Véhicule autonome : les Français davantage intéressés par l’auto-entretien

Publié le par .

La voiture capable de se déplacer sans intervention humaine n’est pas près encore de rentrer dans les mœurs. C’est ce qu’il ressort d’une étude commandée par VMware auprès d’Opinionway. La majorité des Français ne sont pas enclins à utiliser un véhicule totalement autonome mais espèrent tout de même tirer avantage des avancées technologiques.

Seuls 43 % des Français utiliseraient un véhicule totalement autonome
Seuls 43 % des Français utiliseraient un véhicule totalement autonome

Alors que tous les constructeurs et les entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies redoublent d’investissement pour mettre sur le marché la voiture intelligente de demain, il semblerait que les Français ne soient pas tout à fait résolus à utiliser un véhicule totalement autonome. Ainsi 56 % des personnes interrogées par Opinionway n’utiliseraient pas un véhicule capable de se déplacer sans intervention humaine et 62 % des parents refuseraient même d’aller chercher leurs enfants à l’école avec un tel véhicule.

VMware, spécialiste des infrastructures cloud, a voulu à travers cette étude comprendre les attentes et les craintes des Français quant à l’utilisation des véhicules autonomes. Côté appréhension, les automobilistes considèrent, pour 59 % d’entre eux, qu’ils manquent de confiance envers ces nouvelles technologies. Les craintes exprimées se caractérisent par un manque de contrôle du véhicule, la peur d’avoir un accident ou même de voir leur automobile piratée. Pour 41 % des personnes ayant participé au sondage, le plaisir de conduire constitue également un frein à l’utilisation d’une voiture qui ne nécessite aucune intervention humaine. « Les Français sont ouverts à plus de technologie si cette dernière leur apporte plus de confort, la limite étant la confiance dans les nouveaux usages » explique Sylvain Cazard, DG de VMware France.

Un véhicule qui s’entretien automatiquement

Les usagers rêvent de technologies qui leur permettraient par exemple de disposer d’un véhicule qui « s’auto-entretiendrait ». Trois personnes sur quatre aimeraient effectivement éviter le passage à la case atelier. Ainsi les Français sont plus attirés par les avantages techniques que procurerait la voiture de demain plutôt que l’expérience passager. Les fonctionnalités plébiscitées sont, dans l’ordre, la sécurité, les performances environnementales et les primes d’assurance réduites. « Assurer la sécurité des échanges de données et une nouvelle expérience utilisateur optimale est central pour convaincre l’usager de la pertinence de la voiture totalement autonome  » conclut Sylvain Cazard.

Mots clefs associés à cet article : Conduite autonome

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Champion développe une plate-forme technologique pour ses lubrifiants
    Champion développe une plate-forme technologique pour ses lubrifiants
  • Mann+Hummel filtre les particules de freinage
    Mann+Hummel filtre les particules de freinage
  • NTN-SNR : des roulements céramiques en première mondiale
    NTN-SNR : des roulements céramiques en première mondiale
  • [Vidéo] L’anti nids-de-poule de la Focus
    [Vidéo] L’anti nids-de-poule de la Focus
  • Volvo redéfinit la position de l’humain dans la voiture de demain
    Volvo redéfinit la position de l’humain dans la voiture de demain
  • Ascometal met au point l’acier qui allège les bielles
    Ascometal met au point l’acier qui allège les bielles
  • ZF et Mobileye développent une nouvelle technologie de caméra
    ZF et Mobileye développent une nouvelle technologie de caméra
  • Bosch et Daimler partenaires pour la conduite automatisée
    Bosch et Daimler partenaires pour la conduite automatisée
  • Gulplug et son Selfplug distinguée par l’Ademe
    Gulplug et son Selfplug distinguée par l’Ademe
  • ZF et son système sMotion lissent la route
    ZF et son système sMotion lissent la route
  • ZF développe un renfort de traction électrique
    ZF développe un renfort de traction électrique
  • Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
    Stratasys partenaire d’Audi pour la conception des feux arrière
  • Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
    Federal-Mogul lance une nouvelle technologie de segment de piston
  • L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
    L’hydrogène oui, mais pas pour tout de suite
  • Volkswagen explore le gaz naturel
    Volkswagen explore le gaz naturel

Newsletter
Recherche