Renault investit dans la mobilité électrique

Publié le par .

Le constructeur Renault lance une filiale spécialisée dans l’énergie et la mobilité électriques. Son but, investir dans des projets de réseaux électriques intelligents. Ainsi vient-il de prendre une participation dans Jedlix, une start-up néerlandaise précisément spécialisée dans la recharge intelligente.

Renault et Jedlix lancent une nouvelle application destinée à optimiser les recharges de véhicules électriques.
Renault et Jedlix lancent une nouvelle application destinée à optimiser les recharges de véhicules électriques.

Le groupe Renault crée une nouvelle filiale dédiée à l’énergie et à la mobilité électriques. Renault Energy Services investit ainsi dans les projets liés aux réseaux électriques intelligents tels que des projets de recharge intelligente, les interactions entre véhicule et réseau électrique, et les batteries dites de seconde vie. Par réseau électrique intelligent il faut entendre un réseau de distribution d’électricité capable de transmettre des informations afin d’ajuster le flux d’électricité à la demande, en temps réel.

Prise de participation de 25 %

Le groupe Renault, qui est le plus important vendeur de véhicules électriques en Europe en 2016, veut ainsi se positionner en tant que leader dans l’écosystème du VE et accompagner l’évolution du parc automobile. « Avec le lancement de Renault Energy Services et l’investissement dans les réseaux intelligents nous souhaitons accélérer le changement d’échelle de l’industrie du véhicule électrique » explique Gilles Normand, directeur VE de Renault.

C’est pourquoi le constructeur français vient d’annoncer une prise de participation à hauteur de 25 % dans Jedlix, une société néerlandaise spécialisée dans la recharge intelligente. Issue du groupe Eneco, cette start-up est partenaire depuis 2015 du groupe Renault. Les deux entreprises donnent un nouvel essor à cette collaboration en lançant notamment Z.E Smart Charge, une nouvelle application de recharge intelligente qui permet d’optimiser la gestion de la recharge des VE afin de contrôler au mieux la consommation du véhicule.

L’application, qui sera déployée aux Pays-Bas dès la fin du mois d’octobre, s’affichera sur tablette et smartphone. Puis elle sera lancée en Europe à l’horizon 2018. « Avec Jedlix nous allons proposer de nouveaux services afin de rendre l’usage du véhicule électrique plus facile et plus abordable », assure Gilles Normand.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Véhicule électrique, Innovation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
    Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
  • Baisse des immatriculations de véhicules neufs
    Baisse des immatriculations de véhicules neufs
  • PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
    PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
  • [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
    [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
  • La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
    La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
  • Toyota poursuit son objectif de zéro accident
    Toyota poursuit son objectif de zéro accident
  • PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
    PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
  • Wyz Group signe avec Ford
    Wyz Group signe avec Ford
  • PSA Retail teste l’entretien en « Self-Reception »
    PSA Retail teste l’entretien en « Self-Reception »
  • L’électrique survolté en octobre
    L’électrique survolté en octobre
  • Le marché des véhicules particuliers neufs régresse
    Le marché des véhicules particuliers neufs régresse
  • Ford muscle son après-vente
    Ford muscle son après-vente
  • Eurorepar propose une gamme de machines tournantes rénovée
    Eurorepar propose une gamme de machines tournantes rénovée
  • Volkswagen proposera un nouveau parcours client en 2020
    Volkswagen proposera un nouveau parcours client en 2020
  • Opel contraint au rappel de 96 000 voitures
    Opel contraint au rappel de 96 000 voitures

Newsletter
Recherche