Scandale Volkswagen : Bosch mis en cause

Publié le par .

Après s’être attaquée à Volkswagen dans l’affaire des moteurs truqués, la justice américaine s’intéresse désormais à Bosch qu’elle soupçonne d’avoir participé activement à cette fraude.

Bosch soupçonné de complicité dans l'affaire Volkswagen...
Bosch soupçonné de complicité dans l'affaire Volkswagen...

Épargné par le scandale qui a ébranlé l’an dernier l’empire Volkswagen, Bosch pourrait finalement plonger à son tour dans l’œil du cyclone. Dans une déclaration déposée mi-août auprès d’un tribunal de San Francisco, des avocats américains ont révélé que l’équipementier avait joué un rôle déterminant dans la fraude du constructeur en participant à la conception du logiciel des moteurs Diesel incriminés. Ces avocats affirment détenir la preuve que le groupe allemand connaissait les intentions de Volkswagen, à qui il fournissait les systèmes d’injection et les boîtiers électroniques qui en supervisent le fonctionnement.

Des propos qui viennent mettre à mal la position de Bosch, qui a toujours nié être informé des manipulations qui ont permis au constructeur de tricher sur les émissions de gaz polluants de ses véhicules. Dans un communiqué publié l’an dernier, l’équipementier estimait ainsi qu’il ne saurait être tenu responsable pour la teneur des amendements auxquels ses clients procèdent pour les besoins de leur production.

Réagissant à ces accusations, une porte-parole américaine de Robert Bosch GmbH a fait savoir que le groupe collaborerait à l’enquête et que ces accusations recevraient toute l’attention qu’elles méritent. Pour rappel, le géant de l’automobile avait annoncé en janvier avoir lancé une enquête interne pour déterminer l’éventuelle implication de ses salariés dans le scandale de manipulation des tests d’émission de moteurs Diesel.

Mots clefs associés à cet article : Bosch, Volkswagen

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Hella à la rencontre des distributeurs
    Hella à la rencontre des distributeurs
  • SKF poursuit l’accompagnement de la rechange indépendante
    SKF poursuit l’accompagnement de la rechange indépendante
  • Irontek lance son « Pass contrôle technique »
    Irontek lance son « Pass contrôle technique »
  • Le marché de la pièce de suspension et de direction en quelques chiffres
    Le marché de la pièce de suspension et de direction en quelques chiffres
  • Michelin : ventes en hausse et marge qui s’érode
    Michelin : ventes en hausse et marge qui s’érode
  • Michelin : Florent Menegaux succédera à Jean-Dominique Senard
    Michelin : Florent Menegaux succédera à Jean-Dominique Senard
  • Motul digitalise son offre dédiée aux véhicules classiques
    Motul digitalise son offre dédiée aux véhicules classiques
  • NGK étoffe son offre de plus de 40 nouvelles références
    NGK étoffe son offre de plus de 40 nouvelles références
  • Une année 2017 record pour Bosch, qui mise sur le numérique
    Une année 2017 record pour Bosch, qui mise sur le numérique
  • Liqui Moly devient fournisseur officiel d’ADI
    Liqui Moly devient fournisseur officiel d’ADI
  • Pneumatiques : Il faudra compter sur les SUV
    Pneumatiques : Il faudra compter sur les SUV
  • Continental ajoute une courroie de distribution dans la boîte
    Continental ajoute une courroie de distribution dans la boîte
  • Tenneco s’associe à Suzuki pour ses suspensions
    Tenneco s’associe à Suzuki pour ses suspensions
  • Total et Temot annoncent un accord de coopération
    Total et Temot annoncent un accord de coopération
  • Bosch confie à SEG Automotive l’activité démarreurs et alternateurs
    Bosch confie à SEG Automotive l’activité démarreurs et alternateurs

Newsletter
Recherche