opère.

Dans la même rubrique :

  • Les bugs du système d’immatriculation en ligne
    Les bugs du système d’immatriculation en ligne
  • Lareparationautomobile.fr : sauvegarder les emplois dans la réparation
    Lareparationautomobile.fr : sauvegarder les emplois dans la réparation
  • Nissens lance un portail client global
    Nissens lance un portail client global
  • L’ANFA continue d’investir dans les technologies de demain
    L’ANFA continue d’investir dans les technologies de demain
  • Europcar : des bénéfices au troisième trimestre
    Europcar : des bénéfices au troisième trimestre
  • L’automobiliste, plus fidèle à son MRA
    L’automobiliste, plus fidèle à son MRA
  • Véhicules connectés : la CNIL publie son pack de conformité.
    Véhicules connectés : la CNIL publie son pack de conformité.
  • Darva nomme un nouveau président
    Darva nomme un nouveau président
  • Erepar lance le devis en ligne
    Erepar lance le devis en ligne
  • La Feda labellise les spécialistes de la recontruction moteur
    La Feda labellise les spécialistes de la recontruction moteur
  • 07ZR.com étend son offre aux lubrifiants et à l’assistance juridique
    07ZR.com étend son offre aux lubrifiants et à l’assistance juridique
  • Carglass étend ses services à l’habitat avec Maisoning
    Carglass étend ses services à l’habitat avec Maisoning
  • FFED mise sur l’accompagnement des professionnels
    FFED mise sur l’accompagnement des professionnels
  • Daf Conseil fait revivre eXponentia
    Daf Conseil fait revivre eXponentia
  • Equip Auto : opération sauvetage pour la prise EOBD !
    Equip Auto : opération sauvetage pour la prise EOBD !

Newsletter
Recherche