Renault prépare les infrastructures pour la voiture autonome de demain avec Scoop

Publié le par .

Lancé en 2014, le projet européen Scoop entre activement dans sa phase de roulage grâce au déploiement d’une flotte de 1 000 Renault Mégane équipées du protocole Scoop à destination des clients flottes.

Le projet Scoop est développé en partenariat avec différents acteurs en France : le ministère de la Transition écologique et solidaire, les collectivités territoriales, les gestionnaires d’infrastructures, les universités et les centres de recherches et d’études scientifiques.
Le projet Scoop est développé en partenariat avec différents acteurs en France : le ministère de la Transition écologique et solidaire, les collectivités territoriales, les gestionnaires d’infrastructures, les universités et les centres de recherches et d’études scientifiques.

Scoop (pour « Système Coopératif ») est un projet pilote de déploiement en conditions réelles de circulation de la connectivité de demain entre véhicules et entre véhicules et infrastructures. Le constructeur français Renault s’investit dans ce projet afin de tester de nouvelles technologies sur la Mégane. Ce projet permet également à ses clients flottes de se retrouver au cœur d’une expérimentation autour des véhicules connectés du futur.

« L’ objectif prioritaire est de proposer à nos clients flottes des véhicules qui améliorent la sécurité sur les routes et de fluidifier la circulation. Les voitures communiquent entre elles et s’alertent, en temps réel, en cas de danger, de ralentissements et d’accidents. Les gestionnaires d’infrastructures tels que la Société des autoroutes du nord et de l’est de la France transmettent également aux véhicules équipés des informations sur les conditions de circulation, les chantiers, la vitesse autorisée, les accidents ou les obstacles dangereux sur la route » précise Christine Tissot, chef du projet Scoop au sein du groupe Renault.

La flotte de Mégane équipées du protocole Scoop utilise des technologies qui préparent les véhicules autonomes et connectés de demain. Des capteurs et calculateurs recueillent et analysent de nombreuses informations telles que la vitesse du véhicule, l’angle du volant, le manque potentiel d’adhérence des pneus lié aux conditions climatiques, la mise en route de l’essuie-glace, le déclenchement des airbags, etc. Si un problème est détecté, le véhicule émet automatiquement un message d’alerte à partir de son boîtier embarqué vers les autres véhicules équipés de Scoop et vers les unités fixes situées le long des routes. Ces unités informeront, à leur tour, les secours en cas d’incident important. Dans le cadre du pré-déploiement, ces unités fixes sont présentes sur 2 000 kilomètres de routes en Ile-de-France, le long de l’A4, en Isère et sur les rocades de Bordeaux ainsi qu’en Bretagne.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Conduite autonome, Connectivité

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Renault-Daimler lance son nouveau 1.3 l TCe
    Renault-Daimler lance son nouveau 1.3 l TCe
  • Mann Hummel suit l’état du filtre à air avec Senzit
    Mann Hummel suit l’état du filtre à air avec Senzit
  • Bosch iDisc, la version 2.0 du disque de frein
    Bosch iDisc, la version 2.0 du disque de frein
  • Conduite autonome : Delphi acquiert nuTonomy
    Conduite autonome : Delphi acquiert nuTonomy
  • BASF fait briller les plastiques
    BASF fait briller les plastiques
  • Continental propose un nouveau concept de roue
    Continental propose un nouveau concept de roue
  • L’hydrogène : la piste oubliée de la transition énergétique
    L’hydrogène : la piste oubliée de la transition énergétique
  • Ford conçoit une casquette connectée anti-somnolence
    Ford conçoit une casquette connectée anti-somnolence
  • Audi accélère sur les carburants de synthèse
    Audi accélère sur les carburants de synthèse
  • BorgWarner dévoile sa suralimentation à deux turbo à géométrie variable
    BorgWarner dévoile sa suralimentation à deux turbo à géométrie variable
  • Renault vers la conduite autonome du niveau d’un pilote professionnel
    Renault vers la conduite autonome du niveau d’un pilote professionnel
  • BASF présente le premier polyamide semi-transparent
    BASF présente le premier polyamide semi-transparent
  • Valeo dévoile son savoir-faire à l’ITS de Montréal
    Valeo dévoile son savoir-faire à l’ITS de Montréal
  • NTN-SNR fait varier la tension de la courroie d’accessoires
    NTN-SNR fait varier la tension de la courroie d’accessoires
  • Toshiba promet une recharge en six minutes pour 2019
    Toshiba promet une recharge en six minutes pour 2019

Newsletter
Recherche