Reezocar veut s’attaquer à l’entretien avec Midas et Norauto

Publié le par .

Quatre ans, c’est l’âge de raison pour Reezocar. En quête de nouveaux relais de croissance, la start-up, spécialiste de l’intermédiation VO, entend diversifier ses activités grâce à un nouveau service de maintenance développé avec les réseaux du groupe Mobivia.

Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, entouré des trois cofondateurs de Reezocar.
Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, entouré des trois cofondateurs de Reezocar.

Reezocar enclenche la deuxième ! Créée en juin 2013, la start-up, qui se positionne comme un tiers de confiance sur le marché du véhicule d’occasion, a inauguré ses nouveaux locaux le 20 janvier à Boulogne-Billancourt, en région parisienne. Il faut dire que ses effectifs ne cessent de s’étoffer puisqu’une trentaine de salariés devrait grossir ses rangs dans les prochains mois. Un essor conforme aux nouvelles ambitions fixées par ses trois fondateurs, Vincent Deboeuf, Vladimir Grudzinski et Laurent Potel, quelques mois seulement après leur dernière levée de fonds qui s’est élevée à 3 millions d’euros. Première étape de leur plan stratégique : offrir aux automobilistes un accompagnement tout au long de la durée de vie du véhicule.

Reezocar chez Midas et Norauto ?

Comptant désormais Via ID, fonds du holding Mobivia, parmi ses principaux investisseurs, Reezocar entend en effet s’appuyer sur les compétences et les moyens de son partenaire pour élargir son champ d’action. « Notre activité nous permet de connaître parfaitement l’état des véhicules de nos clients. Notre objectif est de poursuivre ce parcours logique avec nos clients grâce à des offres pertinentes sur l’entretien et la maintenance. Beaucoup de convergences sont possibles avec les enseignes du groupe Mobivia, et nous proposerons à nos clients celles qui présentent le plus d’intérêt pour eux », confie Laurent Potel. Parmi les scénarios envisagés, ce dernier évoque de possibles synergies avec les réseaux Midas et Norauto, qui bénéficient d’un important maillage sur le territoire.

« Nous sommes en amont de notre réflexion : nous travaillons sur des services qui permettront de générer du trafic dans les centres et répondront aux attentes de nos clients », ajoute Laurent Potel. Reezocar ne s’est en revanche fixé aucun calendrier : la start-up adoptera une démarche de « test and learn » avant de déployer cette nouvelle offre autour de la maintenance et de l’entretien.

Une solution de financement avec Sofinco

En parallèle, la start-up ne négligera pas son activité première et espère s’imposer rapidement comme l’un des leaders de l’intermédiation de la transaction de véhicules d’occasion entre particuliers. Pour parvenir à ses ambitions, la jeune entreprise déploiera, à partir de février, une offre de financement grâce à un partenariat avec Sofinco (Crédit Agricole). Objectif : proposer aux clients une solution clés en main, de la recherche du VO à son paiement.

Ce n’est pas tout puisque Reezocar devrait enrichir sa plate-forme, qui recense plus de 7 millions de petites annonces automobiles, de nouveaux services dans les prochains mois. De quoi accélérer les ventes réalisées par le biais de la start-up, qui s’élèvent déjà à « plusieurs centaines de véhicules » par mois. « Notre objectif est d’atteindre les 1 000 ventes mensuelles avant la fin de l’année », conclut Laurent Potel.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, Midas, Norauto

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
    Le véhicule d’occasion moyen : plus cher et moins de décote
  • Le marché de l’occasion toujours en recul
    Le marché de l’occasion toujours en recul
  • Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
    Véhicules d’occasion : le digital révèle les disparités par région
  • Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
    Occasion : le bug des cartes grises freine-t-il les ventes ?
  • Univers VO lance sa première réunion de club
    Univers VO lance sa première réunion de club
  • Le marché de l’occasion se stabilise mais…
    Le marché de l’occasion se stabilise mais…
  • Youpicar propose la revente en ligne
    Youpicar propose la revente en ligne
  • Univers VO devient un Club
    Univers VO devient un Club
  • Autovisual s’allie à Drust
    Autovisual s’allie à Drust
  • Le marché de l’occasion confirme sa chute
    Le marché de l’occasion confirme sa chute
  • Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
    Autoviza enrichit son rapport historique des véhicules
  • Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
    Le contrôle technique au service de la prime à la conversion
  • Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
    Occasion : Expedicar profite de la digitalisation des transactions
  • La chute du marché de l’occasion se poursuit
    La chute du marché de l’occasion se poursuit
  • AutoVisual : le big data au service des pro
    AutoVisual : le big data au service des pro

Newsletter
Recherche