Relaxauto déploie sa franchise dédiée au service à domicile

Publié le par .

Relaxauto investit dans le créneau de la réparation à domicile. Après avoir rodé son concept pendant plusieurs années, la société francilienne est en quête de garagistes prêts à s’essayer à la maintenance sur site.

Environ 70 % des clients de Relaxauto se situent dans une zone de chalandise comprise entre 20 et 25 kilomètres.
Environ 70 % des clients de Relaxauto se situent dans une zone de chalandise comprise entre 20 et 25 kilomètres.

En vogue depuis quelques années, la réparation à domicile fait toujours plus d’émules. Parmi ses adeptes, Relaxauto vient de lancer sa franchise au niveau national. Une nouvelle enseigne qui s’appuie sur un concept innovant, rodé depuis plusieurs années par ses créateurs. Fondée à Buchelay (Yvelines) en 2009 par Ludovic Jumelle et Guillaume Kustner, la société francilienne s’est spécialisée dès ses débuts dans la maintenance à domicile. Révision, vidange, freinage, pneumatiques… : le garagiste nomade propose avec ses trois camions-ateliers une large couverture de prestations sur site, privilégiant son atelier pour les opérations plus techniques.

« Nous intervenons en général dans des parkings, mais nous refusons les opérations sur la voie publique. Nous avons pris ce parti pour des soucis d’image et de sécurité. […] Pour ces mêmes raisons, nous refusons les pièces que nous ne fournissons pas » explique Christophe Daine, responsable commercial de Relaxauto. Dans un environnement semi-rural, le service séduit : Relaxauto a réalisé 1 500 interventions en 2015 dont 25 à 30 % auprès de professionnels (loueurs de véhicules, vendeurs de VO, sociétés BTP, comités d’entreprises, etc.).

Un chiffre d’affaires de 110 000 à 130 000 euros en moyenne

JPEG - 141.1 ko
Christophe Daine, responsable commercial de Relax Auto.
Forte de succès, la jeune entreprise a donc décidé de mettre son expérience de la maintenance itinérante au profit de franchisés. En contrepartie d’un ticket d’entrée de 15 000 euros et de royalties mensuelles s’élevant à 250 euros, ces derniers ont accès à une offre complète : formation, marketing, communication, approvisionnement en pièces, outil informatique, plate-forme téléphonique centralisée, etc. Pour leur atelier mobile, les franchisés Relaxauto bénéficient également des conditions avantageuses négociées avec les partenaires de l’enseigne. Montant global de l’investissement : 50 000 euros HT. « Nous avons des partenariats avec des organismes bancaires pour proposer des formules de leasing à nos franchisés. Le but est de faciliter le démarrage de leur activité », précise Christophe Daine.

Au bout de deux ans, les franchisés peuvent espérer un chiffre d’affaires de 110 000 à 130 000 euros en moyenne. « Selon nos études, ils peuvent se payer dès la première année » souligne le directeur commercial, qui précise avoir déjà reçu une cinquantaine de candidatures. Relaxauto s’est fixé pour ambition de fédérer 80 à 120 unités d’ici à cinq ans.

Dans la même rubrique :

  • Click and Wash, l’application de CosmétiCar
    Click and Wash, l’application de CosmétiCar
  • Carglass se préoccupe de l’air de l’habitacle
    Carglass se préoccupe de l’air de l’habitacle
  • L’enseigne Ecolave se lance dans le traitement anti-pluie
    L’enseigne Ecolave se lance dans le traitement anti-pluie
  • Euromaster lance le carnet d’entretien connecté
    Euromaster lance le carnet d’entretien connecté
  • Carglass lance sa radio d’entreprise
    Carglass lance sa radio d’entreprise
  • Profil Plus lance un hyper pack mobilité
    Profil Plus lance un hyper pack mobilité
  • Le groupe Taquipneu rejoint le réseau Euromaster
    Le groupe Taquipneu rejoint le réseau Euromaster
  • Fleet Partner reste connecté avec ses clients professionnels
    Fleet Partner reste connecté avec ses clients professionnels
  • Glastint relance son développement au salon Franchise Expo
    Glastint relance son développement au salon Franchise Expo
  • Point S City : 11 ateliers en 2016
    Point S City : 11 ateliers en 2016
  • Total envisage d’équiper son réseau de bornes électriques
    Total envisage d’équiper son réseau de bornes électriques
  • Siligom cherche à se donner un nouvel élan
    Siligom cherche à se donner un nouvel élan
  • Carglass recrute 400 techniciens
    Carglass recrute 400 techniciens
  • Point S à la conquête du monde
    Point S à la conquête du monde
  • Autodistribution se porte acquéreur de Mondial Pare-Brise
    Autodistribution se porte acquéreur de Mondial Pare-Brise

Newsletter
Recherche