Un carrossier réclame 400 000 euros à Nobilas devant le tribunal

Publié le par .

La carrosserie Garage des Étoiles, basée dans le Val-d’Oise, a porté plainte contre la plate-forme Nobilas. Elle estime que l’apporteur d’affaires a failli l’asphyxier du fait des conditions tarifaires exigées.

Un carrossier réclame 400 000 euros à Nobilas devant le tribunal

L’affaire est révélée ce jour par notre confrère Le Parisien. La carrosserie Garage des Étoiles, basée à Montigny-lès-Cormeilles, en région parisienne, a porté plainte contre la plate-forme Nobilas de l’assureur AXA. Son gérant, Jean Huynh, réclame à l’apporteur d’affaires 400 000 euros de dommages et intérêts, ainsi que le remboursement d’impayés.

Le carrossier estime que Nobilas lui a imposé des tarifs horaires trop bas et des conditions qui ont failli le conduire au dépôt de bilan. La carrosserie collabore avec Nobilas depuis plus de cinq ans, avec peut-être le tort d’en avoir fait son principal apporteur d’affaires, puisque la plate-forme génère près de 100 % de ses entrées en atelier selon Le Parisien.

« Les factures impayées par Nobilas l’ont notamment incité à résilier le contrat dans un contexte de difficultés financières. Une procédure de redressement judiciaire est ordonnée, puis un plan de continuation », peut-on lire dans l’article.

Le garagiste et son avocat dénoncent des taux horaires de main-d’œuvre négociés trop bas, autour de 48 euros, et l’obligation de se fournir en pièces et peinture auprès de la centrale référencée par Nobilas « sans possibilité ou presque de marge ». À cela s’ajoutent 13,5 % de commission reversée à la plate-forme.

« Nobilas a abusé de son droit de fixer le prix  »

« Des conditions qui mettaient inexorablement le professionnel en situation de dépendance économique. Il se trouvait dans une situation de contrainte économique et tarifaire dont les effets ont été destructeurs. […] Nobilas a abusé de son droit de fixer le prix », a plaidé l’avocat du carrossier devant le tribunal de commerce de Pontoise, le 8 janvier dernier.

« Les chiffres de Nobilas sont dans la moyenne. […] Nobilas est la seule plate-forme qui garantit un volume de réparation, 312 véhicules par an. C’est important et c’est rentable. Elle n’impose aucune exclusivité, il existe une période de rétractation. Nous avons 2 000 réparateurs qui ne meurent pas » a rétorqué l’avocat de Nobilas, qui estime être confronté à une procédure abusive. La justice rendra sa décision le 1er mars.

Dans la même rubrique :

  • Les Adas toujours plus répandus dans le parc
    Les Adas toujours plus répandus dans le parc
  • Flottes : Carméléon propose la notion de « TCR »
    Flottes : Carméléon propose la notion de « TCR »
  • AD Carrosserie comptabilise plus de 700 ateliers
    AD Carrosserie comptabilise plus de 700 ateliers
  • Pouvoir d’achat : la libéralisation des pièces de carrosserie en question
    Pouvoir d’achat : la libéralisation des pièces de carrosserie en question
  • Arval digitalise la gestion des sinistres auto
    Arval digitalise la gestion des sinistres auto
  • Hausse de 4,7 % du coût de la réparation-collision en 2018
    Hausse de 4,7 % du coût de la réparation-collision en 2018
  • Carrosserie : baisse de 12 % des entrées en 2025
    Carrosserie : baisse de 12 % des entrées en 2025
  • La FFC démocratise la cession de créance
    La FFC démocratise la cession de créance
  • Omia s’intéresse au reconditionnement de véhicules d’occasion
    Omia s’intéresse au reconditionnement de véhicules d’occasion
  • Five Star débauche Lionel Garcia
    Five Star débauche Lionel Garcia
  • Five Star atteint les 465 membres
    Five Star atteint les 465 membres
  • Pièce d’occasion : La FFC accompagne ses adhérents
    Pièce d’occasion : La FFC accompagne ses adhérents
  • GarageScore s’adresse aux carrossiers
    GarageScore s’adresse aux carrossiers
  • Carrosserie : + 4,3 % d’augmentation des prix en 12 mois
    Carrosserie : + 4,3 % d’augmentation des prix en 12 mois
  • Fix Auto étend son maillage
    Fix Auto étend son maillage

Newsletter
Recherche