Renault s’associe à Sanef pour le franchissement des péages « autonomes »

Publié le par .

Le groupe Renault annonce un partenariat avec Sanef, société autoroutière, pour adapter les infrastructures routières aux véhicules autonomes. Les partenaires s’étaient déjà associés en 2016 pour étudier leur passage aux barrières de péage et sur les zones de travaux.

Renault et Sanef expérimentent le passage des véhicules autonomes sur les autoroutes.
Renault et Sanef expérimentent le passage des véhicules autonomes sur les autoroutes.

Les groupes Renault et Sanef poursuivent leur coopération dans l’expérimentation du passage des véhicules autonomes sur les autoroutes, en particulier au moment du franchissement des barrières de péage et sur les zones de travaux. Ils avaient déjà lancé en juin 2016 un projet pilote dans l’optique d’étudier le comportement des voitures sans conducteur. Expérimentation en cours jusqu’au milieu d’année 2018. L’objectif annoncé est ambitieux : réduire à néant le nombre d’accidents mortels et permettre au voyageur d’avoir l’esprit libre à tout moment sur l’autoroute, quelles que soient les zones de passage.

Aujourd’hui les deux partenaires entendent développer les communications des véhicules autonomes entre eux et avec les infrastructures routières. «  Nous sommes convaincus que les véhicules autonomes ont besoin du développement d’une infrastructure de haute qualité » abonde Édouard Fischer, directeur des technologies et des systèmes du groupe Sanef.

Appui gouvernemental

Les groupes travaillent sur le véhicule de demain, notamment à la connexion des voitures autonomes à l’infrastructure V2X. « Améliorer la sécurité des conducteurs, des passagers et des autres grâce à des véhicules autonomes requiert que les acteurs gouvernementaux et privés travaillent ensemble afin de mettre leur expertise en commun » commente Mathieu Lips, responsable du projet pour le groupe Renault.

Et c’est effectivement le cas puisque ces expérimentations sont réalisées dans le cadre du projet Scoop, un programme européen pilote pour développer des systèmes de transports intelligents coopératifs. Le projet rassemble notamment Renault et Sanef, ainsi que d’autres constructeurs (PSA), des collectivités locales des universités et des centres de recherche.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Conduite autonome

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Clarion présente un système de lavage multicaméra
    Clarion présente un système de lavage multicaméra
  • Continental récompensé pour sa porte sans clé
    Continental récompensé pour sa porte sans clé
  • SKF poursuit les développements de la céramique dans les roulements
    SKF poursuit les développements de la céramique dans les roulements
  • Bosch trouve la parade contre le vol « numérique » de voitures
    Bosch trouve la parade contre le vol « numérique » de voitures
  • Continental mise sur le pissenlit
    Continental mise sur le pissenlit
  • Bosch teste un carburant diesel totalement renouvelable
    Bosch teste un carburant diesel totalement renouvelable
  • Le biocarburant R33 BlueDiesel de VW fait ses preuves
    Le biocarburant R33 BlueDiesel de VW fait ses preuves
  • ZF présente les airbags de pré-collision
    ZF présente les airbags de pré-collision
  • Ford localise les zones accidentogènes
    Ford localise les zones accidentogènes
  • Conduite autonome : Bosch mise sur la précision
    Conduite autonome : Bosch mise sur la précision
  • Faurecia lance une ligne d’échappement sans silencieux
    Faurecia lance une ligne d’échappement sans silencieux
  • Bosch incurve le combiné d’instruments
    Bosch incurve le combiné d’instruments
  • ZF présente le pont AR interconnecté
    ZF présente le pont AR interconnecté
  • Kia et Hyundai s’intéressent à la recharge solaire
    Kia et Hyundai s’intéressent à la recharge solaire
  • DataPrint et Bosch améliore la gestion du stationnement
    DataPrint et Bosch améliore la gestion du stationnement

Newsletter
Recherche