Siligom : le contre-pouvoir des réseaux de manufacturés

Publié le par .

Siligom : le contre-pouvoir des réseaux de manufacturés

Nouveau patron, nouvelles ambitions. Le nouveau directeur général de Siligom, Olivier Pasini, ex-Feu Vert, n’hésite pas à parler de « plan de transformation » quand il évoque le réseau dont les 148 adhérents actionnaires (pour 175 points de vente) viennent de lui confier la destinée. Le responsable aspire à redonner un cap à une enseigne fondée en 1998 et qui tourne en rond avec une trentaine de points de service perdue en deux ans, même si 16 nouveaux centres ont rejoint l’enseigne depuis janvier.

Première volonté : se donner les moyens d’aller chercher 20 centres par an et atteindre le cap des 200 sites dès l’année prochaine. Et 300 d’ici à cinq ans. Une équipe dédiée au recrutement a pour fonction de faire le tour des distributeurs sans panneau pour les convaincre de rejoindre l’enseigne, qui se positionne comme compétitive en termes de conditions d’appartenance. « Notre format de contrat d’adhésion est moins contraignant et moins coûteux que le modèle de la franchise  » argumente le directeur général. Siligom sera exposant au prochain Salon de la franchise.

Et le nouveau patron d’expliquer ses atouts : « Nous sommes le contre-pouvoir des réseaux de manufacturés. Notre force tient dans notre proximité. Nous sommes présents dans des villes moyennes, souvent en centre-ville. Nous sommes des artisans-commerçants avec une vraie qualité de service et un sens du relationnel. C’est pourquoi nos clients nous sont fidèles. » La centrale pousse aussi les adhérents à devenir multisites.

Pour accroître le chiffre d’affaires du panneau, le dirigeant entend accélérer sur le marché des grands comptes au travers de sa filiale Eurogom (codétenue avec Coté Route), qui compte 450 points de vente (avec la participation d’Eurotyre). Il envisage aussi de développer la diversification vers l’entretien mécanique lancée il y a deux ans et qui représente aujourd’hui 20 % des 175 millions d’euros du CA de l’enseigne. « Une diversification obligée pour consolider les marges » souligne Olivier Pasini.

L’objectif étant de monter à 30 % d’ici à deux ans. Des accords de fourniture ont été signés avec Doyen, Autodistribution et Flauraud. Alors que l’e-commerce représente 12 % du business de la vente de pneumatique, Olivier Pasini projette de transformer le site de Siligom pour le rendre plus attractif avec la vente en ligne de produits et de forfaits.

Pour optimiser le fonctionnement de l’enseigne, la tête de réseau a lancé une plate-forme d’approvisionnement on line alimentée par 15 grossistes : SiliGomAppro.com. Source de commandes de dépannage, elle alimente à ce jour 5 % des achats. Un intranet (SiliNet), des commissions thématiques et des réunions régionales ont vu ou verront prochainement le jour pour un meilleur pilotage de l’enseigne et un renforcement des liens avec les adhérents.

L’an passé, l’enseigne a écoulé 800 000 pneus et revendique 8 % des ventes du canal négociant spécialiste, qui pèse 30 % du marché de la distribution spécialisée.

Mots clefs associés à cet article : Pneumatique, Siligom

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement
    First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement
  • Euromaster : 22 centres agréés pour la pose réglementaire d’éthylotests
    Euromaster : 22 centres agréés pour la pose réglementaire d’éthylotests
  • BestDrive a désormais sa propre gamme de pneus
    BestDrive a désormais sa propre gamme de pneus
  • First Stop renforce son maillage
    First Stop renforce son maillage
  • Euromaster accélère dans l’entretien préventif des flottes
    Euromaster accélère dans l’entretien préventif des flottes
  • Euromaster et France Pare-Brise s’associent
    Euromaster et France Pare-Brise s’associent
  • Indra : + 30 % de chiffre d’affaires en 2018
    Indra : + 30 % de chiffre d’affaires en 2018
  • Pneumatiques : un marché morose imputé aux Gilets jaunes
    Pneumatiques : un marché morose imputé aux Gilets jaunes
  • Euromaster nomme un nouveau directeur des systèmes d’information
    Euromaster nomme un nouveau directeur des systèmes d’information
  • First Stop dévoile sa nouvelle feuille de route
    First Stop dévoile sa nouvelle feuille de route
  • Eco-revision : Diéséliste de France s’associe à Bardahl
    Eco-revision : Diéséliste de France s’associe à Bardahl
  • Euromaster France a un nouveau directeur général
    Euromaster France a un nouveau directeur général
  • Point S nomme un nouveau directeur du développement
    Point S nomme un nouveau directeur du développement
  • Euromaster : Meilleur centre-auto de l’année 2019
    Euromaster : Meilleur centre-auto de l’année 2019
  • Point S change d’organisation pour se déployer à l’international
    Point S change d’organisation pour se déployer à l’international

Newsletter
Recherche