Volkswagen : le scandale qui ébranle l’empire allemand

Publié le par .

Volkswagen confronté au plus grand scandale de son histoire.
Volkswagen confronté au plus grand scandale de son histoire.

« On a totalement merdé. » Le patron de Volkswagen America, Michael Horn, n’y est pas allé par quatre chemins ce lundi soir à New York pour expliquer le scandale des contrôles antipollution falsifiés. Pris la main dans le sac, le groupe automobile allemand a dû reconnaître sa triche pour minimiser les émissions polluantes de ses voitures Diesel au pays de l’oncle Sam.

Rapide rappel des faits : vendredi, les autorités américaines accusaient le constructeur de Wolfsburg d’avoir délibérément contourné les règles en vigueur en matière de lutte contre la pollution atmosphérique. Informée par une ONG locale, l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) reproche au groupe d’avoir équipé, entre 2009 et 2015, des véhicules Diesel VW et Audi d’un logiciel capable de limiter les émissions de gaz polluants le temps des contrôles. Plus de 11 millions de véhicules dans le monde seraient concernés par cette fraude…

Depuis, Volkswagen vit un véritable cauchemar. À la bourse de Francfort, son action a dévissé de 35 % en deux jours, effaçant 25 milliards d’euros de capitalisation. Le géant allemand va devoir également provisionner 6,5 milliards d’euros pour couvrir les multiples coûts du scandale (rappel des véhicules, arrêt des ventes, etc.). Le constructeur risque, en outre, une amende record de 18 milliards de dollars (16 milliards d’euros), soit 37 500 dollars par véhicule non conforme aux normes, selon la loi antipollution.

Plus grave : ce scandale devrait écorner durablement l’image, en particulier aux États-Unis, d’un groupe automobile qui prétend à la place de numéro un mondial. Dans l’œil du cyclone, Volkswagen a réuni ce mardi les membres les plus influents de son conseil de surveillance. Si aucune information n’a encore filtré à l’issue de cette réunion, de nombreux observateurs ont laissé entendre que le patron du groupe, Martin Winterkorn, devrait être démis de ses fonctions dans les prochains jours.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, Audi, Skoda, Seat, Pollution

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • L’offensive RH de Toyota France sur la vente et l’après-vente
    L’offensive RH de Toyota France sur la vente et l’après-vente
  • PSA investit dans sa digitalisation
    PSA investit dans sa digitalisation
  • La France veut multiplier par cinq les ventes de véhicules électriques d’ici à 2022
    La France veut multiplier par cinq les ventes de véhicules électriques d’ici à 2022
  • PSA entérine la coentreprise Nidec-PSA emotors
    PSA entérine la coentreprise Nidec-PSA emotors
  • Véhicules neufs : un marché à 2,19 millions de ventes en 2018
    Véhicules neufs : un marché à 2,19 millions de ventes en 2018
  • Nouveau directeur après-vente pour Nissan
    Nouveau directeur après-vente pour Nissan
  • La digitalisation de l’après-vente s’accélère chez Volkswagen
    La digitalisation de l’après-vente s’accélère chez Volkswagen
  • PSA et Punch Powertrain partenaires pour les boites de vitesses
    PSA et Punch Powertrain partenaires pour les boites de vitesses
  • Nouvel essor des immatriculations neuves
    Nouvel essor des immatriculations neuves
  • Toyota poursuit ses investissements en matière de mobilité
    Toyota poursuit ses investissements en matière de mobilité
  • Eurorepar s’affiche désormais dans TecDoc
    Eurorepar s’affiche désormais dans TecDoc
  • Le partenariat PSA-Huawei effectif pour la DS 7
    Le partenariat PSA-Huawei effectif pour la DS 7
  • Eurorepar lance une nouvelle gamme de lubrifiants
    Eurorepar lance une nouvelle gamme de lubrifiants
  • Pièces de réemploi : PSA crée une unité dédiée
    Pièces de réemploi : PSA crée une unité dédiée
  • Renault : Sylvain Devos à la tête de l’après-vente
    Renault : Sylvain Devos à la tête de l’après-vente

Newsletter
Recherche