Véhicules électriques : les marques peu connues des Français

Publié le par .

Alors que diverses études montrent une maturité du marché du véhicule électrique à l’horizon 2025, une enquête Harris Interactive interroge les Français sur leur perception et leur souhait de leur futur véhicule. Si les motorisations électriques séduisent, elles n’en restent pas moins méconnues.

Selon l'enquête d'Harris Interractive pour Auto Moto, près d'un Français sur deux envisage l'achat d'un véhicule électrique.
Selon l'enquête d'Harris Interractive pour Auto Moto, près d'un Français sur deux envisage l'achat d'un véhicule électrique.

Selon les estimations du journal économique Les Échos, le marché du véhicule électrique totaliserait entre 6 et 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2025. Encore peu représentatives en termes de part de marché en France, les ventes de véhicules électriques augmentent néanmoins d’année en année (environ 10 000 immatriculations en 2014 contre 21 000 immatriculations annuelles actuellement).

L’échéance estimée par le journal économique rejoint ainsi la perception des Français. En effet, d’après l’étude d’Harris Interactive faite pour le compte de nos confrères d’Auto Moto, nos compatriotes considèrent que l’essor du marché ne se produira pas avant 2025 du fait d’une offre jugée aujourd’hui encore insuffisante.

Deux tiers des Français estiment l’offre VE incomplète

L’on apprend par ailleurs que 48 % des personnes interrogées envisagent une motorisation électrique pour leur prochain achat. Cet investissement dépendra notamment de l’autonomie, de l’accessibilité de la recharge, du temps de charge mais également des économies réalisées à l’achat. En outre, si les Français ont une bonne connaissance des caractéristiques et des capacités d’un VE, ils peinent néanmoins à citer spontanément un modèle ou une marque.

L’enquête d’Harris Interactive relève notamment que 41 % d’entre eux ne sont pas capables de désigner une marque ou un modèle de manière spontanée. Pourtant, les Français sont intéressés par la sortie de nouveaux modèles, pour 62 % des sondés, et par les nouvelles motorisations (61 %) alors que 81 % n’ont jamais eu l’occasion de tester de VE, que ce soit en tant que conducteur ou passager. Et pour cause, seules 36 % des personnes interrogées jugent l’offre actuelle conforme aux besoins des conducteurs, tandis que 69 % estiment qu’elle n’est pas assez complète.

Pour rappel, la Zoe de Renault représente plus de la moitié des véhicules électriques vendus en France, soit environ 60 % des transactions, suivie de la Leaf de Nissan avec environ 10 % des immatriculations.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
    Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
  • Baisse des immatriculations de véhicules neufs
    Baisse des immatriculations de véhicules neufs
  • PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
    PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
  • [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
    [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
  • La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
    La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
  • Toyota poursuit son objectif de zéro accident
    Toyota poursuit son objectif de zéro accident
  • PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
    PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
  • Wyz Group signe avec Ford
    Wyz Group signe avec Ford
  • PSA Retail teste l’entretien en « Self-Reception »
    PSA Retail teste l’entretien en « Self-Reception »
  • L’électrique survolté en octobre
    L’électrique survolté en octobre
  • Le marché des véhicules particuliers neufs régresse
    Le marché des véhicules particuliers neufs régresse
  • Ford muscle son après-vente
    Ford muscle son après-vente
  • Eurorepar propose une gamme de machines tournantes rénovée
    Eurorepar propose une gamme de machines tournantes rénovée
  • Volkswagen proposera un nouveau parcours client en 2020
    Volkswagen proposera un nouveau parcours client en 2020
  • Opel contraint au rappel de 96 000 voitures
    Opel contraint au rappel de 96 000 voitures

Newsletter
Recherche