Sam Outillage : les super capacités de son étonnant booster sans batterie

Publié le par .

Le Kap'Sam, un booster aux performances surprenantes.
Le Kap'Sam, un booster aux performances surprenantes.

Sam, spécialiste français de l’outillage, deuxième acteur de l’Hexagone sur son marché avec un CA de 35 millions d’euros, a fait de l’innovation l’un des piliers de son développement. Après avoir lancé en juin 2013 le PEA (pneumatique embarqué autonome), le fabricant mise désormais sur son dernier développement : le Kap’Sam, un dispositif breveté d’aide au démarrage des véhicules de nouvelle génération, qui a demandé deux ans de développement.

La grande innovation de ce nouveau booster, de 8,5 kg seulement, réside dans le fait qu’il ne comporte pas de batterie, d’aucune sorte. L’énergie servant au démarrage est apportée par des super-condensateurs de 500 farads capables d’emmagasiner 1 600 ampères sous 12 volts (9 000 ampères en pointe !) en moins de 10 secondes. Il ne faut pas plus de temps pour qu’il restitue cette énergie lors d’une aide au démarrage.

Avec un tel niveau d’intensité, le Kap’Sam doit pouvoir redémarrer tous les types de moteurs et par toutes les saisons. Son électronique de commande et de gestion permet d’éviter toutes les erreurs de branchement et de surtension pouvant endommager le réseau de bord du véhicule et son électronique.

Contrairement aux traditionnels boosters, le Kap’Sam n’a pas besoin d’être rechargé de longues heures une fois de retour en atelier. Il tire son énergie, nécessaire pour un démarrage, lorsque le moteur tourne après le redémarrage et la stocke durant un mois. Il reste de ce fait en permanence disponible, prêt à l’emploi.

Jusqu’à un million de cycles

Selon les données du fabricant, l’appareil tient le million de cycles. Il est donc fait pour durer, contrairement aux boosters traditionnels dont la durée de vie correspond à celle d’une batterie conventionnelle, qui fatigue passé les deux ou trois ans. Sam garantit du reste 5 ans son équipement.

Huit cents appareils sont déjà prévendus, notamment auprès des réseaux PSA et Renault, qui ont contribué à la mise au point du Kap’Sam, commercialisé dès aujourd’hui au prix acceptable de 890 euros HT. La société stéphanoise espère bien que cette innovation, qui ne devrait pas avoir de concurrence avant 18 mois, lui ouvre davantage les portes du marché international.

Mots clefs associés à cet article : Equipement de l’Année, SAM Outillage

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Würth dévoile une très efficace mini-meuleuse
    Würth dévoile une très efficace mini-meuleuse
  • Mirka s’occupe des défauts de peinture
    Mirka s’occupe des défauts de peinture
  • Wera lance des embouts rapides d’accès
    Wera lance des embouts rapides d’accès
  • Würth lance un porte-embout passe-partout
    Würth lance un porte-embout passe-partout
  • Kraftwerk lance un original cliquet à 120 dents
    Kraftwerk lance un original cliquet à 120 dents
  • Capelec s’attaque à l’opacité des vitrages
    Capelec s’attaque à l’opacité des vitrages
  • L’aspirateur en boîte de Festool
    L’aspirateur en boîte de Festool
  • Ingersoll Rand place le serrage sous protection
    Ingersoll Rand place le serrage sous protection
  • SAM combat le sur-serrage
    SAM combat le sur-serrage
  • Würth sort une riche mallette de connectique
    Würth sort une riche mallette de connectique
  • 54 volts : le nouveau standard de DeWalt
    54 volts : le nouveau standard de DeWalt
  • Bosch étend sa charge à induction sur l’électroportatif 10,8 V
    Bosch étend sa charge à induction sur l’électroportatif 10,8 V
  • Chargeur premium chez Gys
    Chargeur premium chez Gys
  • Sata prend les airs
    Sata prend les airs
  • Wera retient la vis
    Wera retient la vis

Newsletter
Recherche