Véhicules connectés : PSA choisit Huawei

Publié le par .

Le groupe PSA a réuni ses équipes le 14 novembre afin de dresser la liste de toutes les solutions proposées pour la mobilité dans le cadre de son plan Push to Pass. L’occasion d’annoncer également son partenariat avec le spécialiste chinois des technologies de l’information et de la communication Huawei pour connecter ses véhicules.

PSA s'associe à Huawei pour sécuriser la confidentialité des données liées à sa plate-forme CVMP, dédiée aux véhicules connectés
PSA s'associe à Huawei pour sécuriser la confidentialité des données liées à sa plate-forme CVMP, dédiée aux véhicules connectés

Ce n’est pas sous sa casquette de constructeur que s’est présenté le groupe PSA lors de sa conférence Mobility Talks, le 14 novembre à la Défense, mais sous celle de « facilitateur de mobilité ». PSA a ainsi réuni ses équipes et ses partenaires pour dresser la liste de toutes les solutions de mobilité que le groupe a égrenées au cours des derniers mois. MisterAuto, Euro Repar Car Service et Distrigo pour l’aftermarket, Free2Move pour choisir son moyen de transport, ou encore Carventura pour la distribution VO…, le constructeur a lancé divers services dans le cadre de son plan Push to Pass, plus ou moins opérationnels, quitte à les peaufiner au fur et à mesure. « Muscler sa deuxième jambe » a résumé Carlos Tavares, P-DG du groupe PSA. Entendre par là renforcer ses activités autres que celles de sa « première jambe », intégrant l’élaboration et la fabrication des véhicules des marques Peugeot, Citroën, DS et désormais Opel.

Digitalisation et multimarquisme

La digitalisation et le multimarquisme tiennent une place particulière dans la stratégie du groupe PSA. Pour le marché de l’après-vente, le cofondateur d’Autobutler – site de devis en ligne danois lancé en France par PSA il y a deux mois – a révélé la difficulté et l’ambition de son projet. « Nous voulons changer l’état d’esprit des mécaniciens. Ils sont encore sceptiques, mais dès qu’ils ont essayé la prospection en ligne ils l’adoptent » explique Peter Ziegler, qui revendique 400 000 demandes de devis en ligne et 3 000 réparateurs partenaires en Europe.

En ce qui concerne la distribution de véhicules, PSA entend également s’inscrire dans la digitalisation du marché. « Nous avons constaté ces dernières années une baisse des visites en concession de l’ordre de 40 %. Les clients souhaitent notamment éviter la pression d’achat. En revanche, 30 % des acheteurs souhaitent toujours finaliser la vente en concession » commente Morgan Lecoupeur, responsable du e-commerce de PSA. Et d’ajouter : « Au Royaume-Uni, les ventes “ phygitales ” ont augmenté de 40 %. » La branche Retail du groupe déploiera dans ce cadre son concept Cardayz, lancé en France cet été, dans dix pays à l’horizon 2021.

Huawei pour être performant au plan international

Toujours dans la perspective de se déployer mondialement et de développer des services sur tous les fronts de la mobilité, le groupe s’associe à Huawei pour sa solution de véhicule connecté. PSA lance ainsi CVMP (Connected Vehicle Modular Platform), une plate-forme qui assurera la gestion et l’interaction des données entre le véhicule et le cloud. L’entreprise chinoise spécialisée dans les technologies de l’information et de la communication sécurisera les données pour le constructeur. Elle a été sélectionnée parmi six partenaires potentiels (dont IBM et Microsoft).

Une plate-forme pour les véhicules connectés

« Nous avons choisi Huawei parce que nous avons d’importantes activités en Chine et que c’est un acteur mondial. Nous avions besoin d’un partenaire de dimension mondiale, capable d’être efficace dans tous les pays et ce, quelles que soient les réglementations en vigueur » justifie Gilles Le Borgne, directeur de la qualité et de l’ingénierie du constructeur.

Le groupe PSA a investi dans CVMP « quelques dizaines de millions d’euros » pour le lancement. La plate-forme permettra de proposer des services tels que le contrôle de la charge de la batterie à distance ou la mise à jour des logiciels inhérents au véhicule. Les applications seront lancées dès 2018 en Chine et en Europe.

Mots clefs associés à cet article : Groupe PSA, Connectivité

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Leads Awards : Peugeot, Ford et Renault sur le podium 2017
    Leads Awards : Peugeot, Ford et Renault sur le podium 2017
  • PSA récompense ses responsables après-vente
    PSA récompense ses responsables après-vente
  • Audi s’essaie à la consigne 2.0
    Audi s’essaie à la consigne 2.0
  • PSA élabore un tricycle hybride
    PSA élabore un tricycle hybride
  • Automobile, la fidélité en question
    Automobile, la fidélité en question
  • PSA s’associe avec Nidec pour produire les moteurs électriques en France
    PSA s’associe avec Nidec pour produire les moteurs électriques en France
  • Ventes VN : Peugeot tient le haut du pavé
    Ventes VN : Peugeot tient le haut du pavé
  • Bruno Poher, nouveau directeur de PSA Retail
    Bruno Poher, nouveau directeur de PSA Retail
  • Pascal Luchetti, nouveau directeur après-vente France de PSA
    Pascal Luchetti, nouveau directeur après-vente France de PSA
  • Volvo aimé de ses distributeurs. Citroën boudé
    Volvo aimé de ses distributeurs. Citroën boudé
  • PSA Retail lance son Black Friday
    PSA Retail lance son Black Friday
  • Ford se lance dans la pièce multimarque avec Omnicraft
    Ford se lance dans la pièce multimarque avec Omnicraft
  • Castrol et Volvo renouvellent leur partenariat
    Castrol et Volvo renouvellent leur partenariat
  • Véhicules électriques : les marques peu connues des Français
    Véhicules électriques : les marques peu connues des Français
  • Renault nomme un nouveau directeur Occasion
    Renault nomme un nouveau directeur Occasion

Newsletter
Recherche