Vers une harmonisation des prix des pièces en Europe ?

Publié le par .

Alors que le marché de la distribution s’internationalise et se concentre, les équipementiers imaginent harmoniser vers le haut les prix de vente publics de leurs pièces.

En fonction du contexte local, une même pièce n’est pas vendue au même prix en Angleterre, en France ou en Allemagne par exemple. Un souci pour les industriels.
En fonction du contexte local, une même pièce n’est pas vendue au même prix en Angleterre, en France ou en Allemagne par exemple. Un souci pour les industriels.

Selon la Feda, syndicat de la distribution, les distributeurs de pièces détachées indépendants ont connu une croissance comprise entre 1 et 2 % en 2017. Le marché reste solide, contrairement à d’autres secteurs d’activité. Alors que l’économie française se redresse, l’année 2018 devrait être sur une même tendance d’après la fédération.

Reste que les marges des distributeurs ont tendance à se réduire. En cause notamment le commerce en ligne, qui exerce une pression sans précédent sur les prix, et la réplique des distributeurs qui investissent dans les services, dont la logistique, pour affirmer leur valeur ajoutée. Il y a aussi la concurrence qui s’intensifie avec l’arrivée de Distrigo, l’offre grossiste lancée par PSA il y a deux ans.

Sur ce dernier point toutefois, les effets ne se font pas encore sentir selon les propos d’Alain Landec, président de la Feda. Si le responsable, prudent, a conscience de la menace que représente Distrigo, il reste néanmoins confiant et croit en la solidité des acteurs historiques qui se concentrent et sont de mieux en mieux armés financièrement pour mener le combat.

Volonté des équipementiers d’harmoniser les prix publics sur tous les marchés en Europe

À court terme, un élément aussi important qu’inattendu pourrait agiter économiquement le secteur : la volonté des équipementiers d’harmoniser les prix publics sur tous les marchés en Europe. En effet, en fonction du contexte local, une même pièce n’est pas vendue au même prix en Angleterre, en France ou en Allemagne par exemple. Un souci pour les industriels, qui subissent la tentation des grossistes d’acheter dans les pays où c’est le moins cher. Un nomadisme des pièces qui coûte aux fabricants. La volonté des industriels est donc d’aligner leurs tarifs sur le pays où la grille tarifaire est la plus élevée, en général l’Allemagne, nation native des principaux équipementiers automobiles.

Ce réalignement vers le haut est aussi une réponse au marché de la distribution qui se concentre au niveau européen, avec des négociations tarifaires qui pèsent dans les finances des équipementiers. Et le récent rachat par l’américain LKQ du géant allemand de la distribution Stahlgruber enfonce encore un peu plus le clou. « LKQ a promis de redistribuer de la valeur au marché de la distribution » se félicite Bernard Bruneaux, vice-président de la Feda.

Mots clefs associés à cet article : Feda, Distribution pièces

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Michelin choisit Exadis pour distribuer ses courroies
    Michelin choisit Exadis pour distribuer ses courroies
  • Thierry Zimmermann nommé DSI de Parts Holding Europe
    Thierry Zimmermann nommé DSI de Parts Holding Europe
  • Centaure et Alternative Autoparts nouent une alliance stratégique
    Centaure et Alternative Autoparts nouent une alliance stratégique
  • L’innovation, moteur du matériel de garage
    L’innovation, moteur du matériel de garage
  • LKQ Europe : changements de têtes à la direction générale
    LKQ Europe : changements de têtes à la direction générale
  • Feu Vert et First Stop se rallient à Nexus Automotive
    Feu Vert et First Stop se rallient à Nexus Automotive
  • Laurent Automobile : des anciens salariés deviennent distributeurs exclusifs
    Laurent Automobile : des anciens salariés deviennent distributeurs exclusifs
  • Gilets Jaunes : 12 % de baisse d’activité pour les distributeurs pièces
    Gilets Jaunes : 12 % de baisse d’activité pour les distributeurs pièces
  • Alliance Automotive lance Gamotech’, un portail dédié à la technique
    Alliance Automotive lance Gamotech’, un portail dédié à la technique
  • Du rififi chez Distrigo
    Du rififi chez Distrigo
  • 3 questions à Eric Girot, directeur général France d’Alliance Automotive Group
    3 questions à Eric Girot, directeur général France d’Alliance Automotive Group
  • Boston Consulting Group temporairement à la tête d’Oscaro
    Boston Consulting Group temporairement à la tête d’Oscaro
  • Nouveau départ pour Oscaro
    Nouveau départ pour Oscaro
  • Flauraud revient sur la réussite de son dernier Salon Inotech
    Flauraud revient sur la réussite de son dernier Salon Inotech
  • [Vidéo] Groupauto : 4 000 personnes au Rendez-Vous ce samedi
    [Vidéo] Groupauto : 4 000 personnes au Rendez-Vous ce samedi

Newsletter
Recherche