Véhicules connectés : on sait tout de vous !

Publié le par .

Véhicules connectés : on sait tout de vous !

Le 24 novembre dernier l’Automobile Club Association et la Fédération Internationale de l’Automobile ont lancé la campagne « My Car My Data » (« ma voiture, mes données »). L’objectif d’une telle opération ? Sensibiliser le public sur la vraie portée des données collectées par les véhicules connectés et la manière dont elles sont utilisées.

« Les véhicules peuvent en dire long sur les conducteurs, bien plus que ce que les consommateurs imaginent. Il faut les informer et se mobiliser pour une réglementation qui leur permette d’être protégés et de rester maîtres de leurs données » souligne Didier Bollecker, président de l’Automobile Club Association, visiblement inquiet.

Et c’est bien légitime car, selon son analyse, les collecteurs de données (issues d’un véhicule connecté et du smartphone du conducteur) sont en mesure de tout connaître ou presque sur les automobilistes. Ils peuvent savoir leur parcours au quotidien, leurs habitudes en termes de transport multimodal, l’état de leur véhicule, leur style de conduite, leur profil et, plus inquiétant encore, leurs connaissances par le jeu de la synchronisation de données entre le mobile et les éléments de connectivité de l’auto.

Une étude européenne commanditée par les deux organisations, auprès de 12 000 automobilistes, a montré l’inquiétude de ces derniers face à cette connectivité espionne, sans pour autant s’en désintéresser.

La sécurité est la raison n° 1 qui les pousse à acheter une voiture connectée. Ils ont aussi des attentes : ils aimeraient pouvoir choisir eux-mêmes leur fournisseur des services, notamment en cas de panne (94 %) ; ils aimeraient avoir la possibilité de couper la communication des données (94 %), ils pensent que l’accès aux données devrait être limité à une période déterminée ou en fonction du trajet (76 %). Enfin, 97 % ressentent un fort besoin de réglementation pour protéger les données collectées par les véhicules.

Les conducteurs français aussi ne sont pas rassurés : 84 % s’inquiètent de l’utilisation de leurs données à des fins commerciales, 84 % craignent le piratage de leurs données, 85 % redoutent la divulgation d’informations personnelles et 70 % d’être localisés.

Mots clefs associés à cet article : Connectivité

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Drust lance sa commercialisation à coups de pubs TV
    Drust lance sa commercialisation à coups de pubs TV
  • En partenariat avec Massa, Carrefour lance monauto.fr
    En partenariat avec Massa, Carrefour lance monauto.fr
  • Allopneus.com lance un service à domicile adapté à Paris
    Allopneus.com lance un service à domicile adapté à Paris
  • Yakarouler.com adopte la pièce d’occasion
    Yakarouler.com adopte la pièce d’occasion
  • 07ZR.com, du pneumatique à la pièce détachée
    07ZR.com, du pneumatique à la pièce détachée
  • Vroomly.com, l’intermédiaire de confiance dans le choix du garage
    Vroomly.com, l’intermédiaire de confiance dans le choix du garage
  • Annonces pièces : le CNPA recadre leboncoin.fr
    Annonces pièces : le CNPA recadre leboncoin.fr
  • Le réseau AD prend la parole sur Facebook
    Le réseau AD prend la parole sur Facebook
  • Fiducial simplifie l’« Avis Express » d’allogarage.fr
    Fiducial simplifie l’« Avis Express » d’allogarage.fr
  • Allopneus.com mise sur la pub télé pour augmenter sa notoriété spontanée
    Allopneus.com mise sur la pub télé pour augmenter sa notoriété spontanée
  • NTN-SNR dévoile son nouveau site
    NTN-SNR dévoile son nouveau site
  • 20 % de part de marché pour la vente de pièces en ligne
    20 % de part de marché pour la vente de pièces en ligne
  • Un nouveau site emploi pour les métiers de la carrosserie
    Un nouveau site emploi pour les métiers de la carrosserie
  • Activcar lance l’application Pièces Auto Occasion
    Activcar lance l’application Pièces Auto Occasion
  • Autoeco lance la traçabilité de déchets en ligne
    Autoeco lance la traçabilité de déchets en ligne

Newsletter
Recherche