Scandale des 5 000 VO : l’ANEA se porte partie civile !

Publié le par .

Les véhicules expertisés ont, pour une grande part, été déclarés dangereux.
Les véhicules expertisés ont, pour une grande part, été déclarés dangereux.

En juillet dernier éclatait un scandale concernant un trafic d’envergure de 5 000 véhicules d’occasion gravement endommagés remis en circulation après des réparations douteuses.

Dans le cadre du procès de cette affaire, qui se tiendra les 22 et 23 mars prochains et qui concerne onze prévenus dont trois experts en automobile, l’Alliance nationale des experts en automobile (ANEA) se constitue partie civile dans l’idée de défendre l’intérêt collectif de l’ensemble de ses adhérents.

« Outrée par ces actes malveillants de quelques experts poursuivis pour escroquerie en bande organisée, ANEA a décidé de se porter partie civile lors du procès qui s’ouvre prochainement car ils ont créé un amalgame et jeté le discrédit sur toute une profession irréprochable et respectueuse de sa délégation de service public » explique l’organisation dans un communiqué. Elle rappelle en outre que seul 1 % des experts est spécialisé dans le suivi de travaux pour la remise sur le marché de véhicules économiquement irréparables, plus communément appelés épaves.

Dans le cadre de ce dossier sans précédent, le syndicat s’est immédiatement mobilisé aux côtés des pouvoirs publics afin de mettre en œuvre une procédure d’urgence pour expertiser les 5 000 véhicules concernés. À ce jour, sur les 2 500 véhicules qui ont déjà été examinés, 40 % ont été déclarés dangereux au ministère de l’Intérieur. Les véhicules restant à expertiser le seront dans les prochaines semaines.

Le bilan quantitatif et qualitatif du traitement de ce dossier sera abordé en détail à l’occasion du colloque annuel de l’ANEA qui se tient demain au palais des congrès d’Issy-les-Moulineaux.

Mots clefs associés à cet article : Voitures d’occasion

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Gestion de sinistres : réparateurs et digital au cœur du process
    Gestion de sinistres : réparateurs et digital au cœur du process
  • Edra accueille un nouveau directeur commercial
    Edra accueille un nouveau directeur commercial
  • Vidéo’Expertise, l’expertise automobile en mode vidéo numérique
    Vidéo’Expertise, l’expertise automobile en mode vidéo numérique
  • FixAuto France envisage son développement en franchise
    FixAuto France envisage son développement en franchise
  • Top carrosserie tient sa deuxième convention
    Top carrosserie tient sa deuxième convention
  • Le baromètre FFC du premier trimestre est publié
    Le baromètre FFC du premier trimestre est publié
  • Grêle : la FFC Réparateur signe avec Réseau Débosselage Français
    Grêle : la FFC Réparateur signe avec Réseau Débosselage Français
  • Les réparateurs voguent à vue
    Les réparateurs voguent à vue
  • Benoit Tanguy nommé directeur général d’Aniel
    Benoit Tanguy nommé directeur général d’Aniel
  • Turbo sur M6 : l’ANEA dénonce les allégations calomnieuses d’un expert
    Turbo sur M6 : l’ANEA dénonce les allégations calomnieuses d’un expert
  • Pièces de réemploi : la CFEA consulte ses experts
    Pièces de réemploi : la CFEA consulte ses experts
  • Aniel : 140 % de croissance en cinq ans
    Aniel : 140 % de croissance en cinq ans
  • Frédéric Richard rejoint la FFC en tant que directeur de la communication
    Frédéric Richard rejoint la FFC en tant que directeur de la communication
  • La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
    La carrosserie en croissance de 2 % en 2016
  • La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion
    La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion

Newsletter
Recherche