Véhicules connectés : on sait tout de vous !

Publié le par .

Véhicules connectés : on sait tout de vous !

Le 24 novembre dernier l’Automobile Club Association et la Fédération Internationale de l’Automobile ont lancé la campagne « My Car My Data » (« ma voiture, mes données »). L’objectif d’une telle opération ? Sensibiliser le public sur la vraie portée des données collectées par les véhicules connectés et la manière dont elles sont utilisées.

« Les véhicules peuvent en dire long sur les conducteurs, bien plus que ce que les consommateurs imaginent. Il faut les informer et se mobiliser pour une réglementation qui leur permette d’être protégés et de rester maîtres de leurs données » souligne Didier Bollecker, président de l’Automobile Club Association, visiblement inquiet.

Et c’est bien légitime car, selon son analyse, les collecteurs de données (issues d’un véhicule connecté et du smartphone du conducteur) sont en mesure de tout connaître ou presque sur les automobilistes. Ils peuvent savoir leur parcours au quotidien, leurs habitudes en termes de transport multimodal, l’état de leur véhicule, leur style de conduite, leur profil et, plus inquiétant encore, leurs connaissances par le jeu de la synchronisation de données entre le mobile et les éléments de connectivité de l’auto.

Une étude européenne commanditée par les deux organisations, auprès de 12 000 automobilistes, a montré l’inquiétude de ces derniers face à cette connectivité espionne, sans pour autant s’en désintéresser.

La sécurité est la raison n° 1 qui les pousse à acheter une voiture connectée. Ils ont aussi des attentes : ils aimeraient pouvoir choisir eux-mêmes leur fournisseur des services, notamment en cas de panne (94 %) ; ils aimeraient avoir la possibilité de couper la communication des données (94 %), ils pensent que l’accès aux données devrait être limité à une période déterminée ou en fonction du trajet (76 %). Enfin, 97 % ressentent un fort besoin de réglementation pour protéger les données collectées par les véhicules.

Les conducteurs français aussi ne sont pas rassurés : 84 % s’inquiètent de l’utilisation de leurs données à des fins commerciales, 84 % craignent le piratage de leurs données, 85 % redoutent la divulgation d’informations personnelles et 70 % d’être localisés.

Mots clefs associés à cet article : Connectivité

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Allopneus.com intègre Popgom
    Allopneus.com intègre Popgom
  • Assistance : Allianz Partners partenaire de Waze
    Assistance : Allianz Partners partenaire de Waze
  • Beru ouvre un nouveau site internet
    Beru ouvre un nouveau site internet
  • Des objets Michelin à collectionner
    Des objets Michelin à collectionner
  • Shell partenaire de monmecanicien.fr
    Shell partenaire de monmecanicien.fr
  • Wyz Group renforce son organisation
    Wyz Group renforce son organisation
  • Opisto et Assercar partenaires sur les pièces de réemploi
    Opisto et Assercar partenaires sur les pièces de réemploi
  • Vroomly ou « le secrétariat digital du garagiste »
    Vroomly ou « le secrétariat digital du garagiste »
  • Piecesetpneus.com veut accélérer son développement
    Piecesetpneus.com veut accélérer son développement
  • Oscaro condamné à régler un fournisseur
    Oscaro condamné à régler un fournisseur
  • TyreDating conseille les ateliers avec le blog YepGarage
    TyreDating conseille les ateliers avec le blog YepGarage
  • Les entreprises progressent sur les réseaux sociaux et sur le Web
    Les entreprises progressent sur les réseaux sociaux et sur le Web
  • Pneumaclic affiche une croissance record sur l’hiver 2017/2018
    Pneumaclic affiche une croissance record sur l’hiver 2017/2018
  • Après phare-occasion.com, retroviseur-occasion.com
    Après phare-occasion.com, retroviseur-occasion.com
  • [Vidéo] Nouvelle campagne TV pour allopneus.com
    [Vidéo] Nouvelle campagne TV pour allopneus.com

Newsletter
Recherche