Véhicule connecté : le combat européen s’engage pour l’accès aux données

Publié le par .

Les constructeurs et équipementiers ayant fait part de leur souhait de limiter l’accès aux données échangées par les véhicules connectés, sept associations professionnelles européennes des services de l’automobile unissent leurs forces pour défendre le libre accès au nom de la concurrence, de l’innovation, de l’entrepreneuriat et du libre choix des consommateurs.

À qui profiteront les données issues des automobiles ?
À qui profiteront les données issues des automobiles ?

Sept associations européennes* de fournisseurs de services automobiles se sont unies pour faire cause commune afin de défendre le libre accès aux données échangées dans le cadre du véhicule connecté en plein essor.

La coalition s’oppose fermement à la position de l’ACEA et du CLEPA qui, sous couvert de sécurité, de sûreté et de confidentialité, ont récemment présenté une architecture technique commune qui dirigerait toutes les futures communications à travers un serveur informatique appartenant au constructeur. Seule une partie des données générées serait ensuite envoyée sur un serveur neutre accessible aux acteurs indépendants du marché.

Pour les opposants, cette solution ne permet pas de communiquer directement avec le véhicule et laisserait les constructeurs automobiles décider seuls et de manière totalement discrétionnaire de la façon dont l’accès aux données (principalement agrégées) serait donné. Mais aussi quand et à qui.

Une menace pour la libre concurrence

Cette vaste coalition industrielle se positionne comme défenseur des intérêts des consommateurs, qui selon elle ne sont pas assez représentés lors des discussions sur les possibles solutions techniques concernant le traitement des données. Elle considère que cette solution sape le droit du propriétaire du véhicule à décider avec qui il partage ses données et à quelles fins. Elle considère également cette approche comme une menace sérieuse pour la concurrence, l’innovation et le libre choix des consommateurs dans l’ère digitale.

« Assurer la sécurité et la sûreté est un élément clé dans le développement des véhicules connectés, et nous sommes convaincus qu’une plate-forme embarquée, interopérable, standardisée, sûre et avec un accès ouvert est la meilleure façon d’y parvenir » explique la coalition. Ell demande aux institutions européennes de mettre en place un cadre réglementaire solide pour créer une plate-forme interopérable, standardisée, sûre et sécurisée, digitale, embarquée et télématique, comme le prévoit le mandat eCall « afin de protéger le libre choix des consommateurs, l’entrepreneuriat indépendant, la concurrence et l’innovation pour tous les services autour de la voiture ».

* Les membres de la coalition :
- ADPA - Association européenne des éditeurs de données indépendants
- CECRA - Conseil européen du commerce et de la réparation automobiles
- EGEA - Association européenne des fabricants d’équipements de garage et d’équipements de test
- FIA - Fédération internationale de l’automobile (consommateurs automobilistes)
- FIGIEFA - Fédération internationale des grossistes, importateurs et exportateurs en fournitures automobiles
- Insurance Europe - Fédération européenne de l’assurance et de la réassurance
- Leaseurope - Fédération européenne des associations de sociétés de leasing

Mots clefs associés à cet article : Connectivité

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Macif investit davantage dans Drust
    Macif investit davantage dans Drust
  • [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
    [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
  • ST Performance propose la reprogrammation des calculateurs
    ST Performance propose la reprogrammation des calculateurs
  • La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall
    La FNA interpelle de nouveau sur l’eCall
  • I’Car Systems et Datafirst se rapprochent
    I’Car Systems et Datafirst se rapprochent
  • C2A Garantie propose la formule Prestige
    C2A Garantie propose la formule Prestige
  • La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique
    La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique
  • Clas bouge et le fait savoir
    Clas bouge et le fait savoir
  • Automechanika Francfort dévoile son programme 2018
    Automechanika Francfort dévoile son programme 2018
  • Renault génère du trafic en atelier avec FidMe
    Renault génère du trafic en atelier avec FidMe
  • Budget de l’automobiliste : entre 5 000 et 10 000 euros par an
    Budget de l’automobiliste : entre 5 000 et 10 000 euros par an
  • Prévention des nuisances sonores : le CNPA veille sur la filière
    Prévention des nuisances sonores : le CNPA veille sur la filière
  • Pièce de réemploi : 56 % des Français prêts à l’adopter
    Pièce de réemploi : 56 % des Français prêts à l’adopter
  •  Les avis GarageScore sur les Pages jaunes et lacentrale.fr
    Les avis GarageScore sur les Pages jaunes et lacentrale.fr
  • L’évolution en 3 actes du contrôle technique
    L’évolution en 3 actes du contrôle technique

Newsletter
Recherche