Renault entre dans le capital du groupe Laurent

Publié le par .

C’est un mariage de raison qui vient de se nouer sur le marché de la pièce d’équipementier. Renault annonce sa prise de participation dans le capital de la société Exadis, filiale du groupe Laurent, aux côtés de son groupement de concessionnaires.

Renault, le groupement des concessionnaires Renault et le groupe Laurent ont signé une lettre d’intention pour former un partenariat stratégique.
Renault, le groupement des concessionnaires Renault et le groupe Laurent ont signé une lettre d’intention pour former un partenariat stratégique.

Renault passe la deuxième sur le marché de la distribution de pièces multimarques. Dans un communiqué, le constructeur annonce son entrée dans le capital de la société Exadis, filiale du groupe Laurent, à hauteur de 35 %. Dans le détail, l’accord prévoit une prise de participation de Renault et du groupement des concessionnaires de la marque (GCR), par l’intermédiaire de sa filiale Ciscar, de respectivement 23,5 % et 11,5 %. Ce rapprochement stratégique s’inscrit dans le cadre d’un projet de déploiement d’un réseau de plates-formes de distribution réparti sur l’ensemble du territoire national.

Renault converti à la pièce équipementier

Grâce à cette alliance, Renault élargira ainsi son offre de pièces d’origine à 45 000 références de pièces de rechange d’équipementiers. Rappelons que l’offre du constructeur intégrait déjà le catalogue de pièces multimarques Motrio ainsi que la gamme à petits prix Equation, proposée depuis avril dernier. « Ce rapprochement avec le groupe Laurent nous permettra de proposer à nos 15 000 clients concessionnaires, agents et mécaniciens-réparateurs automobiles une offre de pièces complète et très compétitive, disponible partout en France, et répondant à tous les types d’intervention en entretien-usure et petite mécanique, quelle que soit la marque du véhicule » confirme Pierre-Michel Erard, directeur après-vente France de Renault.

Difficile de ne pas voir dans ce partenariat entre Renault et le groupe Laurent une riposte aux démarches entamées par PSA depuis le début de l’année avec son plan « Push to Pass ». Le GCR ne s’en cache d’ailleurs pas : cette opération doit aider les concessionnaires de la marque à ne pas se laisser distancer sur le marché de la pièce multimarque. « Cette prise de participation s’inscrira dans la démarche d’offrir à nos adhérents des armes efficaces de business, comme ce fut le cas notamment avec Ciscar. Cet accord marquera une nouvelle étape dans notre partenariat avec le constructeur pour renforcer le réseau et sa position de leader sur ses différents marchés » souligne Dominique Didier, président du groupement.

Quand les constructeurs s’attaquent à l’IAM

Du côté du groupe Laurent, ce partenariat avec Renault met un terme à de nombreuses rumeurs qui faisaient état ces derniers mois d’une possible cession de l’opérateur stéphanois. La société familiale, qui compte un effectif de 700 salariés, dispose de quatre filières de distribution : Exadis (automobile) et Cap V.I. (poids lourd), Laurent Père et Fils avec les agences Laurent Automobile et Laurent Poids Lourd au niveau régional. Exadis fédère 9 plates-formes de distribution et 59 magasins pour une gamme de pièces d’environ 2 millions de références. Le groupe Laurent possède aussi le réseau de garages Isocar, créé en 2011, qui dénombre 60 adhérents.

Pour Vincent Laurent, président du groupe éponyme depuis 2013, cette alliance avec Renault permettra de renforcer ses positions dans un marché en pleine transformation. Il affirme : « Ce partenariat ambitieux sera un gage de pérennité et de développement pour l’ensemble de notre groupe. Nous partageons avant tout avec Renault et le GCR une approche singulière du développement de nos activités et un même état d’esprit, empreint de proximité, de disponibilité et de service au client. Des synergies évidentes et conjointes s’offrent à nous dans un marché en mutation : renforcement de nos positions sur le secteur, valorisation de nos expertises et élargissement de nos offres. »

À noter que cette opération fait écho au rachat du groupe Flauraud réalisé par PGA Motors l’été dernier, qui témoignait déjà des incursions croissantes des constructeurs sur le marché IAM. Pour rappel, en octobre, l’alliance Renault-Nissan s’était déjà illustré avec la reprise du distributeur de pièces italien PI-VI Ricambi.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Groupe Laurent

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autodis Group : une croissance de plus de 23 % ce premier semestre
    Autodis Group : une croissance de plus de 23 % ce premier semestre
  • Indra veut structurer le marché de la pièce de réemploi
    Indra veut structurer le marché de la pièce de réemploi
  • Bosch lance MyBoschBooster.com
    Bosch lance MyBoschBooster.com
  • Laurent Automobile se déploie en trois modèles
    Laurent Automobile se déploie en trois modèles
  • Jean-Michel Goulé prend la direction commerciale de Kraftwerk
    Jean-Michel Goulé prend la direction commerciale de Kraftwerk
  • Back2car : les précisions d’Alliance Automotive Group
    Back2car : les précisions d’Alliance Automotive Group
  • Alliance Automotive Group grossit en Allemagne
    Alliance Automotive Group grossit en Allemagne
  • Alliance Automotive Group avance dans la structuration de son offre en réemploi
    Alliance Automotive Group avance dans la structuration de son offre en réemploi
  • Alliance Automotive investit dans Groupauto Pologne
    Alliance Automotive investit dans Groupauto Pologne
  • Agra poursuit son développement
    Agra poursuit son développement
  • Laurent Automobile : la transformation se précise
    Laurent Automobile : la transformation se précise
  • Mecanissima rejoint Van Heck Interpieces
    Mecanissima rejoint Van Heck Interpieces
  • Nissan lutte contre les pièces contrefaites
    Nissan lutte contre les pièces contrefaites
  • Le groupe Laurent repense son réseau automobile en profondeur
    Le groupe Laurent repense son réseau automobile en profondeur
  • PSA Retail lance le chantier de sa nouvelle plate-forme en Alsace
    PSA Retail lance le chantier de sa nouvelle plate-forme en Alsace

Newsletter
Recherche