Volkswagen Group France : bilan positif pour le label « Spécialiste Pare-Brise »

Publié le par .

Les chiffres communiqués par Volkswagen Group France montrent que se faire reconnaître comme un expert du vitrage dynamise l’activité du bris de glace.

La labellisation booste l'activité.
La labellisation booste l'activité.

Selon Volkswagen Group France, les enjeux autour du pare-brise sont colossaux pour les professionnels de l’automobile. « Le pare-brise devient un véritable relais technologique qui nécessite une expertise importante » explique le constructeur, qui souhaite avoir sa place sur ce marché lucratif à plus d’un milliard d’euros.

Pour ce faire, il a mis en place il y a deux ans le label « Spécialiste Pare-Brise ». Pour être labellisé, le site doit respecter des prérequis. Tout d’abord, il doit acheter l’outillage et l’équipement, puis former ses techniciens. Une fois ces préalables remplis, l’atelier reçoit en échange des méthodes d’organisation et un plan de communication dédié. L’accompagnement du réseau se fait par une équipe de terrain spécifique.

« Sachant que les spécialistes représentent plus de 60 % de parts de marché, ce label renforce la normalisation des activités de vitrage chez les réparateurs du groupe VGF et accroît l’activité en termes de volume et de chiffre d’affaires », explique le constructeur.

Selon Robert Muller, chef du service pièces de rechange, le label porte ses fruits. Les sites labellisés ont vu leur volume de ventes de vitrages progresser de 6 % entre 2016 et 2017 alors que les non labellisés n’ont progressé que de 1 % sur un marché ultra concurrencé.

« Le label a permis de professionnaliser notre approche des bris de glace et de la vitrerie en général. Nous promouvons mieux cette activité auprès des clients du réseau », souligne le responsable.

Sur les 800 réparateurs agréés des marques Volkswagen, Audi, Seat, ŠKoda et Volkswagen Véhicules Utilitaires, 250 sites sont déjà labellisés, dont 100% du réseau Audi.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, Vitrage

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Pièces de réemploi : PSA se tourne vers Indra
    Pièces de réemploi : PSA se tourne vers Indra
  • Questions à : Jacques-Édouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA France
    Questions à : Jacques-Édouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA France
  • Un budget moyen de 22 900 euros pour l’achat d’un véhicule neuf
    Un budget moyen de 22 900 euros pour l’achat d’un véhicule neuf
  • Véhicules neufs : + 3 % en 2018
    Véhicules neufs : + 3 % en 2018
  • Électrique : 9 % de part de marché en 2022 ?
    Électrique : 9 % de part de marché en 2022 ?
  • Le marché de l’occasion en baisse en 2018
    Le marché de l’occasion en baisse en 2018
  • Achat neuf ou occasion : le diesel reste toujours majoritaire
    Achat neuf ou occasion : le diesel reste toujours majoritaire
  • Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
    Leads Awards : Toyota, Hyundai et Peugeot sur le podium 2018
  • Baisse des immatriculations de véhicules neufs
    Baisse des immatriculations de véhicules neufs
  • PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
    PSA investit de nouveau dans la distribution chinoise
  • [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
    [Vidéo] Volkswagen lance sa solution de connectivité automobile
  • La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
    La dernière Ford Focus décroche 5 étoiles EuroNCAP
  • Toyota poursuit son objectif de zéro accident
    Toyota poursuit son objectif de zéro accident
  • PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
    PSA met en compétition ses techniciens d’atelier
  • Wyz Group signe avec Ford
    Wyz Group signe avec Ford

Newsletter
Recherche