Scania France vise les 6 000 immatriculations en 2020

Publié le par .

Nouvelle année record pour Scania France, qui a vu ses ventes bondir de 20,2 % en 2015. Dans un marché du poids lourd qui a retrouvé des couleurs, la marque suédoise veut maintenir sa dynamique avec une gamme en plein développement.

Le réseau Scania compte 50 points de vente et 47 points de service.
Le réseau Scania compte 50 points de vente et 47 points de service.

« Nous avions un parc roulant insuffisant pour alimenter notre réseau de points de service. Il fallait augmenter nos ventes pour maintenir notre maillage. » C’est avec ces mots que Mats Gunnarsson, P-DG de Scania France, a dévoilé les résultats de la marque scandinave en 2015. Premier constat : le défi que s’était fixé le constructeur a été réussi. Scania a en effet enregistré une année record avec 4 355 immatriculations (+ 20,2 %), soit une part de marché historique de 11,8 %.

Dans le détail, ce sont surtout les tracteurs qui ont tiré les ventes du groupe avec 3 087 transactions (+ 31 %) tandis que les volumes de porteurs sont restés stables à 1 268 unités. Sur le marché cars et bus, Scania a connu le même dynamisme avec 205 immatriculations contre 43 en 2014. Une progression notable que la marque attribue notamment à la loi Macron qui a, pour rappel, libéralisé le marché du transport en autocar avec le développement de lignes nationales.

Scania promeut ses solutions alternatives au diesel

Porté par ces résultats, Scania France se montre confiant pour 2016 et table sur une nouvelle hausse de ses immatriculations avec une part de marché de 12,5 %. « Entre 2010 et 2015, nous avons augmenté de 50 % nos ventes. Notre objectif pour 2020 est d’atteindre les 6 000 ventes » complète Mats Gunnarsson. Pour atteindre ses objectifs, le constructeur s’appuiera sur un plan produits ambitieux : lancement du nouveau car Interlink, création du pack premium « Crown Edition », renouvellement de la série limitée BRM, renforcement de l’offre de véhicules carrossés « Ready Built by Scania »…

Le groupe mise également beaucoup sur sa gamme de motorisations aux carburants alternatifs (biodiesel, biométhane, etc.), l’une des plus larges du marché. Un positionnement payant puisque Scania a été sélectionné, début mars, pour fournir des bus GNC (gaz naturel comprimé) à la RATP pendant quatre ans. Les véhicules roulant au gaz représentent aujourd’hui 5 % des ventes du constructeur.

Mots clefs associés à cet article : Scania

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Volvo Trucks : un système d’infodivertissement intégré
    Volvo Trucks : un système d’infodivertissement intégré
  • Iveco France et GRDF souhaitent promouvoir le gaz naturel véhicule (GNV)
    Iveco France et GRDF souhaitent promouvoir le gaz naturel véhicule (GNV)
  • Scania vise les 6 000 ventes cette année
    Scania vise les 6 000 ventes cette année
  • MAN France ouvre son premier centre national de véhicule d’occasion
    MAN France ouvre son premier centre national de véhicule d’occasion
  • Mercedes-Benz LE 306 : déjà performant
    Mercedes-Benz LE 306 : déjà performant
  • DAF Trucks ouvre une filiale en Ile-de-France
    DAF Trucks ouvre une filiale en Ile-de-France
  • « Service 5 Étoiles » Mercedes-Benz : le palmarès 2017
    « Service 5 Étoiles » Mercedes-Benz : le palmarès 2017
  • Mercedes-Benz s’apprête à commercialiser l’Urban eTruck
    Mercedes-Benz s’apprête à commercialiser l’Urban eTruck
  • Manitou lance son site d’e-commerce
    Manitou lance son site d’e-commerce
  • Nouveau catalogue TRP en ligne
    Nouveau catalogue TRP en ligne
  • Renault Trucks équipe sa gamme D pour affronter l’hiver
    Renault Trucks équipe sa gamme D pour affronter l’hiver
  • Renault Trucks : démarrage du challenge après-vente
    Renault Trucks : démarrage du challenge après-vente
  • DAF Trucks : mission services !
    DAF Trucks : mission services !
  • Iveco satisfait de son année 2016
    Iveco satisfait de son année 2016
  • Scania avance sur le platooning
    Scania avance sur le platooning

Newsletter
Recherche